Bonoua/Fpi : Les soldats de Ouattara veulent empêcher la tenue d’un meeting. Les militants résistent.

Publié le par thruthway

http://www.infodabidjan.net/wp-content/uploads/2011/06/Frci_Tabou.jpg

 

 

Selon  le nouveau courrier

 

Les militants du FPI qui convergeaient à la place Amangoua de Bonoua (ville du sud du pays située dans le département d'origine de Simone Gbagbo), ont été pourchassés par des éléments des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI, nouvelle armée ivoirienne, dominée par les forces pro-Ouattara) armés de kalachnikovs et de lance-roquettes, nous rapporte le nouveau courrier.

 

Selon le site infodabidjan.net,

 

les militants du Fpi ne se sont laissés intimidés. «  Car excédés les manifestants prennent leur courage en main et ripostent à la barbarie des FRCI, qui surpris par la détermination des manifestants, prennent d’abord du recul puis entrent en négociation avec les manifestants. Après lesdites négociations, le meeting à repris, au moment où nous mettons sous presse», nous rapporte ce site web.

 

Bouna, il faut le rappeler, est la région d’origine de la première dame Simone Gbagbo où vivent les Abouré qui demeurent un peuple vaillant qui ne supporte pas l’oppression d’où qu’elle vienne.

 

Jamais deux sans trois, pourrait-on dire. Après avoir réprimé un rassemblement du Front populaire ivoirien le 8 octobre dernier dans la commune de Koumassi, à Abidjan, et empêché violemment un meeting à Yopougon, fief traditionnel du camp Gbagbo, le régime Ouattara s'oppose à travers la violence armée, à une autre manifestation d'opposition. 

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article