Élections présidentielles françaises: Les français de Côte d'ivoire confirment leur soutien à Sarkozy.

Publié le par thruthway

http://blog.slateafrique.com/abidjan-sur-le-pouce/files/2012/04/Fr.jpg

 

Voir pour croire. On serait en droit de se demander ce qui peut expliquer qu'un français vivant en Côte d'Ivoire, ayant subi une partie ou toute la crise ivoirienne depuis 2002 puisse soutenir Nicolas Sarkozy. Celui là même qui a fait tuer des milliers d’ivoiriens, et a imposé à la tête de l’État ivoirien un génocidaire nommé Ouattara, responsable non seulement de la rébellion qui pendant près de dix ans a freiné le développement de l'économie ivoirienne, mais aussi incliné presqu'irrémédiablement les relations de coexistence pacifique qui existaient depuis des dizaines d'années entre ivoiriens et ressortissants français vivant en Côte d'Ivoire. Ces élections auraient pu être l'occasion de rachat pour tous ces français vivant en Côte d'Ivoire, une occasion de se  solidariser avec le peuple ivoirien, lui montrer de façon concrète que bien que français, les français de Côte d'Ivoire ne partagent pas la vision et les visées impérialistes de leur gouvernement, et qu'eux qui vivent tous les jours avec les ivoiriens, ont bien compris l'enjeu de cette guerre coloniale que leur pays d'origine mène contre la Côte d'Ivoire depuis septembre 2002.



Mais hélas 3 fois hélas. Selon le site de l'ambassade de France en Côte d'Ivoire, sur les 3563 suffrages exprimés lors du premier tour, Nicolas Sarkozy avait recueilli 2148 voix soit 60,28% des suffrages exprimés. Au second tour, sur les 4014 suffrages exprimés, cette fois, Nicolas Sarkozy a recueilli 2631 voix soit 65,54% des suffrages exprimés.

Difficile de tirer des conclusions par rapport à ce vote des français vivant en Côte d'Ivoire, sans doute devrions nous aller interroger les électeurs pour comprendre quelles furent leurs motivations.

Toujours est-il que si cette tendance à voter pour Nicolas Sarkozy engendrera parmi les patriotes bien d’interrogations, surtout lorsque l’on sait que sous les gouvernements du président Gbagbo, les entreprises françaises ont toujours pu mener leurs activités sans être inquiétées, rien à voir avec le climat de racket qui prévaut en ce moment en Côte d’ Ivoire.



Quelques résultats du second tour dans d'autres pays africains francophones.



Togo

François Hollande : 65,54%



Nicolas Sarkozy: 31,94



Sénégal

François Hollande : 58,39%



Nicolas Sarkozy: 41,61%



Cameroun

François Hollande : 51,65%



Nicolas Sarkozy: 48,35%



Gabon et Sao Tomé



François Hollande : 38,80%



Nicolas Sarkozy:61,20%



Congo



François Hollande : 48,19%



Nicolas Sarkozy:51,81%



ACC-Communication 

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article

habituée 09/05/2012 15:44


Ils savent que SARKOZY est allé trop loin en faisant la guerre à la Côte d'Ivoire. La seule façon pour eux de se sentir en sécurité et de prospérer est d'avoir la tutelle militaire que propose
SARKOZY.

Mikael2012 09/05/2012 03:36


 


 Extrèmement loufoque en effet ! Faudrait peut-être leur poser la question ?