ANALYSE DES PROPOS INTRODUCTIFS DE Mme CLINTON

Publié le par thruthway

http://news.abidjan.net/photos/photos/clinton_visite5.jpg

 

 

ANALYSE DES PROPOS INTRODUCTIFS DE Mme CLINTON

 

Par Dr Cheick DIABATE, Chercheur aux USA

 

Merci beaucoup pour l’accueil chaleureux que vous m’avez réservé dans votre pays. Je suis heureuse d’être ici et je voudrais exprimer notre admiration devant les progrès réalisés par la Côte d’Ivoire en si peu de temps.


Mme CLINTON, merci pour ce progrès constaté ; mais je suis convaincu que si vous aviez pris la peine de rencontrer l’opposition vous auriez su exactement ce qui ne va pas car l’homme le plus laid du monde se croit beau.

En effet l’objectif sécuritaire annoncé par le pouvoir OUATTARA dès le 11 avril 2011 était de régler la question sécuritaire en 2 mois. Je suis convaincu que personne ne vous a signalé, même pas les services secrets américains, que chaque jour au moins un ivoirien perd la vie par le fait du pouvoir.

On ne vous a certainement pas dit que sur le plan économique la cote d’ivoire a fait son plus bas taux de croissance de son histoire et vous ne savez certainement pas que les étudiants sont considérés comme des miliciens à abattre. Ouattara.

Vous ignorez probablement que sur le plan social, M. OUATTARA  avait promis une université par an et que c’est le contraire qui se produit : les universités sont fermées jusqu’à nouvel ordre en guise de punition des étudiants ; dans le secteur de l’emploi, il avait promis un million d’emploi par an et nous assistons à une augmentation sans frein du chômage. Dans le domaine politique vos interlocuteurs et vos services vous ont aussi caché que 85% des ivoiriens ont boycotté les élections législatives et donc ne le sachant pas, vous aviez dit en substance que :

 

 

La Côte d’Ivoire a en effet très rapidement dépassé la crise pour organiser les élections législatives en décembre dernier. C’est un engagement pour la paix et cet engagement est partagé par tout le peuple.


On vous a certainement dit que tout le peuple de cote d’ivoire se réduit aux partisans de M. OUATTARA et que les partisans de GBAGBO se sont suicidés et ceux qui restent sont des criminels en prison ou en exil.

 

Le moment est crucial pour l’avenir des générations futures de la Côte d’Ivoire et de la sous-région Ouest africaine. Au Niger, en Guinée nous avons eu aussi l’installation de gouvernements démocratiques. Hier, avec le président Ouattara, nous avons assisté à l’investiture de la présidente du Libéria Ellen Johnson Sirleaf. Les initiatives pour le progrès et le développement de la Côte d’Ivoire vont demander un travail très dur.
Je suis heureuse que la Côte d’Ivoire fasse preuve de leadership non seulement à l’intérieur de la Côte d’Ivoire


Madame, on n’a pas bien compris ce passage, il serait utile de nous le préciser. Si la cote d’ivoire n’exerçait pas le leadership en Cote d’Ivoire comme tout pays du reste ,qui donc l’exerçait ?

Vous dénoncez donc la mainmise de la France ? Merci d’ajouter votre voix à la notre mais nous tenons à vous apprendre que ça continue avec votre soutien en plus.

 

mais joue un rôle moteur en Afrique de l’Ouest. Je remercie le président d’avoir visité dix des 15 pays de l’Afrique de l’Ouest au début de son mandat.


Vous êtes tellement précise sur les pays déjà visités par votre poulain que nous nous posons la question de savoir si ce n’est pas vous qui signez les ordres de missions.

 

 Parce que la Côte d’Ivoire peut redevenir le moteur de la croissance de l’Afrique de l’Ouest. Lorsque mon prédécesseur, George Shults, a visité la Côte d’Ivoire, elle était le moteur de la croissance économique de l’Afrique de l’Ouest. Le président Barack Obama et moi-même, nous n’avons aucun doute que la Côte d’Ivoire peut redevenir le moteur de la croissance non seulement pour les Ivoiriens et pour la sous-région. Mais, pour y arriver, il faut consolider le processus démocratique. Chose que vous avez commencé à faire déjà.


La démocratie ne relève plus seulement de l’organisation des élections. Il faut compter avec des Institutions fortes, crédibles, libres et démocratiques. Il faut une presse libre qui appuie les efforts de la Côte d’Ivoire pour consolider la démocratie pour arriver à la réconciliation. Il faut une société civile forte pour inclure dans le processus de réconciliation, toutes les populations où qu’elles vivent et quelque soit leur environnement, leur appartenance politique, religieuse et ethnique.


Merci des leçons sur la démocratie car vous vous êtes certainement rendu compte que votre interlocuteur du jour en avait besoin car il ne connait que la violence comme mode de conquête et d’exercice du pouvoir. Mais vous avez oublié que dans une démocratie, il faut aussi une opposition qui exerce librement ses activités politiques sans que ses militants ne soient emprisonnés, tués, exilés, déportés et sans que leur compte bancaire ne soit gelés. Peut être ne le saviez vous pas mais comme vous n’aviez pas demandé de leur nouvelle, il vous est difficile de savoir de quoi ils souffrent. Vous avez aussi oublié de signaler que dans une démocratie la population a droit à la vie et que ceux qui violent ce droit sont sanctionnés par l’ONU, auteurs comme coauteurs et dire à votre interlocuteur qu’étant donné les violations graves des droits de l’homme dont il est comptable, et au nom de l’égalité de tous devant la loi, M. OUATTARA mérite la CPI, l’interdiction de séjour aux USA, la suspension de toute coopération et le blocus du port d’Abidjan aux bateaux battant pavillon américain pour mieux installer la démocratie comme vous l’aviez fait contre le Président légal des ivoiriens Laurent GBAGBO sur la base d’allégations.

 

 Nous avons parlé de beaucoup de questions. Les Etats-Unis sont aux côtés de la Côte d’Ivoire pour réaliser son programme de paix. Les jeunes ont besoin d’emplois, pour cela, il faut que tous les enfants aillent à l’école. Il y a des besoins en matière de santé et de sécurité.


Etats unis akwaba à nos cotés. Nous espérons que nous serons mieux traités que les afghans et les irakiens

Je nourris un grand espoir que le programme mis en place par le président Ouattara va permettre de réaliser toutes ces mesures à un moment où nous sommes tous tournés vers l’avenir. Permettez- moi de réaffirmer ce que le président Obama et moi avons dit à Washington lorsque vous avez visité la maison Blanche : les Etats Unis sont prêts à devenir un partenaire, un ami de votre pays, de vos populations et à vous aider dans la mesure de ce qui convient pour que vous atteigniez les objectifs que vous vous êtes fixés pour l’avenir.


Merci, mais les pays n’ont pas d’amis ; comparaison n’étant pas raison, j’espère que le sort de la Cote d’Ivoire sera meilleur que celui de l’IRAK qui attend les pluies de milliards promises depuis 9 ans ; depuis le bombardement du pays pour asseoir la démocratie sous un prétexte qui s’est révélé faux.

Avouez sans honte, le pétrole et le cacao ivoirien sont vos uniques préoccupations. Le droit à la vie des ivoiriens, la démocratie et le développement de la Côte d’Ivoire sont vos derniers soucis.

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article