L'appel à la grève général lancé par Soro Guillaume, pas suivi...

Publié le par thruthway

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSO-KGa-UpWKl3WM5D_zhjEPiTC0aCE5tvmqPE7nFXJhqyTTXTaygL’appel à une grève générale lancé par Soro Guillaume, premier ministre de Alassane Ouattara, selon lui, pour renforcer la pression sur les autorités ivoiriennes semblait peu suivi ce  lundi à Abidjan, la capitale économique  ivoirienne.


De Cocody à Treichville en passant par le Plateau, le centre des affaires, l’on constate que la capitale économique garde toujours ses allures de grande ville cosmopolite grouillant de monde avec les interminables bouchons sur les voies principales.  Les gares improvisées et autres lieux étaient encore noirs de monde jusqu’à 12h GMT.  


Outre cela, les marchés, les commerces, ainsi que les banques ont ouvert ce matin comme d’habitude. A quelques jours de la Saint Sylvestre, les populations continuent de faire des achats pour célébrer certainement avec joie, mais sobriété l’arrivée de l’année 2011.  


Dans les communes comme Adjamé, Yopougon, Abobo les petits commerçants et vendeurs ambulants ont envahi les trottoirs et autres petits espaces.  
Si à Abidjan, cet appel ne parait pas vraiment suivi, il faut noter qu’à Bouaké, deuxième ville du pays, la donne est tout à fait différente. Selon une dépêche de l’AFP, le mot d’ordre était davantage suivi, le marché et les banques sont restés fermés, tandis que les populations vaquaient à leurs occupations.


A noter que c’est demain mardi 28 décembre qu’une délégation de chefs d’Etat de la CEDEAO, notamment Le Président Boni Yayi, accompagné de ses pairs de la Sierra Leone et du Cap-Vert se rendront à Abidjan pour échanger avec les acteurs de la crise postélectorale.

Le Gouvernement du Cap-vert à fait savoir par avance, dans un communiqué officiel lu à la télévision nationale hier, qu'il est contre une intervention militaire en Côte d'Ivoire qui risquerait d'embraser toute la sous-région. 


D’ores et déjà, dans une interview accordée au Figaro et lors d’un point de presse de son Ministre de l’Intérieur, M. Emile Guiriéoulou, le Président Laurent Gbagbo avait, une fois de plus, souligné la primauté des lois ivoiriennes.

 

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article