Cpi / procès du 18 juin : La mère de Gbagbo en route pour La Haye ?

Publié le par thruthway

http://www.notrevision.net//mamanGbagbo.jpg

 

 

Mme Gado Margueritte est la mère du président ivoirien, Laurent Gbagbo. Depuis la fin de la crise postélectorale, cette vieille dame presque nonagénaire (elle est âgée de 88 ans) vit en exil, au Ghana. Cela fait donc près d’un an que Mme Gado Margueritte a été séparée de son fils. Et selon des sources proches de la famille du président, la mère de Gbagbo manifeste le désir d’aller lui rendre visite à La Haye, aux Pays-Bas. Où le président ivoirien est écroué depuis le 30 novembre 2011, à la prison de la Cour pénale internationale (CPI).

 

La pressante requête de la maman de Gbagbo lui a été récemment transmise par l’une de ses collaboratrices, elle aussi en exil au Ghana, qui a eu le privilège de le rencontrer ces dernières semaines au centre pénitentiaire de Scheveningen. La mère du président ivoirien ne supporterait plus l’éloignement d’avec son fils, quand bien même elle est entourée d’autres membres de sa famille en exil : Jeannette Koudou, la sœur cadette de Laurent Gbagbo, sa petite-fille Marie-Laurence Gado Gbagbo-Kipré, l’épouse de Stéphane Kipré qui est par ailleurs son « homonyme », quelques uns de ses arrière-petits-enfants…

 

Comme le prévoient les procédures du Greffe de la CPI, les membres de la famille des détenus, notamment les conjoints, les enfants légitimes et naturels, les frères et sœurs et surtout les ascendants (père et mère) ont un droit de visite prioritaire. « Maman Gado », comme l’appellent affectueusement ses enfants, veut donc voir son fils Laurent avant l’ouverture de son procès, fixé au 18 juin prochain. Selon nos sources, le président serait très embarrassé par la volonté de sa génitrice. Laurent Gbagbo est préoccupé par l’âge très avancé de sa mère, et craint que le long voyage, les changements climatiques et la variation des habitudes culinaires ne lui causent trop de désagréments. 


Finalement, l’ex-numéro 1 ivoirien et sa mère ont réussi à accorder leurs violons, après un échange téléphonique. Dame Gado Margueritte n’effectuera plus le déplacement de La Haye. 


En contrepartie, son fils Laurent a promis de l’appeler au moins une fois par semaine pour lui donner de ses nouvelles et la rassurer quant à l’issue de la procédure judiciaire pendante à la CPI. Par ailleurs, la sœur cadette de Gbagbo, Jeannette Koudou, s’apprête à aller rendre visite à son frère aîné à La Haye. Si les choses se passent comme prévues, l’ancienne directrice de l’Agence de la formation professionnelle (AGEFOP) sera à la prison de Scheveningen durant le week-end pascal.

 

Leur mère Gado Margueritte a fait rédiger un long courrier que Jeannette Koudou remettra à Laurent Gbagbo, ainsi que des photos récentes de la « vieille » dans son exil ghanéen. « A presque 90 ans, la vieille se porte comme un charme. Maman Gado est solide, elle joue à l’awalé et d’ailleurs elle est imbattable à ce jeu ; elle gagne tout le monde. Ce sont quelques unes des photos prises au cours des parties d’awalé qui seront envoyées au Président Laurent Gbagbo. Parce que lui aussi s’inquiète pour sa mère, et certainement qu’il sera beaucoup plus rassuré quand il verra ces images », a expliqué notre source.



Source : L’inter de ce jour

Publié dans Actualité judiciaire

Commenter cet article