Côte D’ivoire (Yopougon) Un Instituteur battu à mort par des Frci

Publié le par thruthway

http://img.over-blog.com/400x266/3/64/29/43/doc-photo-2/FRCI-TUES.jpg

 

 

C’est une mort atroce qu’a connue, hier matin, l’instituteur Richard Tindé, aux abords du marché de Yopougon-Selmer, baptisé par les tenants du pouvoir actuel «marché Dominique Ouattara ». Le corps de la victime gisant dans une marre de sang présentait une large ouverture au niveau de la tête et des traces de coups avec des objets contondants. Peu avant l’enlèvement de la dépouille mortelle par les services des pompes funèbres aux environs de 9h. Et ce, en présence des parents du défunt en pleurs.

 

Que s’est-il passé pour que Richard Tindé ait une fin aussi tragique ?

 

Selon des témoignages, Richard Tindé, instituteur à Bondoukou, s’était rendu à Abidjan, la semaine dernière, pour procéder à l’inhumation de son frère cadet qui a eu lieu samedi dernier. Les obsèques se sont déroulées à Yopougon. C’est avant son départ pour son poste de travail à Bondoukou qu’il a été kidnappé par des individus armés et vêtus de treillis. Visiblement torturé depuis la veille par ses bourreaux, Richard Tindé avait perdu beaucoup de sang et était sans vie au moment où des hommes en treillis, à bord d’un véhicule 4x4 des Frci, l’ont déposé aux environs de 4h du matin, aux abords du marché de Yopougon-Selmer.

 

Des témoins ont ajouté que le véhicule a démarré en trombe juste après s’être débarrassé du corps.

 

Mais très rapidement, l’annonce de la découverte macabre fait le tour des foyers. Des parents du défunt fondent en larmes à la vue du corps. Ce crime crapuleux a plongé les populations riveraines dans la consternation totale. La victime, originaire de Toulépleu, localité située à l’extrême Ouest de la Côte d’Ivoire, était connue comme un homme sans histoires.

 

Didier Kéi

Publié dans Droit de l'homme

Commenter cet article