LA COTE D’IVOIRE NOUVELLE EST SI PROCHE : IVOIRIEN AIE FOI ! ! !

Publié le par thruthway

 

LA COTE D’IVOIRE NOUVELLE EST SI PROCHE ! SANS AUCUNE FAVEUR HUMAINE, TU Y SERAS BIENTOT : IVOIRIEN AIT FOI ! ! !

 

http://9e.img.v4.skyrock.net/9eb/kamso22/pics/1571860056_small.jpg

 

 

Le matin du Jeudi 19-07-2012, après une absence volontaire de quelques semaines sur la toile du réseau social Facebook, je réapparus. Le temps de m’informer un peu. Un ami, Dany M.  qui avait constaté cette absence prolongée inhabituelle se précipita à converser avec moi. Sujet choisi, le refus de la CPI d’accorder la liberté provisoire au PRESIDENT LAURENT GBAGBO. Dany M. extériorise à l’extrême sa déception. Visiblement, il avait placé un grand espoir en ce geste de magnanimité de la CPI à l’égard du prisonnier le plus populaire du monde. Le Président élu de la Côte d’Ivoire, kidnappé par les armées française et onusienne après avoir tué de milliers d’Ivoiriens pour installer au pouvoir Alassane Dramane Ouattara contre le vote des Ivoiriens.

 

A contrario de mon interlocuteur amer et déçu, je marque plutôt une joie au prétexte que ce refus permet au Président Laurent Gbagbo de se tenir très loin  de la violence susceptible de s’abattre sur le pays eu égard à la pratique de la gouvernance par l’épée de M. Ouattara après la conquête du pouvoir dans le sang des ivoiriens. Mieux, je m’évertuai à lui rappeler les promesses Divines de restauration de la Côte d’Ivoire et de son Président. Une restauration qui ne tiendra compte ni des forces en présence, ni des circonstances encore moins du temps et  ne sera surtout pas le fruit d’un arrangement.

 

Dany M. ne me donna pas le temps de dire encore plus quand il me coupa net en des termes très clairs : <<   ooooohhhhh! Nous nous avons cette faculté à retourner toutes les situations; je ne sais pas si quelque chose va arriver au pays, ni quand, mais ce que je sais, une liberté provisoire aurait pu changer les choses pour les prisonniers. Peut-être la libération apporterait du baume aux populations. Mais Amadou Soumahoro (SG du RDR) avait dit que Gbagbo resterait à La Haye. C’est ce qui est fait. Le reste là... Moi, je crois en Dieu! Mais qui me dit que toutes ces "prophéties", "révélations" etc. viennent de Dieu? Il y en a qui avaient dit que Dieu interviendrait à la dernière minute ce n’est pas ce qu’on a vu! >>

 

Après Dany, beaucoup d’autres interlocuteurs sur la toile ont abordé le même sujet avec moi. Malheureusement, tous semblaient être du même avis. Les échanges téléphoniques avec quelques amis aux pays m’ont donné la même impression. Le désarroi semble gagner du terrain pour si peu ! Je compris qu’il avait encore des problèmes à combattre car les combattants malgré leur détermination à aller jusqu’au bout, avaient encore des difficultés à cerner la nature du combat. C’est le lieu de rappeler que cette lutte est plus spirituelle que physique.

 

Dans notre avancée, gardons les yeux rivés sur l’Eternel des armées et ses promesses. Identifions sa présence ou non dans le combat au regard des résultats partiels en faisant fi des difficultés car ce n’est point nous qui combattrons mais son Esprit en nous. Par ailleurs, si la promesse tarde, recherchons les raisons dans notre comportement et nos rapports avec Dieu. Enfin, laissons-nous guider exclusivement que par la quête de la vérité dans nos actions.

 

Quelles sont les promesses de Dieu pour nous dans ce combat ?

