ALASSANE OUATTARA OU L’ « ULTRALIBERALISME A VISAGE DIABOLIQUE »

Publié le par thruthway

http://www.koaci.com/photo_art/mini1/ALASSANE-OUATTARA-MALADE-13-JANVIER-2011.jpg

 

 

 

 

Ouattara vient de frapper fort sur le porte-monnaie des fonctionnaires ivoiriens. En effet, alors que ceux-ci n’ont pas connu d’avancement depuis plus de 10 ans, son gouvernement vient de décider d’une mesure d’augmentation des cotisations salariales qui passeront de 8%  à 12%  puis à 14%. Cette augmentation de 6% des cotisations sociales correspond dans les faits à une diminution réelle des salaires ainsi qu’à une baisse du pouvoir d’achat des travailleurs.

 

Dans le même temps, Ouattara à décidé d’un allongement de la durée de cotisation qui passe de 55 ans à 60 ans,  soit 5 ans de plus. Quand on sait que l’espérance de vie dans ce pays est de 55 ans, il est presque certain que plus de la moitié de ceux qui cotisent à ce taux fort ne bénéficieront pas du fruit de leur cotisation.


Les partenaires sociaux n’ont ni été associés ni consultés pour l’adoption et la mise en œuvre de cette mesure. C’est à croire que la Côte d’ivoire est gérée comme une ferme privée.


L’aspiration au bonheur après les dures années passées au travail, devient ainsi un mirage pour les travailleurs ivoiriens dont plus de la moitié ne pourra pas profiter de la retraite, puisqu’ils seront morts en activité.

 

Ouattara a décidé de la fermeture de l’université publique jusqu’en septembre 2012 ; parallèlement il a été décidé de l’orientation plus de 19000 étudiants dans les universités privées où ils devront payer 40% des frais d’inscription.


A observer des près, Ouattara est en pleine mise en œuvre d’une politique d’ultralibéralisme effrayante.  C’est ce qui pousse un observateur de la vie politique ivoirienne à traiter cette politique d’ « ultralibéralisme à visage diabolique ».

 

De Ivoireinfo

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article