Côte d’ivoire : La misère gagne de plus en plus les Ivoiriens

Publié le par thruthway

Après l’essence et le gaz, l’Etat augmente l’électricité

http://www.afriquinfos.com/fotografias/fotosnoticias/2012/2/17/int-26396.jpg

 

Les factures du courant électrique viennent de connaître une fulgurante hausse. Ce, après, le coût de l’essence sans plomb début janvier 2013. Cette nouvelle tarification va de 5 à 10%. Elle a été dictée depuis le 10 mai 2012, par le Fonds monétaire international (Fmi). «…Il est urgent que l’Etat ivoirien prenne les dispositions nécessaires pour assurer l’avenir de la Compagnie ivoirienne d’électricité », a pressé le Fonds monétaire international. Et celui-ci d’ajouter que «si ces mesures ne sont pas prises, l’investissement si nécessaire dans de nouvelles capacités de production restera un vœu pieux», a ajouté les recommandations de l’institution de Brettons Wood.

 

Au mois d’octobre de la même année, la mission du Fmi qui a séjourné sur les bords de la lagune Ebrié a rappelé ses recommandations aux régimes Ouattara. Ainsi, depuis le 12 mars 2013, Ouattara a décidé de mettre à rude contribution les Ivoiriens. Un arrêté ministériel a été pris à cet effet. Il s’agit de l’arrêté interministériel n°570/Mmpe/mef du 20 Décembre 2012, en vigueur depuis le 1er janvier 2013. Cela concerne les abonnés inscrits dans le tarif dit «domestique modéré 5A». Ceux-ci passent désormais au tarif dit «domestique général 5A».

 

Selon le ministère du gouvernement Ouattara en charge du secteur de l’Energie, les abonnés concernés sont au nombre de 256 000, soit 32%, qui ont une consommation supérieure à 200 kwh. Tout en expliquant qu’il y a eu des abus au niveau de ceux qui sont en tarif domestique modéré 5A. «Ce tarif est subventionné contrairement aux autres tarifs domestiques. En effet, d’une part, l’Etat renonce à la Tva «Taxe sur la valeur ajoutée» sur la prime fixe et sur les consommations de la première tranche de 80 kwh par bimestre, d’autre part, cette tranche est facturée à la moitié de la première tranche du tarif domestique général (10A). «Après 15 ans d’application de cette mesure sociale, la situation a fortement évolué et les consommations d’une frange importante de ces abonnés ont atteint un niveau sortant du cadre social initialement défini», a indiqué M. Sabati, le directeur de l’énergie le 13 mars dernier. Car, selon lui, sur les 808000 abonnés au tarif domestique modéré 5A, seulement 236000, soit 29%, d’entre eux ont une consommation inférieure à 80Kwh. Un argumentaire qui annonce des jours bien sombres pour la population ivoirienne qui s’appauvrit de jour en jour.


Source : LG infos

Publié dans Economie

Commenter cet article

GOLAH 25/03/2013 16:23


LA PAUVRETE ET LA MISERE SELON COPE DE L'UMP EST UNE CHANCE POUR  LA COTE D'IVOIRE. ALORS QUE HOLLANDE SE DEBAT AUX COTES DE MERKEL POUR AMELIORER LE QUTIDIEN DES FRANCAIS, CECI EN
AMOINDRISSANT LES EFFETS DE LA CRISE ECONOMIQUE QUI SECOUE LA FRANCE.


COPE A DIT LORS DE SON DERNIER SEJOUR AU BORD DE LA LAGUNE EBRIE QUE "OUATTARA EST UNE CHANCE POUR LA COTE D'IVOIRE" ALORS QUE L'ARRIVEE DE OUATTARA AU POUVOIR PAR LES BOMBES DEMOCRATIQUES DE
L'UMP DE SAKOZY RIME AVEC LA PAUVRETE GRANDISSANTE ET GENERALISEE, LA VIOLATION CONSTANTE DES DROITS DE L'HOMME, INSECURITE GENERALE, JUSTICE PARTIALE.. OUATTARA LA CALAMITE N'EST PAS UNE CHANCE
POUR NOUS IVOIRIENS MAIS PEUT ETRE POUR L'UMP.