Le Ghana refuse de prendre partie dans la crise ivoirienne

Publié le par thruthway

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQOs4-HCSAJXkjrA5lNAf_8w0dAuHMZiZrD0UiBo4SN6jMiV-HIUQLe Ghana ne prend pas partie dans la crise qui divise la Côte d`Ivoire, pays voisin, et privilégie une solution diplomatique à une intervention militaire, a déclaré vendredi son président John Atta Mills.

“Le Ghana ne prend pas partie dans la crise en Côte d`Ivoire et n`y exporte pas d`armes”, a-t-il déclaré à la presse.

Le président a indiqué “qu`il est en contact avec les deux personnalités impliquées pour trouver une issue pacifique”. Il croit “davantage à la diplomatie qu`à une intervention militaire”.

Le Ghana avait annoncé le 30 décembre qu`il n`enverra pas de troupes en
Côte d`Ivoire dans le cadre d`une éventuelle intervention militaire des pays

La Communauté économique des Etats d`Afrique de l`Ouest (Cedeao), dont le
Ghana est l`un des 15 membres, a planifié une éventuelle intervention
militaire au cas où Laurent Gbagbo résisterait aux pressions qui s`exerce sur
lui pour qu`il cède la place à son rival Alassane Ouattara.

Cinq Ghanéens soupçonnés d`être des mercenaires au service de Laurent
Gbagbo ont été arrêtés le 31 décembre dans le nord de la Côte d`Ivoire par les forces Nouvelles loyales à Alassane Ouattara.

Le gouvernement du président de la républic de Côte d’Ivoire Laurent Gbagbo a annoncé jeudi le renvoi de Côte d`Ivoire des ambassadeurs britannique et canadien, en application du principe de réciprocité.

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article