Droit de réponse contre les Accusation des médias pro-ouattara contre le Colonel -major Alphonse Mangly

Publié le par thruthway

Accusation des quotidiens le jour, l’expression et du site internet Koaci.com contre le Colonel -major Alphonse Mangly

 

DROIT DE REPONSE

 

http://www.radiodjibi.com/public/news/Revoir-le-dispositif-l-gal0821.jpg~200

 

Dans leurs éditions numéros  2570 (Le jour) et  959 (Expression) du vendredi 19 octobre2012 reprenant les écrits du site internet Koaci.com, les quotidiens Le jour et l’Expression ont affiché à leur Une et pages intérieures respectives, les informations selon lesquelles les assaillants interrogés portent le doigt accusateur sur l’ancien DG de la Douane, Alphonse Mangly, en exil au GHANA et deux pasteurs de l’écurie de prière de l’ancien Président. Le site Koaci.com, source des écrits va plus loin en affirmant sans  le moindre début de preuve qu’il avait fui la COTE D”IVOIRE vers le GHANA avec des sacs d’argent. Il ajoute sans honte que le mis en cause est supposé financier de l’ancien Président Monsieur J. Rawlings et membre influent d’une importante église évangélique présente en COTE D”IVOIRE et au GHANA. Si le site Koaci.com indique que pour  l’heure il n’est pas encore interpelé mais  surveillé dans ses affaires de déstabilisation à répétition de la COTE D’IVOIRE, les quotidiens «  Le jour » et «  L’Expression » affirment qu’il est activement recherché.

 

Devant l’extrême gravité de ces informations au demeurant sans fondement si ce n’est pour nuire et toujours faire porter par les pro-GBAGBO l’incapacité du régime à gérer notre beau pays LA COTE D”IVOIRE, le Colonel-major Alphonse Mangly tient par la présente à exercer son droit de réponse conformément à la loi et qui sera publiée dans les mêmes conditions que les articles en cause.

              D’emblée, il est bon de tranquilliser la laborieuse population de COTE D’IVOIRE que ces écrits  scandaleux et diffamatoire sont un tissu de mensonges pour abuser une fois de plus les honnêtes lecteurs de notre presse, YAKO.  Examinons:

 

DES CONDITIONS DE DEPART EN EXIL FORCE DU D G

 

Le DG des Douanes, le Colonel-major Alphonse Mangly est sorti de son pays le 30 mars 2011 avec six de ses collaborateurs, directeurs centraux et sous-directeurs, encore en exercice en Douanes, pour une importante mission officielle au GHANA. Les bagages  du DG des Douanes et ceux de ses collaborateurs ont été enregistrés a l’aéroport FHB et ont passé  régulièrement les frontières des pays de départ et  de destination. Ensemble, ses collaborateurs et  lui ont  pris leurs  bagages et regagné leurs hôtels. Compte tenu de l’aggravation de la crise après leur  départ, l’Ambassadeur de COTE d’IVOIRE  dans le pays de leur  destination  qui n’est autre que le pays d’exil  actuel du Directeur Général, a pris en charge généreusement et par acquis de responsabilité, la partie du séjour d’au moins 12jours que la prévision de leurs  frais de mission ne pouvait  pas couvrir, la mission étant allée au-delà de sa durée initiale de trois jours.

 

 

 DE LA PROCEDURE DE RECOUVREMENT DES RECETTES DOUANIERES

 

ACHEVANT DE CONVAINCRE DU CARACTERE MANIFESTEMENT LEGER ET MENSONGER DES INSINUATIONS AYANT TRAIT A LA  TENUE A DISPOSITION DU D.G DES SACS D’ARGENT  ET DE LEUR SORTIE PAR LES MOYENS PRETENDUMENT  INVOQUES.

 

En effet, l’administration des Douanes que Mr MANGLY a  été contraint d’abandonner en 2011 après le bombardement et l’arrestation du Président LAURENT GBAGBO , dispose d’un système de dédouanement automatique des marchandises appelé SYDAM  depuis 1988. Ce système  a été amélioré  sous l’appellation de SYDAM-WORD mis en service par décision du Colonel-Major Alphonse Mangly. Ce système permet  la traçabilité de toutes les opérations douanières. De plus, les droits et taxes des douanes sont acquittés pour 90% par chèques certifiés, obligations cautionnées (moyens de paiement en papier)….. et  pour 10% en numéraires (c’est-a-dire en espèce). Et la totalité des recettes du jour est automatiquement transférée sur le compte ouvert à cet effet à la BCEAO. En tout état de cause, le ministre de l’économie et des finances reçoit l’information du montant des recettes recouvrées en temps réel .Le receveur principal ,les services du trésor et  les services de la BCEAO  font le point au jour le jour, ceci permet de  sécuriser les recettes.

                     Pour la gouverne des honnêtes lecteurs, sachez que le receveur principal, en plus d’être un agent des  douanes est un  comptable public et tient quotidiennement et exclusivement la gestion des recettes. Non seulement les recettes ne se cumulent pas plus d’un jour dans le bureau du receveur principal, mais  mieux, le  DG des Douanes ne dispose d’aucun   coffre- fort  dans son  bureau  susceptible de recevoir les recettes douanières.

