Côte d’ivoire : Scandale au sommet de l’Etat, voici pourquoi Bictogo a été viré

Publié le par thruthway

http://www.integration.gouv.ci/fichier/min.jpg

 

 

Cela fait un an qu’ils ont pris le pouvoir et déjà plus d’un milliard de franc cfa détourné… Quelle surprise ce régime nous réserve après son quinquennat ?

 

Le ministre de l'Intégration africaine, Adama Bictogo, ne fait plus partie du gouvernement Ouattara. Il a été relevé de ses fonctions par le président de la République, Alassane Ouattara.

 

La décision de mettre fin aux fonctions ministérielles d’Adama Bictogo est tombée dans l'après-midi du mardi 22 mai suite à la prise d'un décret enregistré sous le n° 2012-452 du  22 mai 2012 qui mentionne que le ministre de l'Intégration africaine a été viré sur proposition du Premier ministre Ahoussou Jeannot.

 

Le communiqué indique également que le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères, Daniel Kablan Duncan, est chargé d'assurer à titre intérimaire les attributions du ministre de l'Intégration africaine. Le temps de nommer une autre personne à la tête de ce département ministériel. Mais que reproche-t-on à ce ministre au point de le sortir du gouvernement.

 

Selon des indiscrétions, le représentant de Ouattara pour le compte de la Cedeao dans la crise malienne, est trempé dans plusieurs affaires sales. Il est accusé de faire de mauvais rapports à son envoyeur dans la crise malienne. Il serait de connivence supposée avec les membres de l'ex-junte du Comité national pour le redressement de la démocratie et la restauration de l'Etat (Cnrdre).

 

En plus de ces griefs, Adama Bictogo a posé des actes antérieurs qui l'éclaboussent autant que certaines autorités ivoiriennes. Le scandale de l'indemnisation des déchets toxiques révélé dans Jeune Afrique n° 2680 du 20 au 26 mai 2012, éclabousse le ministre de l'Intégration. Il est cité par ce journal comme l'un des trois personnes soupçonnées d'avoir détourné une partie des indemnités qui auraient dû être payées aux victimes de la pollution causée par le déversement de déchets toxiques à Abidjan, en août 2006, suite à une enquête menée par la police économique et financière de Côte d'Ivoire.

 

Selon le rapport de l'enquête, le ministre Adama Bictogo aurait touché la bagatelle de 600 millions de F Cfa pour sa médiation, après avoir réussi, grâce à son entregent, à faire signer un protocole d'accord entre Claude Gohourou et le cabinet Britannique Leigh Day Co, défendant la cause des victimes. Le rapport détaillé de l'enquête a été remis au procureur de la République, Simplice Koffi Kouadio qui a sûrement fait le point au Premier ministre et au président de la République.

 

A ces affaires sales qui ternissent aujourd'hui l'image du ministre Adama Bictogo, il faut ajouter celle relative à la confection du passeport biométrique. Il se raconte qu'il serait actionnaire dans la société chargée de confectionner le sésame et que le marché lui aurait été attribué par les bons soins de l'ancien ministre de l’Intérieur, feu Tagro Désiré. Il y a aussi la récente affaire d'attribution du marché de gestion des ordures ménagères à la société Satarum Green Sol, par le ministère de la Salubrité urbaine.


Le ministre Adama Bictogo, responsable de cette société de ramassage, aurait exercé une pression sur la ministre pour se voir attribuer le marché. Mais le deal a été « sapé » par la direction des marchés publics après avoir dénoncé le non respect de toutes les procédures en matière d'appel d’offres. C'est sûrement toutes ces casseroles que traînent Adama Bictogo qui ont eu raison de  lui.

 

Demis de ses fonctions ministérielles, l'ancien ministre de l'Intégration africaine pourrait répondre des faits qui lui sont reprochés, s'ils sont établis, devant la justice.

 

Notons qu’Adama Bictogo a été nommée ministre de l'Intégration africaine depuis le 1er juin 2011 par Soro Guillaume et rappeler par Ahoussou Jeannot, qui a remplacé celui qui est devenu le nouveau président de l'Assemblée nationale sous le régime Ouattara. 

 

Source: L'inter


Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article

TEEBAH 'IN AJEESY 24/05/2012 09:17


FRANCHEMENT....JE VOUS DEMANDE DE PASSER SOUS SILENCE CE JEU DE CHAISES....YA URGENCE à MOBILISER DAVANTAGE DES HOMMES ET DES FEMMES DE CE MONDE ....LES OPINIONS NATIONALES ET INTERNATIONALES
....DE TELLE SORTE QUE DEJà AU SOIR DU DIMANCHE 17 JUIN 2012 LA PETITE VILLE DE LA HAYE ,AUX PAYS BAS, SOIT NOIRE DE MONDE ....SEUL GAGE DE L'EFFET QUE CELA AURA A PESER SUR L'ENSEMBLE MEME DU
PSEUDO PROCèS....


NE PARTICIPONS PAS à CETTE DIVERSION.....NOUS DEVONS COMPRENDRE QUE LES HOMMES POLITIQUES GOUVERNENT AUSSI EN JOUANT à "OCCUPER"  LES ESPRITS....ECARTONS TRèS VITE ALORS LES
NON-EVENEMENTS....  

KONE MAIMOUNA 23/05/2012 21:06


A chacun sontour chez le coiffeur. ça n'arrive pas qu'aux autres. adama bictogo pensait qu'il était arrivé, mais que non. Ce n'est que le début de son cauchemar. il n'a rien vu encore. Il va
regretter son Excellence le président KOUDOU Laurent GBAGBO car lui au moins, est sentimental. Qui vivra, verra. A bon entendeur salut.