FAUX ! LE CNRD ET LE FPI NE PARTICIPENT PAS AUX LEGISLATIVES DE OUATTARA

Publié le par thruthway

Votre blog préféré, COTEDIVOIRE-LAVRAIE, aura bientôt 1 an d’existence le 12 Décembre 2011. 1 an de combat pour la vérité et la justice. Il change de statut pour devenir désormais un site web avec comme adresse www.cotedivoire-lavraie.fr . Un nouveau design et d’autres nouveautés sont annoncés dans les prochains jours pour mieux vous servir. Tous les dons pour nous aider à faire mieux sont les bienvenus. Vous pouvez nous contacter via notre formulaire de contact qui se trouve dans la rubrique « présentation » à votre droite en-dessous. Merci et la lutte continue ///... Important !!! La COALITION DES PATRIOTES IVOIRIENS EN EXIL organise une grande conference de presse internationale ce mercredi 07 Decembre 2011 a 11 Heures au FREEDOM CENTER dAccra . Cette conference de presse sera animee par son president Damana A Pickas et sera loccasion pour la coalition des patriots ivoiriens en exil de donner sa position suite au transferement du president Laurent Gbagbo a la CPI et de degager les actions et mots dordre a venir. Pour toutes informations utiles priere nous contacter au 00233549595651 ou 002336122899 ou 00233544844347

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRh4vtRj8qXXXYWB6X7swygKBVuYZfJqPyhc7w50HK-M3Rj5U01

 

 

Le Congrès national de la résistance pour la démocratie (Cnrd), coalition de partis politiques proches du président ivoirien Laurent Gbagbo, conduite par Bernard B. Dadié, est déterminé à ne pas fléchir sur ses revendications qui sont, entre autres, la libération des cadres et militants de l’ex-régime détenus, le retour des exilés pro-Gbagbo, et la recomposition de la Commission électorale indépendante (Cei) notamment avec la parité au niveau des Commissaires pour le Cnrd et le Rhdp. Cette coalition politique avec le Fpi (Front populaire ivoirien), le parti politique crée par le président Gbagbo, refusent de participer aux élections législatives tant que ses préoccupations ne sont pas prises en compte.


La position de ce Cnrd s’est renforcée avec le transfèrement, de manière arbitraire, du président Laurent Gbagbo à La Haye. ‘’Le Cnrd se retire de tout processus de réconciliation nationale’’, avaient déclaré ses membres dans une déclaration à l’encontre du camp Ouattara. Et cette décision jusqu’à ce jour reste en vigueur, malgré les allégations d’une certaine presse très favorable au camp Ouattara laissant croire que le Fpi participerait aux élections législatives organisées par le camp Ouattara.

 

Cette rumeur, savamment entretenue par la presse aux ordres de Ouattara et de Sarkozy, trouve sa source dans cette attitude plus ou moins ambigüe de l’ex porte- parole du Président Gbagbo, en la personne de Coulibaly Gervais.


Ce dernier, avec certains cadres membres du Cnrd, a décidé de négocier avec le pouvoir Ouattara. M. Gervais Coulibaly, le président du Cap-Udd, et Mel Eg Théodore de l’Udci (encore en exil), bien que ne reniant pas officiellement leur soutien au président ivoirien Laurent Gbagbo, vient de décider de participer aux élections législatives et au processus de réconciliation nationale, après une rencontre, le lundi 5 décembre 2011 avec Ahmed Bakayoko, ministre de l’Intérieur de Ouattara.


Une démarche solitaire qui n’engage ni le Cnrd, ni le Fpi. Cela est d’autant vrai que dans un communiqué signé du secrétaire général du Cnrd, le lundi 5 décembre 2011, M.Bernard Dadié a désavoué l’attitude de M.Gervais Coulibaly, en ces termes ‘’La direction du Cnrd conduite par Bernard Binlin Dadié n’a pas commis le groupe dirigé par Monsieur Gervais Coulibaly-Delinpelna pour mener des négociations avec les autorités nationales sur les élections législatives du 11 décembre 2011’’, précise le communiqué. Il se susurre que Gervais Coulibaly et son groupe pourrait être radiés du Cnrd.

 

Source : Autre presse

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article