DECLARATION DE L’UNION DES NOUVELLES GENERATIONS RELATIVE AUX RECENTES ATTAQUES CONTRE SON PRESIDENT DANS LA PRESSE

Publié le par thruthway

DECLARATION DE L’UNION DES NOUVELLES GENERATIONS RELATIVE AUX RECENTES ATTAQUES CONTRE SON PRESIDENT DANS LA PRESSE

 

http://gbagbovictorieux.g.b.pic.centerblog.net/o/4bfe87d9.jpg

 

Depuis quelques jours, Monsieur Stéphane KIPRE, Président de l’union des Nouvelles Générations fait l’objet d’articles calomnieux dans la presse écrite et notamment dans les quotidiens L’Intelligent D’Abidjan et Le Jour Plus dans leurs parutions respectives du 2 Mars et du 3 Mars.


D’après ces journaux, le Président Stéphane Kipré aurait d’une part critiqué la gestion du Laurent GBAGBO en soulignant une absence de rigueur et un laisser-aller ; « une situation ayant permis de mettre au cœur de la république des rebelles qui finiront par saper l’autorité de l’Etat et créer les conditions ayant conduit au 28 novembre 2010 puis au 11 avril 2011 ». D’autre part, il serait au cœur d’un « scandale » de 60 millions de francs et qu’il serait sur le point de divorcer d’avec son épouse.


L’UNG note que ces informations citant nommément son Président ont été divulguées avec une légèreté déconcertante qui humilie la déontologie du journalisme d’autant plus que ces journaux ne rapportent aucune source crédible soutenant ces informations. Par conséquent, nous dénonçons une manœuvre orchestrée dont le seul but est non seulement de salir la réputation de notre président en exil mais aussi de le faire sortir de sa sérénité.



En tout état de cause, nous tenons à rassurer les ivoiriens dans l’ensemble et particulièrement les militants de l’Union des Nouvelles Générations que le Président Stéphane KIPRE, son épouse et leur famille ne se sentent guère concernés par ces affabulations qui n’ont pour seul mérite que de révéler le niveau des organes de presse qui les colportent. Le Président Stéphane KIPRE dont la sérénité dérange visiblement invite les ivoiriens à ne point se laisser distraire et à rester concentrés sur le combat du retour de la démocratie en Côte d’Ivoire.



Fait à Abidjan le 4 mars 2012.


Pour l’UNG


Le Secrétaire Exécutif du Comité de Crise


Etienne N’GUESSAN

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article