BCEAO: Qui contrôle véritablement les comptes de la Côte d'Ivoire?

Publié le par thruthway

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR0Uq2rd2m9fXiw2jPnSK82_2n5dWrRulUOUUiTqVDF1SEtJcw4ow

Selon les informations à notre possession, les comptes de l'Etat ivoirien n'ont jamais été bloqués. Mieux, ils continuent d'être alimentés à l'Agence principale de la BCEAO en Côte d'Ivoire.

Il est vrai que le camp Ouattara a demandé "le blocage de tous les comptes de la Côte d'Ivoire dans les livres de la BCEAO" selon Mabri Toikeuse, candidat malheureux à la présidentielle et membre du RHDP (coalition de plusieurs partis politiques proches d'Alassane Ouattara), dépêché à cet effet, au siège de la BCEAO à Dakar.

Hier, en effet il a rencontré le Gouverneur de la BCEAO pour lui demander "de prendre toutes mesures pour qu'il n'y ait pas de décaissement" au compte de la Côte d'Ivoire. Mais malheureusement pour lui, le Gouverneur Philippe Henry Dakoury Tabley, en bon économiste est resté de marbre, en renvoyant le camp Ouattara à la prochaine réunion des chefs d'Etats des pays membres de l'UEMOA qui se tiendra le 22 de ce mois.

Pendant ce temps c'est bien le président Gbagbo qui contrôle les comptes de la Côte d'Ivoire, puisque les décaissements continuent d'être faits sur son ordre par le biais de son ministre du budget.

On comprend dès lors le cris de colère d'Alassane Ouattara.

Selon l'agence reuters," il s'est plaint vendredi de retraits "quotidiens" effectués sur les comptes de la Côte d'Ivoire à la Banque centrale des Etats d'Afrique de l'Ouest, malgré les efforts internationaux pour priver de financements son rival Laurent Gbagbo". 

Lors d'une visioconférence avec des journalistes en poste à Washington, Alassane Ouattara a critiqué l'inaction de la banque ouest-africaine. 

"Nous avons écrit au gouverneur (de la BCEAO) et nous lui avons dit que s'ils continuent, nous demanderons à l'Union européenne, aux Etats-Unis et aux Nations unies de les inscrire sur la liste des personnes à sanctionner". dixit Alassane Ouattara.Ses propos montrent bien que ses seuls appuis sont la communauté internationale. Ne donne t-il pas raison, dans ce cas,  à ses détracteurs qu'il le présente comme le candidat de l'étranger ou de la France?

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article