Le Ghana est un exemple à suivre…. Le camp ouattara doit s’en inspirer

Publié le par thruthway

PROMOTION D’ELECTIONS PAISIBLES ET JUSTICE

KUMASSI AUJOURD’HUI

 

http://kitnes.net/1_188398/400..1.852388.jpg

 

 

Président Jerry Rawlings :

Même s’il y a clash entre les deux principaux partis, nous devons faire en sorte que ce clash n’aboutisse pas à un conflit ouvert  qui peut avoir un impact négatif sur le développement de notre pays.

 

Président JOHN KUFUOR :

Une nation sans aînés est comme un bateau sans guide. Les candidats vont signer, ici devant nous tous, un engagement pour l’organisation d’une élection paisible. C’est important, puisqu’il  s’agit ici de pouvoir pour lequel l’on peut tuer, mentir, faire ce qu’on peut pour l’obtenir ou le conserver.

J’ai été en politique pour 40 ans, je sais donc de quoi je parle. Quelques fois le vote des citoyens n’est pas pris en compte. Et cela conduit à des frustrations qui sont la source des conflits électoraux. Nous sommes ici pour que cela ne se passe pas.

Je suis heureux que les représentants de toutes les forces de de défense et de sécurité soient représentées ici. Empêcher quelqu’un de voter est un crime sérieux.

Le monde entier regarde Ghana parce que notre pays est pris en exemple sur le continent africain en matière de transition démocratique.

Si le Commission électorale était ici, je lui aurais dit qu’elle est comme l’arbitre dans les élections qui vont se passer dans quelques jours. Elle devrait donc agir en toute impartialité dans l’organisation de ce scrutin.

 

Président John Mahama, candidat du NDC :

 

Cet évènement est important parce qu’il nous permettra de prendre un engagement face au peuple Ghanéen pour une élection paisible le 7 décembre prochain..

Ghana a une démocratie mature. Je me rappelle qu’a l’Assemblée Générale des Nations Unies, j’ai approché certains délégués pour leur demander de venir superviser nos élections. A ma grande surprise, ils ont dit qu’ils ne viendraient pas; simplement parce que Ghana est reconnu pour l’organisation d’élections paisibles. C’est donc un honneur pour nous et pour notre pays d’être vu ainsi.

Pour les élections à venir, nous mettrons à la disposition des forces de défense et de sécurité tous les moyens nécessaires pour assurer la sécurité des citoyens le jour du vote. A la Commission Electorale, nous donnerons les moyens nécessaires pour organiser des élections justes et transparentes.

Tout le monde me connaît en tant que quelqu’un qui aime et travaille pour la paix. J’en ai pour preuve le fait que depuis que notre campagne a commencé, je n’ai jamais placé un seul mot insultant à l’endroit d’un adversaire. Et il en est de même pour mon équipe de campagne.

Je remercie les hommes de Dieu pour les prières qu’ils font pour des élections paisibles dans notre pays. Je leur demande de continuer la prière.

Je voudrai saluer la société civile et l’ensemble des acteurs nationaux pour leurs contributions pour des élections paisibles,

Je prends l’engagement ici devant le peuple Ghanéen de faire de mon mieux pour que les élections du 7 décembre se passent sans violence.

Avant de terminer, je voudrais dire à mes collègues qu’il y a beaucoup de choses que nous pouvons faire ensemble.

 

Dr ……. PPP

Au PPP nous croyons en la paix. Dites avec moi PAIX. PAIX, PAIX. Pas de violence, pas de violence, pas de violence

 

Nana Akufo Addo, candidat NPP

 

Comme la vaste majorité des ghanéens, je crois en la démocratie. Je veux être Président d’un pays réuni. Nous voulons gagner une élection juste, transparente et sans violence. Je crois que la paix ne peut être garantie pendant ces élections que si chacun dans la société joue son rôle ; les forces de l’ordre, la société civile, les hommes, les femmes. Les citoyens dans l’ensemble. Chacun est appelé à jouer sa partition. En ce qui concerne le NPP, je peux garanti ici que nous ne ferons rien qui puisse mettre en péril la sécurité de ce pays. C’est dans même dans notre intérêt que ces élections déroulent sans violence.

 

S’il y a encore la peur dans l’esprit des citoyens c’est parce que le gouvernement n’a pas encore pris publiquement l’engagement de de mettre les forces de l’ordre au service de tous les candidats ; c’est-à-dire qu’il n’a pas encore rassuré les citoyens que les forces de défense et de sécurité travailleront de façon impartiale. Le Président Mahama doit aller au-delà de la rhétorique d’aimer la paix et  prendre des mesures qui rassurent les citoyens.

Publié dans International

Commenter cet article

Ligue1CIV 18/12/2012 11:36