IMPORTANT! Côte d'ivoire: RAPPORT SUR LA SITUATION DES EGLISES SOUS LE RÉGIME OUATTARA

Publié le par thruthway

http://www.infodabidjan.net/wp-content/uploads/2011/06/celebration-aujourd-hui-a-l-eglise-de-valras-plage_239561_510x255.jpg

 

 

 

INTRODUCTION

 

L'année 2011, année de grâce de Notre Seigneur Jésus-Christ, a marqué un moment décisif dans la vie de son Corps en Côte d'Ivoire. Avant cette année, les choses ne se passaient pas ainsi. Permettez un voyage rapide dans notre histoire récente et que Dieu nous bénisse tous et nous aide à prier et à parlez en faveur

du Corps de Christ persécuté. Amen.

 

Le présent rapport combinera l'aspect politique et social au spirituel. Il y est proposé une analyse couvrant la période qui s’étend de l'année 1990 à 2011. Aussi convient-il de préciser, dès l’entame, qu’il s’agit essentiellement d’un aperçu général et non pas de détails poussés. Nous passerons en revue certaines raisons profondes et lointaines qui, selon notre analyse, ont mené à la persécution actuelle de l’Église. Cela ne peut se faire sans faire référence à deux versets bibliques afin de nous aider à appréhender l’importance du Ministère de la Prophétie dans la vie de l’église et de la Nation où cette église est située.

 

Nous allons aussi dresser le bilan de l’action du Haut Conseil des Eglises Evangéliques et Protestantes de Côte d’Ivoire qui est à sa quatrième année aujourd’hui ; en espérant que cela vous aidera à mieux comprendre les succès et les luttes de l'Église en Côte d'Ivoire.

 

La démocratie, Houphouët et la Basilique

 

Notre voyage débute en 1990, année connue pour être l'année de la « démocratie » dans notre pays et aussi l'année du réveil spirituelle.

 

Au niveau politique le pays a démontré pour la première fois son désaccord à feu le Président Félix Houphouët Boigny, le Père de la Nation. Cette protestation a mené le pays d'un système du parti unique au multipartisme. Il est aussi important de rappeler que cette année, S.E.M le Président Félix Houphouët Boigny a construit à Yamoussoukro, la plus grande Basilique1 du monde. Finalement nous avons noté

la multiplication de beaucoup de petits ministères charismatiques et Pentecôtistes et églises partout dans le pays. Avant 1990, la configuration de l'église a été dominée par l'Église Catholique Romaine et l'Église Protestante Méthodiste. Pendant que de grandes entités comme UEESO, Eglise Baptiste les Œuvres et Missions occupaient le terrain spirituel.

 

 

L’envol de la Rose-Croix

 

Au niveau social, près d'un tiers quasiment des véhicules avaient un autocollant de la Rose-Croix sur le pare-brise. L'on pensait en ce temps là, que le chemin de la réussite sociale passait nécessairement par ce canal. Tellement d'Ivoiriens ont emprunté cette direction pour chercher qui du travail et qui des postes stratégiques dans la société ivoirienne. Mais depuis l'avènement des petites églises et ministères dans le pays, l'on a constaté une secousse et un changement dans cette tendance. L'influence et l'impact des petites églises sont devenus si forts que les loges de la Rose-Croix ont commencées à se vider de ses membres. Dès lors une campagne sournoise a été lancée contre ses églises efficaces. Certains journalistes ont commencé à les appeler " églises-boutiques " puisqu'on pouvait les trouver dans des domiciles privés et partout dans le pays à l'instar des boutiques de Mauritaniens. Le chef de fil des jeunes églises et ministères s'appelait, le Prophète Kacou Sévérin Président de l'Eglise Foursquare.

 

1 Basilique notre Dame de la Paix

2 Avec l’arrivée de Ouattara au pouvoir le couple Rose-Croix /Franc-maçon refait surface en force leur dernière trouvaille, remplacer la

statue de l’Apôtre Jean par une fontaine lumineuse au carrefour Saint jean in Le temps du 23 décembre 2011 p 10. L’eau, l’air, le feu

etc. étant les symboles de ces sociétés secrètent.