 

Ils sont effectivement nombreux les prophètes à qui Dieu a fait la grâce des révélations sur notre nation. Certains les ont rendues publiques d’autres non. Les promesses ont une constance : la restauration de cette nation et de son chef Laurent Gbagbo. Des précisions ont été même faites pour dire que celle-ci se fera au dernier moment comme le dit Dany. Seulement nul ne se pose la question de savoir quand  la dernière minute ?

 

Les prophéties nous ramènent constamment aux prédictions  faites par le Prophète Daniel en Daniel 8 du verset 22 au 25 : << Les quatre cornes qui se sont élevées pour remplacer cette corne brisée, ce sont quatre royaumes qui s’élèveront de cette nation, mais qui n’auront pas autant de force. A la fin de leur domination, lorsque les pécheurs seront consumés, il s’élèvera un roi impudent et artificieux. Sa puissance s’accroîtra, mais non par sa propre force ; il fera d’incroyables ravages, il réussira dans ses entreprises, il détruira les puissants et le peuple des saints. A cause de sa prospérité et du succès de ses ruses, il aura de l’arrogance dans le cœur, il fera périr beaucoup d’hommes qui vivaient paisiblement, et il s’élèvera contre le chef des chefs ; mais il sera brisé, sans l’effort d’aucune main. >>

 

Appuyons nous exclusivement sur cette révélation qui a un fondement biblique pour vérifier la présence ou non de Dieu dans notre cheminement vers la nouvelle Côte d’Ivoire. Ce au regard de l’accomplissement partiel ou non de sa parole.

 

Les quatre royaumes, identifiés comme étant les quatre armées qui ont existé en Côte d’Ivoire étaient appelées à disparaitre pour que s’installe un roi impudent et artificieux. Effectivement, à la disparition des quatre armées M. Ouattara a été installé. Il est aussi bien impudent qu’artificieux. L’arrogance se discute au m’as-tu-vu en lui. Pas besoin de donner d’exemple car sa nature crève l’œil. Mieux, Dieu fait la précision que sa puissance croitra et non sa propre force. Le RDR n’a t-il pas dit que la chute de Sarkozy rimerait avec leur chute pour dire que Ouattara tenait que par lui. Ouattara n’a-t-il pas été obligé de ‘’nommer’’ Soro Guillaume Président de l’Assemblée Nationale contre les textes de ladite Institution parce que lui devant en partie son ascension sanglante à la magistrature suprême. Enfin, acceptons qu’on ne revienne plus sur la dépendance avérée de l’extérieur de M. Ouattara.

 

La Bible est aussi claire sur les ravages que Ouattara ferait au sein de la population, de la classe dirigeante et des serviteurs de Dieu. La première année de M. Ouattara n’est-elle pas riche en exécutions sommaires de civils par les FRCI dans le but unique de soumettre une population restée hostile en dépit de sa victoire militaire ? Ce ne sont pas les déplacés de Duekoué qui me contrediront. Les dirigeants légaux et légitimes  de la Côte d’Ivoire ne sont-ils pas malmenés ? Les  Eglises et les guides spirituels ne sont-ils pas les cibles privilégiées d’une cohorte de délinquants convertis en militaires par Ouattara ?  

 

Daniel conclut qu’il (Ouattara) s’élèvera contre le chef des chefs mais sera brisé sans l’aide d’aucune main. J’émets le vœu que cette Promesse ait un intérêt particulier pour les Ivoiriens encore septiques quant à la victoire finale. Depuis que le Président Laurent Gbagbo est sorti vivant sans effectivement l’aide d’aucune main des décombres de sa résidence bombardée plusieurs jours sans interruption en vue de le mettre à mort, même l’incroyant confesse la puissance de l’Eternel dans la crise ivoirienne et son amour pour son élu Laurent Gbagbo. Dès lors, son bourreau Ouattara et ses soutiens devraient avoir la crainte de l’Eternel et se repentir de leur forfaiture.

