L’ambassadeur ghanéen demande à ses concitoyens de se tenir loin de la politique ivoirienne

Publié le par thruthway

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSGFrpVyyRnw9OQf0ds_KE9ole0Wd8Htu7_p47fI4U9G06EKOXgYamoussoukro, 15 fév (AIP) –L’ambassadeur du Ghana en Côte d’Ivoire, SEM Blackson Georges, a demandé, samedi, à Yamoussoukro, ses concitoyens de se tenir à l’écart de la politique de leur pays d’accueil.

 

"Je suis content d’avoir échangé avec mes frères et sœurs. Au niveau de la politique, on leur a expliqué que, dans les maquis et les restaurants, il ne faut pas qu’ils parlent de la politique ivoirienne. Les ghanéens doivent parler seulement de politique du Ghana", a déclaré le diplomate ghanéen à l’issue de sa rencontre avec ses compatriotes au quartier Dioulabougou de la capitale politique et administrative ivoirienne.

 

Selon l’ambassadeur Blackson George, les ghanéens ne sont pas en Côte d’Ivoire pour se mêler de la politique.  "Nous, on n’est pas dans ce pays pour parler de sa politique. Si on veut parler de politique, on parlera de la politique d’Atta Mills et du Ghana. Les ghanéens sont des étrangers ici et ne peuvent pas venir se mêler de la politique des ivoiriens. Ici, la politique pour eux, c’est out!", a-t-il insisté, exhortant ses frères et sœurs ghanéens à aider le pays à se développer. »

 

Au nom de la communauté ghanéenne résidant à Yamoussoukro, Nanan Kouakou Mensah, a salué l’initiative du diplomate et révélé que sa communauté et lui prient régulièrement, afin que "Dieu donne aux ivoiriens le président de la République qu’ils souhaitent du fond de leur cœur".

 

Avant Yamoussoukro, le diplomate ghanéen s’est rendu à San Pedro, Bouaké et Aboisso pour la même cause et a promis de se rendre partout où il a des ressortissants en nombre important pour lancer le même appel.

(AIP)

Zgrp/kp

Publié dans Diplomatie

Commenter cet article