 

 

Le procès de la Rose-Croix contre l’Église

 

En Janvier/Février 1998 la grande conférence de la Rose-Croix prévue pour se tenir à Yamoussoukro a été annulée du fait des prières ferventes des Chrétiens Évangéliques. Dans leur analyse de l'échec de cette importante conférence, les Rosicruciens ont accusé Soumah Yadi (un ancien numéro 2 de ladite société secrète), Prophète Kacou Sévérin et Dindji Joseph comme étant la cause de leur échec3. Pour la première fois donc, dans l'histoire de l'Église, et de la Côte d'Ivoire, la Rose-Croix a intenté un procès en justice contre l'Église à travers ces trois hommes.

 

Les chrétiens étaient au procès. L'Église a gagné le procès et la Rose-Croix est devenue ce qu'ils étaient supposés être une société secrète. De ce jour ce n'était pas possible de voir des voitures avec les signes de ce groupe exotérique.

 

En 1999, le Prophète Kacou Sévérin est allé rencontrer le Président Bédié pour lui conseiller vivement de ne pas permettre aux Rosicruciens d'utiliser notre pays comme leur base en Afrique de l'Ouest, depuis qu'ils ont été chassés du Nigeria par l'Archevêque Benson IDAHOSSA. Le Président Bédié lui aurait dit qu'il n'avait pas l'intention de gouverner le pays avec la Bible.

 

Plus tard, il aurait reçu les Rosicruciens et leur aurait promis Daoukro (sa ville natale) comme base en janvier 2000. C'est ce qui a dépêché la chute de Bédié du pouvoir. En décembre 1999, période de Noël il est tombé par un coup d'Etat.

 

Cet événement a poussé les Chrétiens à longuement prier pour voir à la tête de ce pays un Président Chrétien.

 

Un Chrétien Evangélique élu Président

 

An 2000, un Chrétien est élu Président de République : S.E.M. GBAGBO Laurent. Il a invité toutes les églises évangéliques à s'organiser et à s'unir. En outre, beaucoup de groupes sont formés dans le but de faire monter les Chrétiens ivoiriens à Jérusalem pour leur pèlerinage et pour bénir Israël tout en apprenant plus au sujet des racines juives de leur foi chrétienne.

Mars 2002, naissance du CNEPECI avec le Pasteur AYOH élu comme Président. Suite à cet évènement, plusieurs autres organisations similaires ont vu le jour et le Président Gbagbo a de nouveau demandé que les églises Évangéliques s'unissent. Ce dernier effort a mené à la création du " Haut des Conseil Eglises et Protestantes d'Evangéliques Côte d'Ivoire ". Ce Haut Conseil d'Églises Évangéliques et protestantes qui est la seule voix officielle de l'Eglise Protestante et Evangélique, est dirigé par quatre présidents nommés pour seulement une année. Cette organisation a été lancée en 2007. Mais avant cela la rébellion armée s’est déclenchée.

 

Le début de la rébellion armée

 

Septembre 2002, la rébellion armée mortelle est venue de Burkina et du nord de la Côte d'Ivoire4.

 

En 2002, la rébellion menée par Guillaume Kigbafori SORO au profit du Dr Alassane Dramane OUATTARA comme les rebelles aimaient à le clamer, a débuté. De nombreux Pasteurs ont fui les zones en conflit où leurs vies ont été menacées. Il est important de noter que les églises Catholiques n'ont pas été déplacées de ces zones. Les pasteurs évangéliques étaient principalement chassés parce qu'ils ont été ceux qui parlaient ouvertement contre la rébellion et de sa punition divine inévitable. Les Catholiques n'étaient pas en général menacés parce que Guillaume SORO, le chef des rebelles est membre de cette église.

 

3 Notons qu'avant de venir en Côte d'Ivoire, ils avaient échoué au Nigéria à cause des prières et l'autorité de feu l'Archevêque Benson

IDAHOSSA qui les a chassés de son pays.

4 D'après sources Gouvernementales, militaires et diplomates

 

 

Création du Haut Conseil

 

2007, création de " Haut des Conseil Eglises et Evangéliques de Protestantes Côte d'Ivoire ", avec comme Présidents successifs le Bishop Benjamin BONI, le Dr Jean Baptiste NIELBIEN, le Dr Robert DION et le Pasteur Paul AYOH. Voici le bilan de leurs activités en quatre ans.


tableau-exactions-contre-homme-dieu-copie-1.PNG

tableau-exactions-contre-homme-dieu.2.PNG 


NB : Signalons que tout le temps qu'a duré le conflit armé, les Chrétiens n'ont pas cessés de communiquer la pensée de Dieu à travers les différentes prophéties et révélations de la part du Seigneur Jésus qui est le Dieu vivant. Toutes les branches de Chrétiens ont été utilisées par Dieu pour communiquer au pays la pensée de Dieu. Pour nous aider tous à comprendre l'importance et le sens des prophéties voyons ensemble ces deux passages Bibliques.

