Italie : Le Consul de Côte d’ivoire au centre d’un scandale politico-financier

Publié le par thruthway

consul-honoraire-CI-Italie.PNG

 

 

M. Fabrizio Iseni, Consul honoraire de la Côte d’ivoire en Lombardie (Italie) (…) est cité dans un scandale politico-financier de la Ligue ultra-nationaliste du nord de l’Italie (Lega Nord) où Fabrizio Iseni est surnommé « le goujat ». « De l’argent pour la famille Bossi » a titré récemment la presse locale alors que le parti régionaliste fait face à une affaire de détournement de fonds. Une enquête judiciaire visant le trésorier du parti a conduit, mardi 3 Avril dernier, à des perquisitions au siège de la Ligue du Nord, à Milan.

 

En cause : De possibles détournements de fonds publics reçus par la formation politique. Les remboursements électoraux qui se chiffrent à 18 millions d’euros (environ 11,970 milliards Fcfa) auraient notamment été utilisés par les proches d’Umberto Bossi (fondateur et ancien dirigeant du parti régionaliste italien, la Ligue du Nord, ex-allié de Silvio Berlusconi, ndlr) pour des voyages privés, des vacances personnelles et d’innombrables dîners. En particulier, le jeune fils du chef, Renzo, politiquement adoubé par son père malgré les critiques de certains militants, aurait, avec le Consul honoraire de la Côte d’ivoire à Milan, Fabrizio Iseni, dilapidé les fonds du parti.

 

Selon des informations proches du dossier, ce consul se vante d’avoir d’excellents rapports avec Alassane Ouattara. Il soutient avoir pris des financements appartenant à la Ligue du Nord qu’il dit avoir investis, par le biais des autorités politiques ivoiriennes, dans les domaines suivants : café-cacao, coton et de nombreux centres sportifs ainsi que des hopitaux.

 

L’hebdomadaire italien « Panorama », dans sa parution du 18 Avril 2012, a consacré deux pages à cette affaire qui secoue actuellement toute l’Italie. Les fonds dilapidés s’élèvent globalement à plus de 30 millions d’euros soit plus de 19 milliards Fcfa. Après vérification par des spécialistes, le consul n’a jamais investi en Côte d’ivoire. Alors, la question que l’on se pose est la suivante : Où sont passés les fonds supposés être investis en Côte d’ivoire ?

 

Des appels téléphoniques mis sous écoute par les juges d’instruction du parquet de Naples, Vincenzo Piscitello et Henry Woodcock, qui gèrent le dossier de l’enquête, il ressort que le Consul honoraire était de manière récurrente en contact avec l’ambassadeur Tagliente Saracino. Celle-ci, en tant que chef de la mission diplomatique ivoirienne, était le week-end dernier dans la capitale du Piemont à Turin pour rencontrer les ivoiriens et amorcer un élan de réconciliation. Selon des témoins, elle s’est trouvée devant une salle pratiquement vide. Affaire à suivre…

 

Source : Notre voie

Publié dans International

Commenter cet article