le Premier ministre d'Alassane Ouattara promet une évolution de la situation dans 48h: Bluff ou réalité?

Publié le par thruthway

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTTi3q5lAfYXMVo6j8zuRiMj64vsf8xrjdmpmsyEd-1wZG4zcHcrgHier au QG du candidat Alassane Ouattara, son premier ministre Soro Guillaume a promis une évolution de la situation en Côte d'Ivoire dans les 48 heures. Un retour à la normalité, mais une normalité qu'il définit comme l'installation de Ouattara au palais présidentiel.

Cette déclaration en réalité n'est pas nouvelle. On se souvient que juste après la tentative de serment faite à l'hotel du Golf par son président, Soro Guillaume a promis installer Alassane dans les 48 heures. Une promesse qui a été sans effet. Il a encore, la semaine dernière, fait la déclaration selon laquelle dès le lundi 13/12/2010 il s'installerait à la primature au plateau (siège du pouvoir exécutif). Le lundi est passé, toujours rien.

Voici encore une nouvelle promesse: « Ici tout le monde est d’accord que le président Alassane Ouattara a été élu. Il faut qu’il puisse entrer dans ses prérogatives effectives. Dans cette circonstance, le gouvernement que je dirige au grand complet, nous prendrons nos véhicules et pacifiquement nous irons à la radio télévision ivoirienne et le vendredi (17/12/2010) nous serons à la primature dans les locaux pour le premier conseil de gouvernement là-bas ». dixit Soro Guillaume.

Sera-t-elle suivie d'effets cette fois-ci? Et comment cela sera-t-il possible?

Comment cela sera-t-il possible quand on sait qu'il dispose pas des forces régaliennes de l'Etat?

Les forces rebelles qui assurent actuellement sa sécurité, ne sont pas en territoire conquis. en nombre très limité, il sera difficile à ses rebelles de résister à la puissance de frappe de l'armée nationale. Car, il faut le reconnaître, cette armée nationale n'est plus celle d'avant la crise de 2002 qui était sous-équipée. Le Président Gbagbo a véritablement doté son armée d'un arsenal de guerre impressionnant. Ce qui peut expliquer en partie sa sérénité.

Le camp Ouattara compte peut-être sur la communauté internationale ou sur les forces onusiennes stationnées en Côte d'Ivoire. Que peuvent faire ces forces quand elles n'ont pas mandat d'intervenir pour installer leur mentor.

La Ruissie s'est opposée à cette éventualité et continue jusqu'à présent à le faire. 

Qu'est-ce qui reste à Soro, sinon peut-être un soulèvement populaire ou un ralliement des soldats de l'armée nationale à leur cause? Vue l'incident d'hier à l'hotel du Golf, l'armée nationale apparaît de plus en plus soudée et voir déterminée à en découdre avec les forces rebelles. Un soulèvement populaire est peu probable à la vue de ce qu'on observe ici. La vie reprend normalement, les fonctionnaires vont au travail, les industries se sont mises à fonctionner. Bref, la Côte d'ivoire s'est mise au travail. 

En l'état actuel des choses on voit difficilement comment cette promesse de Soro peut être suivie d'effet.

 

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article