DECLARATION DE LA COALITION DES PATRIOTES IVOIRIENS EN EXIL

Publié le par thruthway

http://ci.telediaspora.net/portail/portail/photo/image/Damana_Pickass_micro.jpg

 

DECLARATION DE LA COALITION DES PATRIOTES IVOIRIENS EN EXIL SUITE AU TRANSFEREMENT DU PRESIDENT LAURENT GBAGBO A LA CPI

 

 

Sur convocation de son Président, le Camarade Damana Adia Pickass, la Coalition des Patriotes Ivoiriens en Exil (COPIE), s’est réunie en urgence ce mercredi 1er Décembre 2011 à Accra pour analyser la situation et produire la déclaration suivante.

 

Le mardi 29 novembre 2011, au terme d une procédure totalement illégale, en violation flagrante de la constitution ivoiriennes et au mépris de toutes les règles du Droit international, le régime Ouattara, issu du coup d Etat du 11 avril 2011, a transféré clandestinement a la Haye dans les geôles de la CPI, le Président Laurent Gbagbo.

 

1. La COPIE condamne avec la dernière énergie le transfèrement illégal Président Laurent Gbagbo à la cpi. Il s’agit manifestement là d’une parodie de justice, d un holdup politico juridique aux fins non seulement d éloigner le président Laurent Gbagbo de la scene politique ivoirienne mais aussi et surtout de mettre un frein au combat du peuple ivoirien  pour sa souveraineté.

 

Comme hier avec le roi Behanzin du Dahomey (actuel Benin), comme hier, avec L Almamy Samory Toure,  la déportation du Président Laurent Gbagbo a la Haye est une honte pour l’Afrique et ses dirigeants,  une agression qui ne saurait rester sans réaction du peuple de Côte d Ivoire.

 

2. La COPIE dénonce l’instrumentalisation de la CPI par la France et s insurge contre les manœuvres du procureur aux ordres, louis Moreno Ocampo qui consacre ainsi la justice des vainqueurs.


3. La COPIE observe que cette déportation intervient curieusement au moment où le régime Ouattara et la communauté internationale appellent le peuple ivoirien à la réconciliation et au moment mêmes ou des nations africaines comme la Lybie ont décidé d’exclure la CPI du règlement de leurs crises.

 

4. La COPIE prend le peuple ivoirien à témoin et interpelle la communauté internationale sur les graves périls que fait courir une telle forfaiture sur la cohésion et l’unité nationales. Le régime du putschiste Alassane Ouattara et ses parrains internationaux en assumeront toutes les conséquences devant l’Histoire.

 

5. La COPIE appelle instamment le peuple digne et souverain de Cote d’Ivoire à la mobilisation générale et à se tenir fin prêt pour les mots d ordre clairs dans les heures qui viennent.  

La COPIE invite par ailleurs la Diaspora ivoirienne, partout où elle se trouve à se considérer désormais comme étant en exil et l’engage à intensifier la lutte sur tous les plans.

 

En ces moments difficiles pour notre nation, la COPIE se tient résolument aux côtés du Président Laurent Gbagbo et du peuple ivoirien et les assure de son engagement et de sa totale détermination à œuvrer avec tous les résistants a la restauration de la démocratie en Côte d’Ivoire.

 

Dans la lutte, dans l espoir,

 

 

Fait à Accra le 1 er Décembre 2011

 

Pour la COPIE

 

Damana Adia Pickass

 

President

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article

K
Merci camarade Damana pour ce message qui nous fortifie et nous va droit au cœur.Du jamais vu dans le monde entier. Un étranger (burkinabé) qui fait mettre un IVOIRIEN en prison loin de la terre de
ses ancêtres, Vraiment, le monde est en l’envers ! Qu’Allah le tout puissant aide les Ivoiriens (les vrais) et particulièrement le Président légitime et légal, son Excellence Laurent KOUDOU
GBAGBO.Le combat ne s’arrête pas, bien au contraire, la lutte continue ! Rien ne nous arrêtera jusqu’à la libération totale de la Côte d’Ivoire. Les enfants de Laurent Gbagbo restent dignes et
debout face à l’adversité. Le combat de la liberté n’est jamais achevé.oh honte au putschiste dramane Paix à son âme et que la terre lui soit légère.
Répondre