Bien qu'en deuil, le Général reste débout. Que l'âme de son père repose en paix.

Publié le par thruthway

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTDFwFu_OHSzEOlu9cUg6VaPoDVxNPhX2ezLURGokez8GkmDzNblA

 

 

Blé Gnépo Marcel, père de Charles Blé Goudé, a été inhumé, samedi, dans le village de Kpogrobré, dans la sous-préfecture de Guibéroua. Parents et amis se sont mobilisés pour rendre au patriarche un ultime hommage. Blé Goudé était absent physiquement : il est en exil depuis les évènements d’Avril qui ont conduit à la chute de son champion, Laurent Gbagbo. L’ancien leader estudiantin et président du Cojep a acheminé un message à sa communauté. Il fait une adresse à son père (oraison funèbre), puis livre quelques émotions à ses parents et amis. Au père, Charles Blé Goudé écrit notamment : « C’est moi ton fils, ton confident, ton espoir, ton ami.


J’aurai voulu t’expliquer ce que je vis et prendre de sages conseils auprès de toi comme d’habitude, car le combat que tu m’as encouragé à mener continue et il est plus rude qu’auparavant. Mais, je tiens bon comme tu me l’as toujours demandé (…) Tu es parti pour un voyage sans retour, rejoindre Maman, mes frères et sœurs que je salue. Dis-leur que je continue de les porter dans mon cœur et en pensée (…) Papa, je ne saurai jamais te remercier pour tous les sacrifices que tu as consentis pour nous tes enfants. Malheureusement, aujourd’hui je ne suis pas là sur place pour t’enterrer avec mes frères et sœurs. J’en souffre terriblement, mon cœur saigne ». 


L’adresse aux parents et amis conserve ce ton émouvant caractéristique de l’oraison funèbre. Mais il renferme cette prière : Charles Blé Goudé implore le soutien des parents. « Je vous en conjure, j’ai besoin de vos prières et de votre soutien sans faille, car malgré tout ce que nous avons vécu pendant la crise, je reste débout. A mes amis, de combat et de lutte, sachez que vous êtes ma deuxième famille. Alors, je vous remercie pour votre engagement et votre soutien à ma personne », écrit, à nouveau, Blé. Il espère qu’un jour nouveau viendra où il sera parmi les siens. « (Nous nous rendrons) sur la tombe de Papa que j’aime beaucoup et très, très fort », poursuit le texte. 


Alors que la famille avait souhaité des funérailles sobres pour le patriarche Blé Gnépo Marcel, la volonté des populations de Guibéroua d’accompagner le patriarche a donné une certaine dimension aux obsèques. L’unique veillée funéraire qui s’est déroulée dans le village de Kpo, vendredi, a mobilisé un monde important. Tous souhaitaient marquer leur attachement à la famille du disparu, mais aussi, exprimer leur solidarité à Charles Blé Goudé. 


Le patriarche Blé Gnépo Marcel avait 85 ans. Il s’est éteint le 30 décembre 2010. Nous étions en pleine crise post-électorale.

Kisselminan COULIBALY
(info : Cojep)

Publié dans Necrologie

Commenter cet article

G

"l'enfant,avant de naître,a déjà vécu.la mort,ne termine rien;elle est semblable au jour solaire qui recommence!!!".Nous faisons tous partie de l'ETERNITE,car l'âme est éternelle !Que son âme
repose donc en paix!!!


Répondre