Côte d’ivoire : Allègement de la dette : Le Fmi dit “non” à Ouattara

Publié le par thruthway

http://www.eburnienews.net/wp-content/uploads/2012/02/Christine-Lagarde-FMI-590x300.jpg

 

 

 

La Côte-d'Ivoire ne sera pas en mesure de réaliser l'achèvement d'un accord avec le Fmi pour l’allégement de la dette comme elle l'espère pour le premier trimestre de cette année, mais un accord est possible au deuxième trimestre, a déclaré, jeudi dernier, le responsable local du Fonds Monétaire International.«Non, il n'est pas possible», a déclaré le représentant résident du Fmi, Wayne Camard, à Reuters dans une interview lorsqu'on lui a demandé si la réforme du secteur du cacao de ce pays ouest- africain était suffisamment avancée pour permettre un accord de réduction de la dette au premier trimestre. « Tout dépend de ce que fait le gouvernement, mais je pense qu'il est possible pour le deuxième trimestre », a-t-il dit concernant l'exonération prévue par le Fmi aux pays pauvres très endettés (Ppte).

 

La Côte-d'Ivoire a été déclarée éligible en 2009 au programme Ppte pour l’allégement de la dette possible pour un montant de 3 milliards de dollars, équivalent à un peu moins d'un quart de sa dette extérieure totale à l'époque. Elle a déjà reçu environ la moitié de ce potentiel de secours par rééchelonnements concessionnels des opérations passées et d'apurement des arriérés.

 

Alassane Ouattara avait appelé à la conclusion d’un accord au premier trimestre, en présentant le calendrier précédemment évoquée de la seconde moitié de l'année. La réforme du secteur du cacao du premier producteur mondial est la condition la plus importante pour obtenir ce soulagement. Alors que la réforme visant à garantir des revenus conséquents aux producteurs a été lancée en Octobre dernier, elle a connu plusieurs échecs y compris les litiges avec les exportateurs sur les échelles de prix utilisés dans les nouveaux arrangements pour le secteur.

 

Le Fmi a déclaré vouloir examiner le processus pendant six mois encore avant que l'allégement de la dette ne soit confirmé…

Publié dans Economie

Commenter cet article