Côte d’ivoire- Assassinat du Capitaine Thierry Marc Atsin par le régime Ouattara, de nouvelles pistes…

Publié le par thruthway

gendarme-commando.PNG

 

 

Dans son édition de ce matin, et sous la plume de Marc Dossa , le quotidien NORD SUD journal proche du régime Ouattara accuse le journal NOTRE VOIE d'intoxication et mensonges pour avoir relayé dans son édition n° 4210 la nouvelle de la mort du capitaine Marc Thierry Atsin que nous avions annoncé sur la page ACC-Côte d'Ivoire le lundi 20 Aout sous le titre “Le régime Ouattara torture à Mort un officier ex FDS”. Pour mieux comprendre cette histoire, et pour mieux situer nos abonnés, nous relatons ici les faits.



Le lundi 20 Aout 2012, nous recevons de sources militaires l'annonce de la mort du Capitaine Thierry Marc Atsin. Nos sources nous fournissent assez de détails, Elles nous apprennent ainsi que la Capitaine Atsin était chef du centre d'entrainement commando d'Akandje, issu du 1er BCP, arrêté à son domicile le 07/08/2012, il habitait au camp d'Akouédo et serait mort suite aux tortures subies parce que soupçonné d'avoir aidé le commando qui la veille de son arrestation avait attaqué le Camp d'Akouédo (nous nous étonnerons toujours de la rapidité avec laquelle le régime Ouattara mène certaines enquêtes).



Ce même jour, nous sommes contactés par un membre de la famille du capitaine Atsin qui nous confirme que depuis deux semaines, la famille du capitaine avait perdu toute trace de ce dernier, après qu'il eut été enlevé par des FRCI. Ce membre de la famille du capitaine Atsin ajoutait un fait troublant. Après avoir lu la nouvelle de la mort du capitaine sur la page d'ACC-Côte d''Ivoire, il avait de nouveau essayé d'appeler le capitaine Atsin sur son téléphone. Chose étrange, le téléphone qui ne sonnait pas depuis deux semaines sonna et une personne au bout du fil répondit à cette personne très proche du Capitaine que le numéro qu'il venait de composer était faux.

 

Le 22 Aout, Sous le titre LE CAPITAINE ATSIN EST IL MORT? Le quotidien NOTRE VOIE relayait l'information de la mort du capitaine Atsin et citait certains collègues du capitaine qui confirmaient grosso modo que le capitaine Atsin n'est plus de ce monde.

 

Aujourd'hui 25 Aout c'est donc le quotidien Pro-Ouattara NORD-SUD qui, tout en accusant le capitaine de complicité avec les assaillants du 6 aout 2012 dément la mort de ce dernier (sans apporter aucune preuve qu'il soit vivant) tout en accusant le Journal NOTRE VOIE de chercher à avoir des informations sur l'un des assaillants (sic) pris par le régime Ouattara.




NOTRE ANALYSE



Avant le lundi 20 aout, nous n'avions jamais entendu parler du Capitaine Atsin, tellement il nous était inconnu que nous avions mal écrit son nom (ASTE au lieu d'ATSIN). Les informations reçues après avoir publié la nouvelle de sa mort nous renforcent dans la conviction que notre source est tout à fait fiable. Cette source qui nous avait donné le rang, la fonction, la date d'arrestation du capitaine, son domicile savait vraiment beaucoup trop de choses. Pourquoi après nous avoir donné toutes ces informations sur le Capitaine Atsin, cette source nous aurait-elle menti sur le fait qu'il soit mort ou vivant?


Néanmoins, nous serions les personnes les plus heureuses si jamais le gouvernement Ouattara donnait la preuve que le Capitaine Atsin soit encore vivant. S'il est vivant, pourquoi son épouse ne peut elle pas le voir? S'il est vivant pourquoi ne serait ce qu'un avocat ne peut il le visiter? Et les organisations des droits de la personne que font elles? Si le capitaine Atsin n'est pas mort, que le régime Ouattara nous donne la ou les preuves qu'il est bien vivant, nous présenterons nos excuses et serions les premières personnes à célébrer cette nouvelle.


Déjà nous sommes satisfaits du fait que le débat sur la mort ou pas du capitaine Atsin ait été lancée. Essayons d'imaginer un seul instant l'état dans lequel se trouve son épouse qui depuis le 7 aout 2012 n'a aucune nouvelle de son mari. Au moins nous espérons qu'à la fin de ce débat le gouvernement Ouattara permettra à tout un chacun de se situer.



La ou les preuves que le Capitaine Atsin soit encore vivant, serviraient non seulement à rendre justice à une épouse et à une famille qui depuis près de trois semaines n'ont aucune nouvelle de l'un des leurs, mais permettraient également de rendre plus sereins les hommes formés par ce militaire hors pair. N'oublions pas en effet que le capitaine Atsin était formateur de commandos, la crème des crèmes de toute armée dans le monde, et c'est peut être cela plus que toute autre chose qui fait agiter le régime Ouattara en ce moment.

 

Quelle sera la réaction des hommes du Capitaine Atsin lorsqu'ils auront la conviction que ce dernier soit vraiment mort sous tortures? Le régime Ouattara en plus du commando invisible a t-il vraiment besoin en ce moment de se faire ennemis tous ces hommes formés par le Capitaine Atsin?





ACC-Communication

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article