 

Amos 3 : 7 « Car le Seigneur, l'Éternel, ne fait rien Sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes. »

 

Esaïe 46 : 10 « J'annonce dès le commencement ce qui doit arriver, Et longtemps d'avance ce qui n'est pas encore accompli ; Je dis : Mes arrêts subsisteront, Et j'exécuterai toute ma volonté. ».

 

Il se murmurait en milieu Chrétiens que la France ne parvenait pas à mettre la main sur la Côte d’Ivoire à cause des prières et des révélations prophétiques qui sont plus puissantes que le service de renseignement d'espionnage et de contre espionnage le plus sophistiqué au monde. Les Chrétiens se doutaient dès lors que l’église allait faire l’objet de toutes sortes d’attaques.

 

Espérons que notre appel sera entendu et que les attaques prendront fin au nom de Jésus.

 

2008/2009 Le « scandale Béhanzin » orchestré par Soumah YADI qui, à travers une vidéo, utilise le nommé Béhanzin pour accuser la haute direction de l'Eglise comme des personnalités rusant de charmes ou de sacrifices humains pour faire des miracles et acquérir des pouvoirs spirituels. C'est le coup de maître réussit par les rosicruciens et leurs alliés les Franc maçons pour diviser l'église profondément. Depuis ce scandale qui a alimenté la presse pendant de longs mois, quelques-uns des Chrétiens ont perdus confiance dans leurs pasteurs et les Chrétiens en général ont cessé de prier pour la paix du pays. Néanmoins la vie de l'Eglise ne s'est pas arrêtée là.

 

En 2010, Différentes conférences ont été organisées dans plusieurs églises pour préparer le jubilé de la Côte d'Ivoire qui a compris à partir de la Bible qu'après 50 ans d'esclavage, l'esclave doit recouvrer sa liberté. Ils priaient donc pour la vraie indépendance de la Côte d'Ivoire. Quarante jours de jeûne et prières ont été organisés à ce sujet.

 

Le 7 août 2010, Cinquantenaire de la Côte d'Ivoire le Jubilé a été célébré.

 

Au cours de la campagne présidentielle qui devait être organisée, un phénomène s’est produit au sein de l’Église. Ce phénomène a montré encore la division de l’Église sur la place publique. D’une part les Pasteur et Prophètes Evangéliques ont prophétisés la victoire du Président GBAGBO en le désignant comme le choix de Dieu pour le bonheur du pays. Et d’autre part, 300 pasteurs déclaraient en choeur que c’était plutôt le Premier Ministre Alassane Dramane OUATTARA5 que Dieu avait choisit pour présider aux destinées de la Côte d’Ivoire.

 

Octobre 2010, le 1er tour de l'élection présidentielle est organisé. Sans problèmes majeurs, proclamation de la Commission Electorale Indépendante dans les délais constitutionnels des résultats provisoire, Proclamation des résultats définitifs par le Conseil Constitutionnel après examen des recours des candidats, ensuite certification de l’Organisation des Nations Unies en Côte d’Ivoire.

 

Novembre 2010, le 2ème tour est organisé avec la victoire de Laurent Gbagbo d'après le Conseil Constitutionnel et la victoire d'Alassane Ouattara d'après la Commission Electorale Indépendante et la communauté Internationale.

 

Il est intéressant de noter que les deux prophéties se sont avéré " vraies " in fine. GBAGBO a été proclamé le Président élu de Côte d'Ivoire, par le Conseil Constitutionnel et a prêté serment le 4 décembre 2010. Il a formé son gouvernement et a commencé à gouverner le pays. OUATTARA a été proclamé

 

5 Notons que le Dr Alassane Dramane OUATTARA avait déclaré que les Ivoiriens ne voulaient pas de lui comme Président parce

qu’il était Musulman et du Nord.

6 Dont l'Abbé James WADJA et le Pasteur Abraham SOURKOU in Frat Mat du 25 juillet et du 29 juillet 2011. Mgr Jean Salomon

Lezoutié in Le Patriote N°3365 du 10 janvier 2011 P, 1, 6 / Le nouveau Réveil N° 2715 du 10 janvier 2011 P 1, 10, 11, 12.

