Côte d’ivoire : La dérive dictatoriale du pouvoir se poursuit : De nouveaux chefs d’accusations contre 17 pro-Gbagbo

Publié le par thruthway

Côte d’ivoire : La dérive dictatoriale du pouvoir se poursuit : De nouveaux chefs d’accusations contre 17 pro-Gbagbo

 

http://lacotedivoiredebout.ivoire-blog.com/media/02/01/329412775.jpg

 

 

La «justice des vainqueurs» se poursuit sous Ouattara. Hier, selon leurs avocats, 16 personnalités proches de l’ancien régime et un adolescent (Gilbert Zo Gogbé mis sous mandat de dépôt, le 16 mars 2012) ont été inculpés, par la Justice ivoirienne, pour deux catégories d’infractions. La première catégorie d’accusations qui portent sur ces 17 personnalités proches du président Gbagbo est la suivante : «génocide, crime contre la population civile, meurtre, assassinat, crime contre les prisonniers de guerre, coup et blessure volontaires, complicité, coaction et tentative de toutes ces infractions et voies de fait».

 

La seconde catégorie d’accusations est «vol qualifié, incendie volontaire d’immeubles, dégâts volontaires à la propriété immobilière d’autrui, complicité, coaction et tentative de toutes les infractions». Ces chefs d’inculpations frappent également la première Dame, Mme Simone Gbagbo, détenue illégalement à Odienné, Nord-Ouest du pays.

 

C’est le 29 février dernier, selon nos sources, que Mme Gbagbo avait été inculpée pour ces crimes politiques, par la Justice ivoirienne. Qui a décidé, sur ordre du pouvoir Ouattara, de juger Simone Gbagbo en Côte d’Ivoire. Au grand dam de la Cpi à qui Ouattara avait promis une pleine coopération. Toujours selon nos sources, ce revirement de position du régime Ouattara est lié au fait que des proches d’Alassane Dramane Ouattara sont visés par la Cpi.

 

Hier, au Tribunal de Boundiali, deux des détenus politiques de la prison de la localité, notamment le premier ministre Gilbert Aké N’Gbo et le ministre Désiré Dallo, ont été informés, a-t-on appris de source judiciaire, de leur nouvelle inculpation. Il s’agit, pour toutes ces personnalités proches du président Gbagbo, d’une seconde inculpation après celle du 23 juin 2011. Ils étaient alors accusés de «crime économiques et d’atteinte à la sûreté de l’Etat». Comme on le constate, la réconciliation en Côte d’Ivoire s’éloigne davantage du rivage. D’autant que le pouvoir Ouattara poursuit sa «justice des vainqueurs» et ses inculpations arbitraires.

 

Voici la liste des 17 nouveaux inculpés

 

1 Mme Simone Gbagbo

2 M. Gilbert Aké N’Gbo

3 Sangaré Abou Drahamane

4 Désiré Dallo

5 Blé Goudé

6 Marcel Gossio

7 Attey philippe

8 Koné Katinan

9 Mme Geneviève Bro-Grebé

10 Ottro Laurent

11 Mangly Alphonse

12 Général Dogbo Blé

13 Kouassi Oussou

14 paul Dokui

15 Augustin Kouadio Komoé

16 pierre Brou Amessan

17 Gibert Zo Gogbé

 

 

Source : Notre voie

Publié dans Actualité judiciaire

Commenter cet article