 

   Il suit de ce qui précède que n’étant  pas habilité à recevoir, et à garder par devers lui les recettes douanières de la République de Côte d’Ivoire, les affirmations gratuites relatives à la détention et au transport de ce qu’il ne gérait pas dirigées contre le D.G des Douanes  Alphonse MANGLY, ne  sont que le fruit des inventions honteuses  de ceux qui trouvent leur jouissance dans les accusations fantaisistes et tous azimuts des pro-Gbagbo .

     

 

DE L’INCAPACITE DU D.G MANGLY A FINANCER D’ONEREUSES OPERATIONS DE DESTABILISATION

 

En conséquence de la procédure des recouvrement des recettes douanières rappelées ci-dessus, d’une part,  et alors surtout qu’il est établi, d’autre part, que dans le cadre de la traque sans nom des pro-Gbagbo, les comptes de l’ancien DG sont gelés depuis près de deux ans, toute raisonnée, sensée, en tout cas non mue par des intentions malfaisantes  ne saurait sérieusement soutenir qu’une telle personne disposerait de moyens pouvant lui permettre de financer des opérations de déstabilisation d’un pays, sauf soutenir que les instruments d’une telle action ne nécessite aucun moyen financier.

 

DE L’ATTEINTE GRATUITE DE LA DIGNITE ET DU RESPECT D’UNE PERSONNALITE ETRANGERE DE LA TREMPE DE J.J RAWLINGS

 

Dans leur odyssée, les accusateurs de service prétendent que le D.G des  douanes aurait financé son Excellence, Mr J.J Rawlings.

 

En effet, et sous réserve d’une réaction appropriée  à ces attaques diffamatoires contre lui, de  la part de cette personnalité respectable et respectée pour la révolution salvatrice qu’il a fait advenir dans son pays, un Ghana nouveau, il voudrait s’inscrire en faux contre les insinuations selon lesquelles, c’est lui, un refugié, démuni qui serait son pourvoyeur de fonds, sauf aux procureurs en mission de rapporter les preuves formelles de leurs affirmations gratuites.

 

DES CONVICTIONS RELIGIEUSES DU D.G MANGLY

 

Comme pour corroborer l’adage selon lequel celui qui veut noyer son chien l’accuse de rage, il est prétendu que M. MANGLY serait membre d’une église évangélique présente tant  en Côte d’Ivoire qu’au Ghana.

En effet, quoi que non surpris de la principale mission nocive des auteurs de toutes ces affirmations gratuites, le D.G. MANGLY tient à rassurer surtout  ses coreligionnaires qui se sont surpris de telles  annonces  attentatoires à ses convictions religieuses  qu’il a été et demeure un chrétien  mais de l’Eglise Catholique. Aussi offre-t-il  de produire aux auteurs de ces affirmations mensongères,  tous  les  titres en faisant foi.

Il suit de ce qui précède qu’étant  membre de l’Eglise Catholique, baptisé et confirmé depuis 1970, la collusion entre lui et certains pasteurs d’une Eglise évangélique en vue de la déstabilisation de la C.I, et agitée dans les publications  dénoncées, ne peut procéder que dans un parfait  mensonge et montage.

 

DES CONVICTIONS IDEOLOGIQUES DE Mr. MANGLY

 

Il a été démontré ci-dessus la fausseté des accusations fantaisistes de ceux dont la mission se résume à coller tous les péchés de la terre à tous ceux qui sont censés être pro-Gbagbo.

 

Mais c’est le lieu de relever qu’iI est de notoriété publique que Mr. MANGLY est membre  du Secrétariat général du Front Populaire ivoirien, le parti qui a vu le jour par la volonté principale d’un homme, lequel  homme a fait de la démocratie, sa passion.

 

Au demeurant, Monsieur MANGLY, au-delà de l’idéologie socialiste qu’il partage, a scellé un mariage de raison avec cette formation politique, car il est  connu et reconnu de tous comme ennemi de la violence destructrice. Dès lors, M. MANGLY qui a lutté aux côtés du Président Laurent GBAGBO à l’avènement pacifique du multipartisme et de la démocratie en Côte d’Ivoire, à l’avènement d’une Côte d’Ivoire nouvelle, en tout cas à l’avènement d’une Côte d’Ivoire où la violence que les tenants du pouvoir actuel y ont malicieusement incrustée,  ne peut accepter qu’il lui soit collé l’âme d’un fomenteur de coups d’état, d’un déstabilisateur qu’il n’a jamais été et qu’il ne sera pas jusqu’à la fin de ces jours que Dieu lui accordera par grâce.

 

CONCLUSION :

  

Au total, vos grandes Oreilles et vos limiers enquêteurs connaissaient leur cible et savaient la sentence a lui réservée avant même d’avoir démarré  leurs  prétendues enquêtes.

Si M. MANGLY est recherché ou/et suivi de près, ce qui ne surprend personne car relevant du seul pan du programme  de gouvernement  bien exécuté depuis près de 2 ans par le régime, ce, visiblement, pour masquer son incapacité à gérer la C.I.


       Le Conseil Juridique du Colonel -major Alphonse Mangly

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article