 

 

Président par la Commission Electorale Indépendante après le délai constitutionnel et une guerre sans merci est lancée par la CEDEAO, l’Union Africaine, la France, l’ONUCI contre le Président GBAGBO pour installer le Président OUATTARA.

 

Le 11 avril 2011, finalement le Président GBAGBO échappe à un assassinat et est emprisonné à Korhogo, dans le nord du pays et son épouse est aussi emprisonnée dans le nord mais cette fois à Odienné. Pendant que le fils est détenu captif à Bouna. Ces trois villes sont dans le fief précédemment " rebelle ".

 

Depuis l’arrivée du Dr Alassane OUATTARA au pouvoir, les Chrétiens sont attaqués presque toutes les semaines de manière brutale et violente. Les Rosicruciens également quant à eux ont fait leur retour en force et ils organisent régulièrement des conférences7 publiques pour redorer leur image. Leur dernière trouvaille, la destruction de la statue de l’Apôtre Jean et son remplacement par la fontaine franc-maçonne dite de l’espoir. En voici une description minimaliste tirée des « Débats de Fraternité Matin8 » sous forme de tableau synoptique :

 tableau-exactions-contre-homme-dieu.3.PNG


Des facteurs aggravant les attaques contre l’église sont les déclarations du Premier Ministre Charles Konan BANNY et certains Ministres nommés par le Président OUATTARA qui estiment9 les églises Evangéliques entièrement responsables de la crise post électorale qui a secoué le pays. L’on comprend aisément dès lors pourquoi il n’y a pas de Pasteur Evangélique au sein de la Commission Vérité et Réconciliation qu’il dirige.

 

Parmi les attaques contre les églises en Côte d’Ivoire, notons, les plus médiatisées :

tableau-exactions-contre-homme-dieu.4.PNG 


7 Dr Adingra qui affirme que : « de nombreux Prêtres sont Rosucriciens » in Nouveau Réveil du 1 octobre 2011.

8 Vendredi 29 juillet 2011 p 5 « Après la crise postélectorale : Quelle place ou le rôle pour les religieux dans la politique ? »

9 Selon J.L. MOUTON in Frat Mat du vendredi 29 juillet 2011 p 5, journaliste français sous la forme d’une enquête. La porte parole du

Dr Alassane Ouattara, Anne Ouloto, a traité ces Homme de Dieu de militant dont le jugement est conditionné par l’argent. Elle a

également posé la question de savoir si l’Eglise catholique souhaitait que la postérité retienne que c’est sous Joseph AKE que la Côte

d’Ivoire a souffert, comme Jésus sous Ponce Pilate. Le Ministre Kouassi Adjoumani en réponse au courrier des Evêques à l’ONU a dit

et je cite : « Le soupçon d’implication de l’Eglise catholique et du Cardinal Agré dans l’assassinat du Général Robert Guéi n’a pas

encore été élucidé que vous vous engagez à nouveau dans une voie qui pourrait encore ternir l’image de notre Eglise... » in Le

Nouveau réveil N°2715 du 10 janvier 2011 P 12.

10 Discours de Blé Goudé à la nation le 5 décembre 2011.

 

 

Une raison de l’acharnement des FRCI contre l’église Catholique, c’est que les Evêques de Côte d’Ivoire ont solennellement demandé à l’ONU de respecter la souveraineté de la Côte d’Ivoire et ils ont marqué une forte opposition à la venue de la force de la CEDEAO en Côte d’Ivoire, ce qui entraînerait un carnage inimaginable.

 

Notons que les journalistes ont aussi joué leur partition dans la production de la haine des hommes en arme contre l’église. C’est le cas de Venance Konan11 qui a écrit que : “Il y a des imbéciles qui croient aux âneries12 de Malachie”

 

Un autre facteur non moins important pouvant expliquer l’acharnement des FRCI contre l’église c’est qu’au cours des combats après la proclamation des résultats, les « ex-rebelles » (dénomination de l’occident) ont juré de non seulement tuer Laurent GBAGBO et BLE Goudé s’ils les voyaient, mais encore plus grave, ils se sont jurés de tuer, et tuer, l’Eternel des armées que GBAGBO et BLE invoquent à tous les moments. Les attaques sont tellement durs qu’elles ont fait dire à Kouko Janvier BOUABRE président du CECI, le 21 novembre 2011 à une réunion avec le Vice Gouverneur Samuel Mobio ceci « Nous voulons dire merci au Gouverneur MAMBE, par ailleurs Prédicateur, qui s’investit, pour que le Corps du Christ ne disparaisse pas… ».

