COCODY-Blockauss : NUIT CHAUDE ENTRE JEUNES EBRIES ET FRCI. LES SOLDATS DE OUATTRA MIS EN DEROUTE.

Publié le par thruthway

En effet selon des témoins interrogés sur place, les jeunes Ebriés se sont mobilisés comme un seul homme pour mettre fin aux exactions des éléments des forces pro-ouattara (Frci). Ci-dessous les images des résultats de la colère de ces jeunes.

 

revolte-contre-frci-blokauss.jpg  revolte-contre-frci-blokauss.3

Pour plus d'images cliquer ici

 

Les évènements se sont déroulés hier dans la nuit du mardi 20 au mercredi 21 septembre 2011, dans la commune de cocody, plus précisement dans le quartier Ebrié, Blockauss. Des éléments de l’armée de Ouattara, comme à leur habitude, se sont rendus dans ce village Ebrié dans le but de rançonner les pauvres gens qui y vivent. C’est dans ce sens qu’ils ont eu une altercation avec un jeune Ebrié. Un élément appartenant aux Frci qui a vu cette attitude comme un affront, fera usage de son arme à feu et atteindre grièvement ce jeune avec deux balles à bout portant dans ses gambes.

 

« Trop, c’est trop », vont clamer tous ceux qui ont assisté à la scène. Comme un seul homme, la population du quartier Blockauss et plus particulièrement les jeunes de sa classe d’âge vont se mobiliser pour mettre hors d’état de nuire ces soldats de ouattara.

 

C’est à une bagarre rangée entre jeunes du quartier Blockauss et éléments de FRCI qu’on assistera. Les soldats de Ouattara, dans l’intention d’intimider cette population révolté,e vont tirer plusieurs fois en l'air, mais c'est sans compter avec  leur détermination. Ils n’auront d’autre choix que de prendre la clé des champs en abandonnant derrière eux une voiture du type 4X4, qui sera mise à feux.

 

Quelques heures plus tard un détachement des FRCI viendra en renfort, ceci dans le but de laver l'affront. Mais là encore ils feront face à unedétermination qui ne faiblit pas. Ce n'est qu’au petit matin aux environs de 8h, que les hauts responsables des FRCI vont eux-mêmes faire le déplacement pour ramener la paix dans le quartier après une longue discussion avec le chef du village et les jeunes du quartier.

 

Ce n'est que plusieurs heures après que les soldats de l'ONUCI et de la Licorne viendront faire leur parade dans le quartier comme des médecins après la mort !

 

Correspondant sur les lieux

Publié dans Droit de l'homme

Commenter cet article