 

Malheureusement, Gbagbo même dépossédé du pouvoir depuis le 11 Avril 2011 après avoir échoué dans la tentative de l’assassiner, sa condamnation demeure le véritable programme de gouvernement du RDR et de son Président Alassane Dramane Ouattara. J’éprouve tellement de joie à les regarder se donner toutes les peines du monde pour atteindre cet objectif final funeste. L’envie démesurée du malin à revêtir la peau de l’agneau et coller à celui-ci la sienne, celle du meurtrier, ne lui permet pas de marquer un arrêt pour  faire un bilan objectif. Et pourtant, le bilan est sous nos yeux, éloquent. Sans l’aide d’aucune main, Ouattara est en train de perdre ses indécrottables soutiens dans la tragédie ivoirienne. Wade parti le 25 mars 2012, Sarkozy le 6 mai 2012 et Jean Ping le 15 juillet 2012. Chacun, face à des inattendus. Telle est la marque de Dieu qui élève les choses viles pour confondre les sages et rabaisse les orgueilleux pour faire droit aux humbles. Sans l’aide d’aucune main, en dépit de sa protection qu’il ne cesse de renforcer, Ouattara sera bientôt brisé ! Il n’y a aucune alternative !

 

Ivoirien, que ton cœur ne se trouble pas, ne regarde pas au temps et aux circonstances, ne recherche pas la magnanimité de l’homme pour sortir ton Président de La Haye, lieu de sa restauration. Car, quelle gloire Dieu tirera-t-il d’un arrangement humain à cette étape ultime d’une crise à sa gloire? Le monde entier a désormais  l’œil rivé sur La Haye pour voir la magnificence de Dieu à l’égard d’un peuple choisi. Le temps est la manifestation de la puissance divine telle que promise et non le contraire. Ce qui a été fait et ce qui reste à faire ne sont point des fruits de nos efforts mais plutôt une grâce imméritée, taisons les murmures et avançons avec la certitude de la victoire finale car Divinement acquise.  Ne nous effrayons pas face aux montagnes de difficultés. Dieu n’a-t-il pas dit à Zorobabel que par son esprit la grande montagne s’aplanira devant lui ? Bénissons et glorifions simplement notre Dieu afin qu’il continue de faire tomber les verrous jusqu’à nous livrer l’ennemi comme promis.  

 

Dieu exécute toujours ses promesses selon qu’Il  dit aucune parole ne sort de sa bouche et retourne à lui sans avoir accompli ses effets. Si la prophétie tarde, attends-la, Car elle s’accomplira, elle s’accomplira certainement. Toutefois, le retard d’une promesse Divine doit nous amener à nous interroger sur l’état de notre relation avec notre Dieu et la justesse de notre lutte.

 

Ivoirien, commence à revisiter ta vie passée et présente. Ton comportement n’expliquerait-il pas le retard de la manifestation de la puissance Divine dans ta nation ? Ne serais-tu pas l’origine du blocage de l’enfantement de la nouvelle Côte d’Ivoire promisse ? Cette Côte d’Ivoire, unie, libre, autonome et prospère. Tes souffrances et tes suppliques à l’Eternel ne seraient-elles pas cachées à Celui-ci par la laideur de tes agissements ?

 

La Bible dit sans ambigüité en Esaïe 59 (1-3) : <<Non, la main de l’Eternel n’est pas trop courte pour sauver, Ni son oreille trop dure pour entendre. Mais ce sont vos crimes qui mettent une séparation entre vous et votre Dieu ; Ce sont vos péchés qui vous cachent sa face et l’empêchent de vous écouter. Car vos mains sont souillées de sang, et vos doigts de crimes ; vos lèvres profèrent le mensonge, votre langue fait entendre l’iniquité>>.

 

Pouvons-nous aujourd’hui identifier exactement ce qui a déplu à Dieu au point de nous livrer à l’ennemi,  pour qu’on crie à Lui sans succès perceptible?