 

D’autre part l’Abbé ABEKAN ne comprenait pas le mutisme de sa hiérarchie face aux attaques répétées qu’il a subit. Suite à la multiplication des attaques contre l’église Catholique Mgr KUTWA a décidé de rencontrer le Président OUATTARA le 17 octobre 2011, qui a promis se pencher sur la question. Mais les attaques se sont malgré tout multipliées contre cette église avant que plus tard un plan de sécurisation13 de 15 églises Catholique et d’une église du Christianisme Céleste soit rendue public soit à peu près deux mois après.

 

Le graphique en dessous vous donnera une idée claire des attaques contre les églises et Hommes de Dieu dans le pays de 2007 à 2011 d'après le rapport de la presse. Un aperçu des attaques les années précédentes depuis 2007 donne le graphique suivant juste pour comprendre l’ampleur des attaques de la fin 2010 et de cette année 2011.

 

11 Editorialiste à Frat Mat au moment de l’article parut in le Nouveau Réveil du 17 août 2011.

12 Devenu Directeur Général de Frat Mat après le 11 avril 2011, Venance Konan a organisé un débat national monocorde qui a eu le

mérite d’aboutir au consensus suivant : les religieux ont le droit de faire la politique et aussi les prophéties de Malachie sont selon la

plupart des intervenants au débat national du quotidien gouvernemental Frat Mat, sont pécuniaires et sème la haine.

13 In Soir Info N° 5172 du 15 décembre 2011

 

tableau-exactions-contre-homme-dieu.5.PNG 

tableau-exactions-contre-homme-dieu.6.PNG

tableau-exactions-contre-homme-dieu.7.PNG

 

voleurs-eglises.PNG


Certains des éléments des Forces régulières de Côte d’Ivoire sous le règne du Dr Alassane OUATTARA, auteurs des attaques répétées contre les églises arrêtés. (Attention, la subtilité de l’attaque de l’Eglise catholique : division ethnique, de prises de position rangée, prêtres, religieux ivoiriens de position nationaliste tués, humiliés ; viol, vol. Des évêques comme certains pasteurs roulent pour l’occident et leurs instruments).

 

Voici ici un aperçu édifiant et choquant de la barbarie de la nouvelle armée régulière14 de Côte d’Ivoire version régime du Président Alassane Dramane OUATTARA contre l’édifice religieux du Pasteur KORE Moïse Chaplain du couple Présidentiel ivoirien Laurent et Simone GBAGBO. Après et avant le passage de la furie destructrice contre la Maison de Dieu.

 

Eglise-attaquée.2

 Eglise-attaquee.PNG

 

 

Eglise-sous-Gbagbo.2

 

Eglise-sous-Gbagbo.PNG

 

 

 

tableau-exactions-contre-homme-dieu.8.PNG

 

Constatez par vous-même la grandeur du traumatisme des chrétiens en ce moment en Côte d’Ivoire

 

HOMME DE DIEU DE L’ANNEE 2011

 

LISTE DES NOMINES 2011

 

Cette liste est le résultat des journalistes qui ont beaucoup parlés en bien ou en mal d’un Homme de Dieu.

 

La voici :

 

1) Mgr KUTWA

2) Le Prophète Malachie KONE

3) L’Abbé Norbert ABEKAN

4) La Communauté Catholique de Duékoué

5) Cardinal Bernard Agré

6) Bishop Guy Vincent KODJA

7) Rev. Dr. Robert Yayé DION

8) Mgr Jean Salomon Lezoutié

9) Bishop KASSI d’Azito

10) Apôtre Kouko Janvier BOUABRE

La Short List après analyse et enquête :

1) Le Prophète Malachie KONE

2) L’Abbé Norbert ABEKAN

3) La Communauté Catholique de Duékoué

 

 

L’Homme de Dieu de l’année 2011 est :

 

L’Abbé Norbert ABEKAN qui représente à lui seul, l’état dans lequel l’Eglise de Côte d’Ivoire se trouve. 

Une église agressée, méprisée, menacée et persécutée. Mais une église résistante, persévérante et surtout fervente doublée de la qualité de pardon.

