L’intégralité du Rapport de HRW sur la Côte d’Ivoire : Une tentative de sauver Ouattara, mais hélas…

Publié le par thruthway

http://www.abidjandirect.net/album/1336728330.gif

 

 

 HRW vient de publier un rapport sur la situation des droits de l’homme en Côte d’Ivoire qui accable le régime Ouattara. Cependant pour atténuer ce scandale, il continue toujours de rabâcher les mêmes lieux communs à savoir que la cause du mal se trouverait dans le refus du président GBAGBO d’accepter les résultats de l’élection présidentielle, tels que les aurait proclamés la CEI et validés par l’ONUCI.

 

Voici une recommandation faite par le rapport ci-dessous au Ghana et au Libéria qui intéresse les refugiés destinataires d’un mandat d’arrêt : « Arrêter et poursuivre en justice ou extrader les individus sous le coup d’un mandat d’arrêt international sur la base de preuves liant la personne à des crimes graves commis pendant la crise postélectorale ou aux récentes attaques en Côte d’Ivoire, en tenant compte du respect par les autorités ivoiriennes de la Convention des Nations Unies contre la torture. »

 

Il s’agit là d’une contradiction. En effet, le rapport reconnaît et dénonce la torture, les traitements inhumains et dégradants infligés par les agents de l’Etat ivoirien aux pro-GBAGBO qui sont interpellés. Or le droit international interdit qu’une personne soit extradée vers un pays où elle risque d’être torturée ou soumise à des traitements inhumains.

 

Ne s’agirait-il pas d’un rapport commandité par le gouvernement Ouattara dans le but d’édulcorer la critique très sévère d’Amnesty international ? En tout cas ce rapport a, semble-t-il, été bien accepté par les autorités ivoiriennes qui reprochent, par ailleurs, à Amnesty International de ne les avoir pas consultées comme l’a fait Human Right Watch avant la publication de son rapport.

 

En tout état de cause, il démontre l’existence de graves violations des droits de l’homme en Côte d’Ivoire.


I. Torture, mauvais traitements, conditions inhumaines dans le camp de la police militaire d’Adjamé

 

Torture et traitements inhumains

 

II. Arrestations arbitraires massives, détention illégale et actes d’extorsion

 

Camp de la BAE à Yopougon

Arrestations arbitraires

Détentions arbitraires, traitements inhumains

Actes criminels commis par les FRCI lors des arrestations et des périodes de détention

Le prix de l’impunité : « Ben Laden » et les violations des droits humains récurrentes

Abus liés à la détention et extorsion au camp militaire de Dabou

Lieux de détention illégaux et difficultés d’accès pour les familles et les observateurs

Marginalisation de la police et des gendarmes

 

Cliquez ici pour lire l'intégralité de ce rapport

 

Bonne lecture

Publié dans Droit de l'homme

Commenter cet article