AYAME : VIVE TENSION. LA POPULATION SE SOULEVE CONTRE LES FRCI. UN JEUNE ABATTU

Publié le par thruthway

http://www.2ivoires.net/2iactu/images_actualite/actu_1315811189.png

 

 

Une vive tension prévaut à l’heure actuelle à Yaou, une nouvelle sous préfecture situé à 15 Km d’Ayamé.



Les faits : ce matin, deux éléments des FRCI, la milice privée de Dramane ont fait irruption dans le village et ont mis un jeune aux arrêts en l’accusant de cacher des armes dans son campement. Devant le refus du jeune d’admettre ces mensonges, il a été conduit manu militari dans son campement ou après une fouille minutieuse des miliciens de Ouattara, ils n’ont rien trouvé. Les jeunes avaient entre temps prévenu la gendarmerie qui n’a pas jugé utile d’intervenir. Revenu donc du campement, ils ont abattu le jeune devant tout le monde au terrain du village.



Les populations se sont révoltées et les FRCI ont trouvé refuge dans le quartier Dioula de la sous préfecture. A l’heure où j’écris ces lignes, la gendarmerie vient enfin d’arriver sur les lieux et tente d’exfiltrer les miliciens à la solde du régime de Dramane. Il faut préciser que Yaou est pris pour cible parce que village de Kacou Brou dit Maréchal KB, commandant de la police maritime, parrain de la FESCI actuellement en exil quelque part dans la sous région.


.
Une fois encore, les faits, rien que les faits, viennent contredire le discours démagogique de Ouattara qui affirmait sur les chaines de télévisions internationales que la sécurité était totalement rétablie en CI.



C'est aux environs de 16h que les Frci ont fait irruption dans le village. Un jeune du nom de Adoulé Amichia Eric, environ 34 ans, qui est originaire de Bassam de par son père et de Toumodi de par sa mère, vit dans ce village de Yaou voilà environ 5 à 6 mois, chez des amis, à cause de ce qui se passe dans le pays. Il y pratique le métier de pêcheur sur le lac pour se nourrir et survenir à ses besoins.
Ce jour donc, quand les Frci arrivent dans le village, Eric est en compagnie de ses amis en train de boire du bangui à la gare à l'entrée du village. C'est là que se trouve le "banguidrome". Les Frci sont allés se saisir de lui en prétextant qu'il détient des armes. Il est aussitôt conduit dans le domicile où il a sa chambre. Après les fouilles, point d'armes. Mais ces messieurs des Frci ne désarment pas. Ils sont informés qu'il pratique la pêche sur le lac et qu'il a un campement dans ce lieu. Cap est mis sur Adi n'gouan où se trouve le campement. Cette deuxième fouille s'avère infructueuse. Ils reviennent donc au village avec le jeune, mais arrivés sur le terrain de fotball qui se trouve à la gare, l'un des Frci dit ceci: Même si on n'a pas trouvé d'armes pourquoi ne pas le tuer, de toutes les façons c'est un pro-GBAGBO.


Voilà comment, ils l'ont abattu aussi simplement.


Après le tir, le village de Yaou est rentré en ébullition, les villageois se sont revoltés et passé à tabac ces malfaiteurs qui ont été désarmés. La gendarmerie sur place tente de calmer les esprits mais la situation reste encore explosive.

 

Groupe Acc

Publié dans Droit de l'homme

Commenter cet article

KONE MAIMOUNA 01/02/2012 18:20


On est où là? mais c'est du n'importe quoi tout ceci. C'est ces bêtises que dramane appelle armée ou quoi? Où est donc cette paix qui règne en Côte d'Ivoire dont dramane parle tant? frci, rien
qu'une bande de tueurs engagés. mais c'est très grave! oh honte dramane et sa suite. C'est ça gouverner un pays? tuer, violer, voler et emprisonner? J'ai très honte pour ce régime. Que Dieu aie
pitié de dramane et sa suite parceque la fin sera très très très triste pour eux. C'est dommage!  Au secours !!! Qui va donc libérer la Côte d’Ivoire des griffes du pouvoir sanguinaire et
génocidaire de dramane ouattara, de soro et de leurs suppôts ?

Ibrahim Kambu 01/02/2012 14:37


C´est triste ce qui se passe en Côte d´ivoire! aussi longtemps que les populations de toutes les régions du pays ne se soulèveraient pas un même jour pour chasser Dramane Ouattara et ses
compatriotes burkinabé, les meurtres de cette nature, continueront...