Le général Kassaraté: NOUS FAISONS NOTRE TRAVAIL ET NE SOMMES NULLEMENT PERTURBÉS PAR LES RAGOTS

Publié le par thruthway

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQJD7On6cdRkfXqKMyBvgnySHR8PeINGv-GKj0f49EcC8BMDXr_

Je ne suis pas au Golf hôtel et, comme vous le voyez, je suis à mon bureau que je ne quitte pas avant une certaine heure. Je n’ai pas

reçu 14 milliards de Fcfa de Alassane Ouattara sur mon compte. La gendarmerie avec à sa tête ma modeste personne sera toujours attachée à la défense des institutions de la République et aux personnalités qui les incarnent. Et elle s’emploiera toujours et avec la même détermination à l’exécution de ses missions régaliennes portant notamment sur la protection des personnes et des biens. Pour nous, forces de l’ordre et particulièrement la gendarmerie, il n’y a pas de débats. Le Président de la République, chef suprême des armées de Côte d’Ivoire et aux ordres de qui nous exerçons se nomme M. Gbagbo Laurent et non Alassane Ouattara ». Recevant hier à son cabinet le bureau de l’Union des femmes du Bas-Sassandra (Ufbs), le commandant supérieur de la gendarmerie, le général de corps d’armée Kassaraté Tiapé Edouard, a bien voulu mettre un terme aux rumeurs fantaisistes que des individus tapis dans l’ombre faisaient courir depuis un moment sur sa personne. Rumeurs qui lui ont été rapportées par les représentantes des femmes des cinq départements du Bas-Sassandra, et qui seraient liées à la crise post-électorale que vit la Côte d’Ivoire depuis le 28 novembre 2010.
Les femmes rassurées
Il se raconte, en effet, que: «le général Kassaraté s’est rallié au camp Ouattara… Kassaraté a reçu 14 milliards de francs sur son compte et a trahi Gbagbo… Fuyant la Côte d’Ivoire, Kassaraté a été arrêté à l’aéroport… Le commandant supérieur de la gendarmerie ne vient plus à son bureau et il est au Golf hôtel avec le clan Ouattara…etc. » Pour en avoir le cœur net, les femmes de l’Ufbs conduites par leur présidente, Mme Kapet Elisabeth, ont rendu visite à leur frère, le général Kassaraté.
«Vous connaissant parfaitement, nous savions que tout ce qui se raconte sur votre compte n’est que pur mensonge. Mais il nous fallait vous rencontrer pour savoir avec vous les fondements de telles insinuations », a dit Mme Goba Laurence, porte-parole de la délégation. C’est donc ainsi interpellé par les femmes de sa région de naissance qui voulaient en savoir davantage sur les rumeurs qui leur parviennent que le patron de la gendarmerie nationale a apporté un démenti cinglant. Il a aussi et surtout réaffirmé que la gendarmerie sous sa responsabilité sera toujours fidèle à l’Etat de droit. Nullement impressionné ni perturbé par ces ragots, le général de corps d’armée Kassaraté Tiapé Edouard se dit profondément attristé et indigné par ces actes qu’il qualifie de criminels. Pour lui, ces propos malveillants sont une arme de guerre dans la mesure où, en cette période de crise, ils embarrassent fortement l’opinion de certaines personnes et forgent des convictions. «Il s’agit tout simplement d’une guerre d’opinion que mènent les ennemis de la République qui agissent dans l’ombre », dit-il. Se refusant d’aborder des questions militaires avec des civils, le commandant supérieur de la gendarmerie intervenant sur la guerre qui est menée contre les Fds par des rebelles surarmés et qui usent de perfidie, a tenu à rassurer ses hôtes. Il assure qu’avec la gendarmerie et les armées sous le commandement du chef d’état-major des armées, le général de corps d’armée Philippe Mangou, la situation est bel et bien sous contrôle.
Pour sa loyauté au Président Laurent Gbagbo et aux institutions de la République, le général Kassaraté a été vivement félicité par les femmes du Bas-Sassandra qui disent se mettre à sa disposition dans la conduite de ses hautes responsabilités pour la sécurité de la Côte d’Ivoire.
LANDRY KOHON

Source: Frat Mat.

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article