Agboville/Grand Morié: En pleines funérailles, un Frci poignarde un jeune.

Publié le par thruthway

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSKJTV7QVp7wgzAhOvPd4OIzS2dEbM4wlEDFirlhD4TfgBvVjyJ7g

 

 

Grand-Morié, sous-préfecture d’Agboville, a connu des heures chaudes samedi dernier. Résultat des courses, un mort et de nombreux blessés au nombre desquels des éléments des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (Frci). Tout est parti du décès de Kotchi N’Gbesso. Une mort jugée ‘‘non naturelle’’ par les villageois. Les ‘‘fétiches’’ sont appelés à la rescousse pour trouver le responsable de la mort.

 

Par des procédés mystiques ancrés dans la tradition de ce village, les fétiches désignent Kouamé Marcel qui serait passé aux aveux, selon les témoins sur place. Il n’en fallait pas plus pour provoquer l’ire des villageois qui se précipitent au domicile du mis en cause pour mettre sa maison à sac.

 

Informé de la situation par un proche de la famille de M. Kouamé, un élément des Frci (forces pro-ouattara) basé dans le village vient s’interposer en tirant en l’air pour disperser la foule. S’ensuit alors une bagarre indescriptible au cours de laquelle le soldat est passé à tabac. D’autres Frci viennent en renfort. Tous les jeunes du village sont pris pour cible. Le jeune N’Dré n’aura pas de chance. Poignardé par un soldat Frci, il décédera quelques heures plus tard. Grand-Morié était encore en émoi ce dimanche à la suite de ce drame.

BS

Publié dans Droit de l'homme

Commenter cet article