 

Je voudrais ne pas m’attarder sur les violations individuelles des interdits Divins et inviter chacun à plaider coupable à la face de l’Eternel pour obtenir sa miséricorde. Cependant, étant donné que c’est l’huile précieuse qui, répandue sur la tête, descend sur la barbe puis sur le bord des vêtements, je me permettrai de m’arrêter sur un péché majeur de la classe dirigeante notamment du Front Populaire Ivoirien. Un parti qui subit une épreuve Divine sans s’interroger sur la voie de Dieu  pour parvenir à sa restauration et celle de la nation. Une restauration pourtant acquise.  Avant un courrier que je me propose d’adresser au Président Miaka dans ce sens je voudrais inviter le FPI à un bilan sommaire de ses alliances avec le RDR, ses affidés et ses soutiens. Du Front Républicain à l’acceptation de la candidature de Ouattara en passant par l’entrée du RDR au gouvernement FPI, le rapprochement entre RDR et FPI n’a entrainé que mort d’hommes, désolation en Côte d’Ivoire sans oublier la fragilisation et la misère du FPI.

 

Aujourd’hui, pendant que le FPI court désespérément derrière un hypothétique cadre de concertation avec le gouvernement RDR dans le mépris de Ouattara, les Ivoiriens continuent de mourir. Exécutés par la milice RDR. Et le FPI accusé, continue toujours de l’être en lieu et place du meurtrier pourtant connu. Comme pour dire qu’il ne doit avoir aucun lien entre le bien et le mal ; la lumière et les ténèbres au risque d’être confondus. Aucun arrangement n’est possible à cette étape de la crise. Dieu a endurci le cœur de Ouattara et ses sbires afin que sa parole s’accomplisse. Ouattara doit être bientôt brisé et non le contraire. Il revient  dès lors au FPI et à ses dirigeants de se repentir de ses alliances et sa quête actuelle de conciliation avec le RDR. Les démarches politiques ont montré leurs limites. Expérimentons à présent la manifestation de la puissance Divine. Pourvu que notre lutte soit agréée par l’Eternel.

 

Qu’est ce qui peut rendre agréable notre lutte à la face de l’Eternel?

 

C’est la recherche exclusive de la vérité. C’est par la quête de la vérité que cette grosse montagne de mensonges va bientôt s’aplanir par la puissance de Dieu et les ténèbres qui ont enveloppés le pays depuis le 11 Avril 2011 vont se dissiper.  Ce n’est pas par notre force mais par l’Esprit de Dieu. Pourvu qu’on ne tienne pas compte des circonstances. Notre Dieu est un Dieu de toutes les possibilités. La Côte d’Ivoire, après avoir connu le Coup d’Etat le plus long de l’histoire, elle est en voie de battre le record de la crise post-électorale la plus longue. En vérité, nous sommes de plein pied dans la crise post-électorale. Conscient que les armées étrangères ne peuvent vider le contentieux électoral ivoirien. Que le FPI en particulier et les ivoiriens en général aient la force de rompre avec les démarches politiques afin de chercher une réponse à la question salvatrice de la Côte d’Ivoire : Qui a gagné les élections présidentielles ? Poser clairement la question de recomptage des voix ne serait-ce que pour le rétablissement de la vérité historique. Cette idée, humainement juste et indiscutable semble cependant irréalisable à l’homme. Mais ce qui est impossible à l’homme est possible à Dieu. C’est en cela qu’on lui rendra gloire.

 

Ouvrons ouvertement le débat de vérité. Alassane n’a pas gagne les élections, revendiquons en la vérification. Mettons ainsi notre Dieu à l’épreuve et observons s’il n’est pas puissant.


                                                                                                         Que Dieu nous Bénisse ! ! !

                                                                                                         Fait le 21-07-2012

        Le Ministre CHARLES RODEL DOSSO

Publié dans contribution

Commenter cet article