 

abekan.PNG

 

 

CONCLUSION

 

Cette année a été très éprouvante pour l’église de Côte d’Ivoire. La Côte d’Ivoire de Félix Houphouët BOIGNY dans laquelle la plus grande Basilique au monde est construite, souffre dans sa composante ecclésiastique.

 

Nous demandons aux autorités en place, désignés et nommées par le Dr Alassane OUATTARA, Chef de l’Etat, Président de la République de mettre immédiatement fin au calvaire du Corps de Christ.

 

Nous profitons de ce rapport pour le remercier pour non seulement les pots de fleurs donnés en cadeau15 à certains Pasteurs du CECI et de la FECI16, et les 250 000 000 F CFA octroyé à l’Apôtre BOUABRE pour débloquer la situation de certains pèlerins bloqués en Turquie. Nous souhaitons informer le Président OUATTARA que la seule générosité que nous attendons de lui est le retour définitif de la sécurité dans le pays et plus particulièrement au niveau des églises.

 

Nous profitons de ce rapport pour dire clairement que rien ni personne ne peut démettre le Pasteur

Malachie KONE de son sacerdoce. Lorsque la prophétie de Malachie avait annoncée que les troupes favorables au Dr Alassane Dramane OUATTARA envahiraient facilement Abidjan, personne ne s’est levé pour dire que c’était des prophéties farfelues. Aujourd’hui, comme les autres aspects de cette même prophétie ne semblent pas arranger le camp OUATTARA, le Prophète véritable de l’Eternel des Armées est traité de tous les noms et chose inédite en Côte d’Ivoire, un mandat d’arrêt est lancé contre un Prophète de l’Eternel des Armées. Même ceux, qui croient que son message vient de Dieu, sont traités « d’imbéciles ». Mais le problème est que, le mandat d’arrêt contre un vrai Serviteur de Dieu a multiplié de manière exponentielle le nombre « d’imbéciles »17 dans le pays.

 

15 En l’absence de toute autre précision l’article de Janvier BOUABRE présente quelque chose qui ressemble à un pot de fleur in Nord Sud Quotidien N° 1937 du 13 décembre 2011.

16 FECI Fédération des Eglises Evangéliques de Côte d’Ivoire dirigée par le Dr Jean Baptiste NIELBIEN

17 Selon Venance KONAN Directeur Général de Fraternité Matin depuis l’arrivée du Dr OUATTARA au pouvoir.

 

 

Pour un aspect plus inclusif du processus de réconciliation national, le Premier Ministre Charles Konan BANNY devrait inclure un Pasteur ou un Prophète désigné par le Haut Conseil des Eglises Protestantes et Evangéliques de Côte d’Ivoire, seul voix autorisée de l’Eglise Protestante et Evangélique de Côte d’Ivoire.

 

Des Pasteurs promettent actuellement aux hommes politiques qu’ils rencontrent, de leur présenter désormais une église muette, sourde ou aveugle. Sinon une église dénuée de prophéties en son sein qu’ils qualifient de « prédictions farfelues ».

 

Sachez qu’une telle église ne saurait exister en Côte d’Ivoire. Sachez que l’Eglise18 est la seule institution réellement libre, indépendante et impartiale sur terre. Et elle le sera toujours. Elle continuera toujours son combat contre les différentes forces des ténèbres. Avec l’arrivée de Christian Bernard19 à l’investiture du Ministre KONE Mamadou en qualité de Président de la cour suprême de Côte d’Ivoire et l’arrivée en force des Francs-maçons20 achèvent de convaincre les plus sceptiques que ces attaques contre l’Église avaient pour objectif entre autre de l’affaiblir pour permettre leur entrée toute en douceur sur le territoire ivoirien, occupée que l’Église était de sa sécurité. Mais tout cela va changer bientôt 21.

 

Avant de conclure, mon propos, permettez moi de remercier solennellement l’Imam Idriss KOUDOUS qui a publiquement exprimé son désarroi face à la persécution et aux attaques inqualifiables que subie en ce moment l’Église de Côte d’Ivoire. Ce qui nous fait dire avec raison que l’Islam de Côte d’Ivoire n’a aucun problème avec l’Eglise de Côte d’Ivoire. Encore Bravo et chapeau cher Imam.

 

Que Dieu vous bénisse et bonne et heureuse année 2012 dans la paix, le calme et la sérénité pour toute la Côte d’Ivoire en général et pour les Chrétiens et les Eglises en particulier.

