APRES AVOIR DIT SES VERITES, ABOU CISSE REÇOIT DES EMISSAIRES DE OUATTARA.

Publié le par thruthway

Abou-Cissé

 

 

Les deux sorties d’Abou Cissé, oncle maternel d’Alassane Ouattara, dans le journal Le temps n’est pas du goût de ce dernier et de ses militants. D’ailleurs, il a envoyé des émissaires auprès de son oncle. afin qu’il puisse mettre un bémol à ses sorties dans la presse sous prétexte que ces sorties le gênent énormément. Les émissaires, oncles et tantes, ont rencontré à plusieurs reprises Abou Cissé afin de le faire fléchir.

 

Malheureusement, ils n’ont pu le convaincre. L’homme est resté inflexible. il n’entend pas céder aux pressions de la famille. Il l’a fait savoir avant d’asséner ses vérités : «Nous sommes libres de nos idées. La politique ce n’est pas du tribalisme, du régionalisme. Ce sont des idées. Il ne faut pas mélanger les problèmes de famille et les problèmes politiques. Nous sommes sur un terrain politique. Nous disons haut et fort que Laurent Gbagbo ne mérite pas ce qu’on lui fait aujourd’hui. Alassane lui doit beaucoup. Notamment son retour d’exil et sa candidature. Nous pensons que l’on doit apprendre à faire la distinction entre les valeurs familiales et les valeurs républicaines. Personne ne peut nous empêcher d’avoir une opinion contraire à celle de notre neveu. Nous ne sommes pas des béni oui oui ». et d’ajouter : «Nous persistons et signons, il n’y aura pas de paix dans ce pays, tant qu’il y aura des prisonniers politiques. Le pouvoir d’Alassane est composé de personnes venues pour se venger. C’est une grave erreur qu’il commet en décidant de vouloir juger son bienfaiteur d’hier. Alassane doit tout à Gbagbo. Ne soyons pas ingrat».

 

En dehors des émissaires envoyés par Alassane Ouattara pour l’amadouer, des personnes se réclamant du Rdr (le parti politique d’Alassane Outtara) lui envoient des messages de menaces de mort.

 

L’homme reste serein et imperturbable. Selon lui, ce ne sont pas ces menaces qui vont troubler son sommeil ou l’empêcher de parler. «Nous avons vu pire que ça. Ce ne sont pas les menaces qui vont nous faire taire. Si dire la vérité à Alassane est un crime, nous assumons. Je préfère mourir pour avoir dit la vérité que de mentir. Le mensonge ne prospère pas». Et d’indiquer : «tant que Laurent Gbagbo sera en prison, nous allons continuer de dénoncer cette forfaiture d’Alassane Ouattara. Nous n’allons pas baisser les bras. Pour le moment, nous sommes au stade des déclarations dans la presse. Bientôt, nous allons passer à une autre étape du combat. Nous invitons tous les démocrates à sortir de leur cachette pour dénoncer la dictature qui se met en place dans ce pays».

 

Certaines personnes lui ont suggéré de changer de domicile pour sa sécurité. Chose qu’il refuse. Parce qu’il estime qu’il est dans la vérité. Et que sa vie se trouve entre les mains du seigneur.


Yacouba Gbané

Source: Le Temps

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article

L

Dr Dramane Allassane Ouattara a dit que la Cote d'Ivoire allait devenir la plaque tournante de la lutte contre le terrorisme et probablement contre l'islam politique et fanatique, et que les
partisans de Laurent Gbagbo en constituaient le plus important contingent. M. Abou Cisse ne ferait que confirmer le diagnostic outrancier posé par son neveu franc-maçon.

Le jour se lève toujours
Lette naa Lette


Répondre