ALERTE A ARRAH ! Un nettoyage ethnique en cours… Les forces pro-Ouattara contre la population civile

Publié le par thruthway

http://img.over-blog.com/300x225/1/91/72/96/Marche_massacre--4---Large-.JPG

 

 

 

Alors que tous les regards étaient tournés vers Libreville où les éléphants de côte d'Ivoire affrontaient, les Chipolopolo de Zambie , un véritable drame était en cours en Côte d'Ivoire plus précisément dans la localité d'Arrah . 

 

Tout serait parti d'une requêté des populations civiles de la ville, qui excédées par les exactions répétées de la milice mono-ethnique de Dramane Ouattara appelée FRCI, auraient demandé à celle-ci de plier bagages.  Les frci qui n'entendaient pas se faire expulser par les populations civiles, comme ce fut le cas à  Sikensi et dans d'autres villes ivoiriennes, vont organiser la riposte. Tout d'abord, les responsables des frci vont armer les civiles dioula (ethnie favorable à  M. ouattara) et ensuite les lancer sur les populations autochtones de la ville. C'est ainsi que les quartiers Agni seront investis, et dimanche 12 février 2012 au soir, l’on comptait déjà une dizaine de morts parmi les populations civiles autochtones.

 

Après avoir massacré  les populations civiles et saccagé la ville, les miliciens armés dioula et leurs supplétifs civiles  vont se retirer, et revenir ce lundi 13 février 2012.  Sans sommation et après avoir encerclé les quartiers Agni, les miliciens frci vont pilonner toute la matinée à l'arme lourde, les pauvres populations civiles et ce durant toute la matinée.

 

Au moment où nous écrivons ces lignes, le massacre des populations civiles est en cours.

 

Il y' a de cela quelques jours après les déclarations de guerre faites par le responsable de l'armée ivoirienne Paul Koffi Koffi et son chef d'état-major Soumaila Bakayoko, nous sonnions la trompette d'alarme.  Avec l'excuse de pseudo miliciens pro-Gbagbo qui s'entraineraient dans les « fiefs » du FPI parti du président Gbagbo, les autorités civiles et militaires ivoiriennes ont décidé d'organiser un véritable nettoyage ethnique, en s’en prenant  principalement aux  populations d’ethnies  jugées favorables au Président Gbagbo.

 

Rappelons que la Ville d'ARRAH, est située dans le département de Bongouanou,  d'où est orginaire l'ex premier ministre et président du FPI  Pascal Affi Nguessan, emprisonné depuis la prise du pouvoir de Dramane ouattara en avril de l’année dernière.

 

Le Groupe ACC

Publié dans Droit de l'homme

Commenter cet article

right 14/02/2012 12:18


vous etes un incendiaire. quel est ce nettoyage ethnique. prend conscience et change ta ma,ière de t'asseoir.