 

Shalom.

 

Fait le 30 décembre 2011

 

J.C. DOGO

Serviteur de Dieu

Prédicateur de Plein Droit de la Parole de Dieu (La Bible)

Analyse indépendante de l’histoire de l’Eglise de Côte d’ivoire

empereurdesarchives@yahoo.com

Ampliations :

Presse écrite en Côte d’Ivoire 1

Christian Broadcasting Network (CBN) 1

Ambassade Chrétienne Internationale Jérusalem (ACIJ) 1

 

18 Matthieu 16 v18 « Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. »

19 Chef de la Rose-Croix mondiale et persona non grata du temps de Laurent GBAGBO pas de son fait mais à cause des prières de l’Église.

20 Notre Voie du 30 décembre 2011 à la Une et p 2 « Lumières et symboles mystiques : les Francs-Maçons s’emparent d’Abidjan. »

21 Ce qui est intéressant dans la guerre de l’Église contre la Rose-croix et la Franc-maçonnerie c’est qu’elle est spirituelle donc invisible et c’est le plus fort qui l’emporte et à ce jeu là c’est l’Église de Jésus Christ la plus forte dans le monde entier.

Publié dans Droit de l'homme

Commenter cet article

Y
Evangélique, je voudrais rendre ce témoignage à l’église Catholique. Quand la ville de Bouaké menaçait de tomber et que la guerre entre forces gouvernementales et nouvelles s’annonçait inévitable – elle y sera très rude – et que toutes les églises et missions évangéliques se retiraient, elle était la seule à être restée jusqu’au bout à côté de ses fidèles. Les derniers évangéliques [une école internationale] à quitter la ville l’avait été sous escorte françaises. L’église Catholique restée dans la ville a participé à la recherche de solutions en vue d’un retour à la paix et ses locaux ont servi de refuge aux musulmans et évangéliques qui ne pouvaient s’enfuir. Nous nous souvenons tous des déclarations du Curé resté dans sa paroisse à Bouaké, un occidental, qui interrogé avait sur les antennes de Tv5 déclaré qu’il ne quittait pas la ville et resterait jusqu’au bout auprès de ses fidèles et des populations qui ne pouvaient s’échapper. Quel courage et amour pour ses brebis et pour les autres, ceux des autres religions.
Répondre
Y
Chrétien évangélique de confession baptiste [méridionale], ayant moi-même de juin 1996 à janvier 2012 dirigé une église, je rends grâce et bénit Dieu de ce que la Côte d’Ivoire a beaucoup participé à ma formation spirituelle d’homme et de serviteur de Dieu. Je suis reconnaissant pour tout ce que j’ai appris et de ce qu’ayant séjourné dans ce beau et grand pays, ses enfants, des chrétiens ont pris soin de moi, m’ont accordé le gîte et le couvert. Je voudrais ici faire une mention spéciale au Pasteur Dion Robert de l’église baptiste de Yopougon que j’ai connu au Sénégal chez nous dans l’église de mon père l’ « Etoile Brillante du Matin » où il était en visite, puis en Côte d’ivoire, de retour avec son cousin d’un séjour de trois mois de Daloa à l’issue d’une formation intense de trois mois.
Chrétien, je prie et prierai toujours pour que mon pays, le Sénégal reste un état laïc. Car la laïcité est bien ce système qui nous assure à tous la liberté de culte et de conscience. Si, j’étais Président du Sénégal, je ne dirigerais jamais ce pays avec la Bible. Et rien pour que cela, je donne raison au Président Henri K. Bédié.
Loin de moi l’idée de juger l’église de Côte d’Ivoire [j’ai été pourtant bien informé et au courant de beaucoup de choses]. Mais, il m’arrive encore aujourd’hui, me souvenant de tout ce qui s’est passé de me demander comment ou pourquoi l’église de Côte d’Ivoire n’a pas su voir les dérives du pouvoir Gbagbo et par conséquent anticiper sur les événements qui profilaient à l’horizon et ainsi éviter au pays la crise terrible qu’il a traversée. Parce qu’il est écrit dans la Parole que rien n’arrive sans que Dieu n’avise. Sous l’autorité de Gbagbo (que je considère encore devant Dieu comme un frère dans la foi tant qu’il n’aura pas renié le Christ), les chrétiens évangéliques ont bien influencé la marche de l’état. L’église évangélique a laissé une empreinte indélébile dans la marche du pays. Cela fut-il toujours en bien ou en mal ? Il appartiendra aux chrétiens, sans doute aux chercheurs et historiens chrétiens ainsi aux églises évangéliques de Côte d’Ivoire de répondre à cette question.
