DRAMANE OUATTARA : CHEF D’ETAT OU CHEF DE TRIBU ?

Publié le par thruthway

http://www.connectionivoirienne.net/wp-content/uploads/2012/01/000_Par6637145.jpg

 

 

Tel un gangster qui convoie le fruit du braquage à son commanditaire, DRAMANE OUATTARA débarque en France pour remettre la Cote d’Ivoire « braquée » à son commanditaire SARKOZY. Il a tenu à préciser qu’une partie du butin est réservée aux membres du gang recrutés parmi les ressortissants du nord :

 

« Il s’agit d’un simple rattrapage. Sous GBAGBO, les communautés du Nord, soit 40% de la population, étaient exclues des postes de responsabilité »

 

Si OBAMA avait tenu un tel discours neuf mois après les élections américaines, une procédure de destitution aurait été engagée  car brisant le concept de citoyen et donc brisant la nation américaine, une et indivisible.

 

Depuis l’expérience nazie du « rattrapage » de la race aryenne sur les juifs et autres races non aryennes, toutes les constitutions sérieuses condamnent de telle politique. La constitution ivoirienne n’y échappe pas, l’article 10 précise :

 

« Toute propagande ayant pour but ou pour effet de faire prévaloir un groupe social sur un autre, ou d'encourager la haine raciale ou religieuse est interdite. »

 

Quelque soit le pourcentage d’un groupe ethnique, un tel discours est condamnable et disqualifie l’homme qui le prononce à la fonction de chef de l’Etat. OUATTARA n’est donc pas un chef d’Etat mais bel et bien un chef de tribu. Mais en plus si le chiffre s’avère faux comme c’est le cas, cela veut dire que le pouvoir OUATTARA  se ment à lui-même et au monde entier ou cache un objectif inavoué.

 

Le dernier recensement général en Cote d’ivoire a eu lieu en 1998 et les chiffres sont parlants :

 

Sur une population de 15 043 153 d’habitants en 1998, les ivoiriens se regroupent ethniquement comme suit :


-AKAN : 4 780 798                             dont  55% de BAOULE (2 629 438)

-KROU : 1 252 135                             dont 53% de BETE (492 089)

-MANDE NORD : 1 873 200              dont 53.2% de MALINKE (996 542)

-GROUPE VOLTAIQUE : 1 995 435   dont 59.4% de SENOUFO (1 185 288)

-MANDE SUD :  1 142 336                 dont 55% de YACOUBA (629 427)

-ETRANGERS AFRICAINS : 3 472 591dont 2 238 548 BURKINABE

-AUTRES : 527 456

 

Le nord étant habité par le groupe MANDE NORD et le groupe VOLTAIQUE, la population totale du nord est donc de 3 868 635 soit 25.71% de la population. La population du sud est donc de 74.29% de la population totale.

 

Si nous ajoutons à la population du nord la population étrangère d’origine BURKINABE, nous avons donc  un total de 6 107 183 habitants supposés du nord soit exactement 40.05% !

 

Si le coup d’Etat de 2002 a eu pour objectif de faire de DRAMANE OUATTARA un ivoirien éligible, il est clair que celui de 2011 aura pour but, selon les propres déclarations de OUATTARA, de faire des étrangers d’origine BURKINABE, des ivoiriens pour que la population du nord atteigne les 40% et qu’ils deviennent enfin des propriétaires de leur terre agricole dans le sud: « je vais le régler (le problème foncier) d’autant plus que je dispose d’une majorité solide à l’assemblée ...Nous devons inventer quelque chose de nouveau sur le droit de propriété » . Pour DRAMANE OUATTARA la loi foncière de 1998 est donc caduque et il faut donc « inventer » une nouvelle loi. En bon Houphouetiste les ivoiriens ne seront pas surpris qu’en terme de nouveauté on leur sorte un cadavre du genre « la terre appartient à tout ivoirien qui l’exploite »

 

Attention danger !

 


                                   Dr DIABATE Cheick,

Chercheur, Université du Colorado, USA

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article