(Affaire Séka Séka)/ JAMES CENACH : REPONSE AU SIEUR « LEVIEUX BAKORABA TOURE » ET A SES COMPLICES.

Publié le par thruthway

Dans le cadre de ses activités, le CPAD (comité de pilotage des actions de la Diaspora),en association avec tous les mouvements de résistance,appellent les patriotes-résistants,les amis de la Côte d´Ivoire et les africains préoccupés par les questions de souveraineté,de dignité et d´indépendance des peuples africains en lutte,à une grande marche européenne à Paris le 12 novembre 2011 à partir de 13heures à la place de la république.Suivie d’une soirée de bienfaisance pour le lancement officiel de l’opération «100 milles volontaires pour la Cote d’Ivoire ».A la salle Bacchus au 64 avenue du groupe Manouchian 94400 Vitry/Seine!!Plusieurs artistes ivoiriens et africains au programme!!!!... Marche et Gala a Paris le 12 novembre, CONVOI a partir de Londres! Frais de voyage: £60 aller/retour Date limite de paiement: Dimanche 06/11/2011 Départ: samedi 12/2011 à 3h00 du matin Rassemblement: Lewisham train station 02H00 Réservez vos places dans le convoi par Paiement bancaire: Ivory Coast Crisis Donation, Barclays Bank Sort Code: 20-94-67 A/C: 83121585. Mettez votre nom dans la case "Référence" Renseignements : 07533803231 - 07507373474-07883398146 – 07919598149.

James-Cenach.PNG

 

 

Le mardi 25 octobre 2011, vous avez publié un article  intitulé «  GUEDE PEPE, James Cénach vient de livrer son premier colis à Ouattara, le Cdt Séka Séka »  vous étant, selon vous, parvenu par le biais d’une organisation se disant être « Le Congrès National du Peuple Ivoirien » (CNPI). Il convient de noter que ce brûlot a été inséré pour la première fois, le 18 octobre 2011, sur un mystérieux mur FaceBook par son auteur, LeVieux Bakoroba Touré. Je tiens ici, à démentir très catégoriquement les mensonges et dénigrements qu’il véhicule.

 

1- En provenance de Paris via Amsterdam, je suis arrivé à Accra par le vol KL 589 du lundi 21 septembre 2011. L’affirmation contenue dans l’article susvisé, selon laquelle je serais arrivé à Accra à bord de l’avion d’Alassane Ouattara, le 06 octobre 2011, qui m’aurait  « oublié » sur place pour pister les exilés ivoiriens est une pure invention totalement contraire à la vérité. M. Bamba Abas, président du CNPI qui vous a fait parvenir pour publication l’article incriminé, m’a rencontré à Accra, le 04 octobre 2011, deux jours avant la visite d’Alassane Ouattara, au Ghana. Nous étions plus précisément, ce jour, à Labadi Beach, chez M.  Benoit  Komenan BROWN,  président de l’Association des exilés ivoiriens au Ghana. Pourquoi donc Bamba Abas qui savait que j’étais à Accra avec lui, depuis plusieurs jours, bien avant le 4 octobre, a-t-il demandé et obtenu la publication d’un tract contenant cette affirmation mensongère, selon laquelle, je serais arrivé au Ghana, le 6 octobre 2011 à bord de l’avion d’Alassane Ouattara ? De cette grossière tromperie, je laisse, aux visiteurs de votre blog, le soin de tirer les conclusions qui s’imposent quant à la crédibilité du sieur Le Vieux Bakoroba Touré et de ses complices  qui veulent m’impliquer dans une aventure rocambolesque dans l’unique but de ternir mon image.