Il a été bien prouvé, étayé que dès l’entame des contestations nées de cette élection que le Président Gbagbo avait pris la décision de se retirer du pouvoir mais que son entourage, surtout des hommes de Dieu, certains ayant rang de pasteurs ou de conseillers « spirituels » l’ont déconseillés et poussés à se maintenir puis à rester au pouvoir car pour eux « Dieu était au contrôle et que c’était dans sa volonté qu’un des leurs dirige encore le pays ». Alors que cernaient de toute part par les Forces Républicaines et que la France, jusqu’au derniers instants avant l’assaut, tentaient d’obtenir sa reddition et organisait son exfiltration [lui et les siens] du palais présidentiel, des hommes de Dieu avec lui dans le sous-sol du palais, certains habillaient en gilet pare-balles priaient, invoquaient leur Dieu pendant qu’Abidjan et certaines villes de l’intérieur étaient à feu et à sang. Des photos qui ont fait le tour du monde, ont vu plusieurs Bibles et Nouveaux Testaments déchirés et jonchés le sol des lieux où ils s’étaient tous repliés pour leur incantation. Devrions-nous nous accrocher au pouvoir et engager ainsi le nom et l’honneur de notre Seigneur Jésus-Christ ? Un homme de Dieu a dit une fois ceci : que tous les chrétiens évangéliques qu’il a connus et qui ont exercés des responsabilités politiques importantes dans leur pays ont énormément déçu et trahi Jésus-Christ.
Le frère Laurent Gbagbo - je prie que le Seigneur le visite et le restaure lui et sa famille - a manqué de sagesse lui et ses hommes d’église qui l’ont poussé à l’erreur. Ils auraient dû prendre exemple sur Feu le Président Félix Malloum du Tchad. Chrétien, le Président Malloum ne s’est pas du tout accroché au pouvoir. Quand il vit que dans son pays l’Ennemi lui avait suscité une opposition bête et haineuse, il quitta tranquillement le pouvoir pour s’installer chez lui à Moundou, dans le sud du pays. Militaire, Général de son état à l’époque, il pouvait résister et se maintenir par la force des baïonnettes mais ne le fit pas. « Il écouta Dieu ». Des chrétiens du Tchad que j’ai rencontrés ont fait un bon témoignage sur lui.
Jésus-Christ avait une légitimité populaire extraordinaire. Mais quand les juifs sont venus le chercher pour faire de lui le roi d’Israël, il refusa parce ne voulant et ne cherchant aucun problème avec Rome, mais aussi parce que son royaume, celui qu’il était venu instaurer, n’était pas politique mais spirituel. Il était lui venu pour régner dans les cœurs et esprits et non pour régner comme un homme d’état.
La Bible dit ceci : qu’à cause de nous le nom de Dieu est blasphémé. Oui, par notre conduite, nos agissements nous pouvons soit attirés les gens vers Jésus ou soit les pousser à les haïr. Après ce qui s’est passé ne soyons pas surpris que la foi de beaucoup de chrétiens en Côte d’Ivoire se soit refroidie. Des témoignages entendus le confirment. Ne soyons pas aussi surpris que l’évangile soit raillé et rejeté par beaucoup d’Ivoiriens ou que l’église soit encore associée ou confondue aux « bourreaux d’hier » ou encore que ceux qui ne sont pas chrétiens rejettent les chrétiens.
Répondre
C
Avant de publier des informations concernant la moralité d'une institution religieuse, je vous prie de bien vouloir vérifier vos sources. L'Eglise catholique n'a pas été épargné par la guerre ni la
rebellion. Si vous suivez l'actualité vous verrez bien que plusieurs églises ont été pillées, sacagées et profanées et cela sur toute l'étendue du territoire nationale depuis 1999. Ds prêtres et
religieuse ont perdu la vie, des paroissiens ont été égorgé en pleine messe ou même brulés vifs. Qu'est ce qui vous faitr croire que l'église Catholoique tolère la rose croix ou la
franc-maconnerie??? ou que l'église bénéficie de pricilège parce que Soro est Catholique???
PRions tous plutot pour la paix, la vérité et la justice arretze ces déclarations farfelues.
Répondre