Blé Goudé à Yopougon : «La comédie a trop duré»

Publié le par thruthway

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRkSgOByk3tg95OdpKxABsW18u1wdQ_ITN_Ibn6b6BLb3R7OVEb

Des milliers de jeunes patriotes ont répondu le samedi dernier, à la place Cp1 de Yopougon Sicogi à l’appel de Blé Goudé. Et «le Général» leur a lancé un message clair.

Combien étaient-ils le samedi dernier, à la place Cp1 de Yopougon ? Difficile de répondre à cette question. Dans tous les cas, ils sont plusieurs dizaines de milliers de jeunes patriotes qui ont répondu spontanément à l’appel de Blé Goudé. Pour l’occasion, la place Cp1 a refusé du monde. Parce que comme le disent les jeunes patriotes eux-mêmes, « l’heure est grave. Il faut maintenant passer aux actes ». Ces jeunes n’ont pas été déçus, puisque leur « Général » leur a livré un message clair qui a été accueilli par des cris de joie à la limite du délire. «La comédie, lâche Blé Goudé, a trop duré. On ne peut pas prendre notre éducation politique comme une faiblesse. On ne peut pas rester là alors que la jeunesse est debout. Nous sommes dans notre pays. On ne peut pas laisser les gens s’amuser comme ça avec notre pays. En 2002, beaucoup de nos jeunes sont entrés dans l’armée pour’ libérer le pays. Le lundi matin dès 7h, je vous donne rendez-vous à l’état-major pour vous faire enrôler dans l’armée pour libérer la Côte d’Ivoire de ces bandits ». La foule n’attendait que cela. Blé Goudé vient de leur donner un mot d’ordre qui les libère. «C’est ce qu’on attendait depuis là, nous en avons marre, nous sommes prêts à mourir pour sauver la Côte d’Ivoire. Ouattara ne sera jamais président de ce pays.» Exulte un jeune les larmes presqu’aux yeux. Des jeunes crient de joie, chantent, dansent et lancent des cris de guerre. La chanson qui revient dans la foule, c’est: « on a installé Gbagbo ». L’ambiance bon enfant est à son comble. Le meeting de vérité se transforme en une fête. La nouvelle option de Blé Goudé est simplement justifiée. Vu la situation qui prévoit actuellement en Côte d’Ivoire. « Abobo s’est vidé de son monde. Mais ceux qui se réclament de Gbagbo sont égorgés. Et ce n’est pas dans notre culture. Par leurs actes, les gens eux-mêmes prouvent qu’ils ne se sont pas Ivoiriens. Choï ne voit pas toutes ces tueries. Pourtant, c’est lui qui parle de crimes contre l’humanité. Nous aussi nous sommes dans l’humanité ». Fait remarquer Blé Goudé avant de s’interroger ! Au regard de l’engagement des foules onusiennes dans la crise ivoirienne. « Qui nous fait la guerre C’est Choï et l’Onu. Nous avons fait le choix de la résistance aux mains nues. Mais on veut nous obliger à changer de ligne. » Martèle de ce fait, le leader des jeunes patriotes. Il a aussi félicité la commune de Yopougon pour sa fidélité à la République. Mais surtout pour la réaction de la jeunesse face aux rebelles que l’Onu y a déversé. «Je salue la résistance de Yopougon, la citadelle imprenable. Nous sommes fiers de vous. Depuis que le Panel est venu se promener à Abidjan, on ne sait pas encore vu. » Lance-t-il à la grande joie des patriotes. Ce meeting qui a été animé par plusieurs artistes dont Zongo, Petit-Denis, Vieux- Gazeur, Maitre Maiyou et autres s’est achevé par une grande marche qui s’est arrêtée au terminus 40. Juste une manière symbolique de laver Yopougon de la souillure de la rébellion.

Guehi Brence

Source: Le Temps

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article