 

2-Je me suis rendu à Accra non pas en mission spéciale, je ne sais au profit de qui mais pour rendre visite à mes proches, réfugiés dans cette ville, et, dont des nouvelles peu rassurantes me parvenaient. J’avais, il faut le reconnaître, sous-estimé l’imagination morbide des officines à débiter le mensonge. Je croyais que les « Le Vieux Bakoroba Touré » et consorts avaient tiré d’utiles leçons des difficultés dans lesquelles la délation qu’ils ont toujours entretenue, a conduit notre mouvement. J’apprends à mes dépends que rien de nouveau ne s’est produit sous le soleil. Les constructions fantasmagoriques et les coups tordus continuent de plus bel.

 

3- Pour livrer Séka Séka comme un « colis »,  aux autorités ivoiriennes, il aurait bien fallu que je dispose d’un minimum d’informations le concernant : notamment où il se trouve, quels sont ses projets. Sur ce, je puis affirmer sur l’honneur, que je ne connais pas personnellement Séka Séka, je ne l’ai jamais rencontré  ni à Accra, ni à Abidjan, pour tout dire  nulle part ailleurs. Les circonstances de son interpellation, relatées par la presse ne sont-elles pas suffisamment éloquentes ? Laissent-elles des zones d’ombre, susceptibles de donner lieu à de la spéculation ? En effet, il ressort de ce que la presse proche des nouvelles autorités ivoiriennes en a rapporté et plus particulièrement le quotidien Nord-Sud dans sa parution du 18 octobre : que Séka Séka, sous une fausse identité avait, le 15 octobre, aux Iles Maurice, pris place à bord d’un avion de ligne à destination de Conakry. C’est à l’escale d’Abidjan poursuit ce quotidien, qu’un Ivoirien voyageant à bord du même avion a signalé à la police des frontières, la présence à bord d’un individu qui lui a paru suspect. C’est sur cette dénonciation, indique le journal que des policiers montent à bord et interpellent le présumé suspect ; ils découvriront après interrogatoire qu’il s’agissait du capitaine Séka Séka. Cette version des faits, rapportée par des journalistes présents sur les lieux où se sont déroulés les faits, qui ont mené une enquête, qui ont certainement eu accès à certains procès verbaux de la police nationale, n’est-elle pas plus crédible que le verbiage d’un personnage, Le Vieux Bakoroba Touré, avide du sensationnel  et bien connu pour sa volubilité?

 

En tout cas,  je mets au défi mes accusateurs qui se dissimulent derrière le pseudonyme « Le Vieux Bakoroba Touré »  de m’apporter la preuve de leurs accusations fantaisistes et pour le moins, diffamatoires.

 

 

Léonard Pépé GUEDE

Dit James Cénach

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article

B

Koro Bakoroba où sont tes preuves?Cessez d'accuser sans exposer les preuves. Sinon c'est pas sérieux. Nous on est pas des idiots qui vont croire sans preuves.


Répondre
S

Les gens sont méchants sinon pourquoi impliquer quelqu'un de la sorte. Est-ce que c'est James Cénach qui a attrapé Séka Séka pour le jeter dans un avion. Lui il ne savait pas qu'il prenait des
risques en voyageant sur un avion qui allait faire escale à Abidjan? Le monsieur qu'on accuse dit qu'il ne connaît pas Séka Séka comment il aurait pu le dénoncer, c'est pas vraiment séreux Vieux
Bakoroba de votre part pour accuser comme ça gratuitement. Le monsieur là, il vous a fait quoi? Il a cherché votre femme ou il a bouffé votre argent?


Répondre
F

On n'est pas présumé coupable. On n'est présumé innocent. Vieux Bakoroba doit s 'expliquer. Sinon c'est facile d'accuser les gens sans preuve. Tout le monde serait en prison à cette allure.


Répondre
G

Pourquoi le vieux bakoraba qui porte des accusations contre les autres se cachent. S'il est convaincu de ce qu'il dit il doit dire qui il est sinon c'est un menteur. Comment celui qu'il accuse à
fait pour détourner l'avion de SEKA? Mentir c'est pas bien vieux bakoro


Répondre
F

Les explications du monsieur sont suffisamment claires et elles le mettent hors de cause; arrêtez de détruire


Répondre