Le Pseudo sacrifice en politique... (A lire absolument!)

Publié le par thruthway

http://www.seneweb.com/dynamic/modules/news/images/gen/l/88ee5cc52fef9a18210e9ec8c3c3ff03.jpg

 

 

"Aux échecs, on parle de sacrifice lorsqu'on donne une pièce ou un pion à l'adversaire afin d'en tirer un avantage positionnel ou matériel.  On parle de vrai sacrifice quand les compensations sont uniquement positionnelles, et que la perte de matériel est durable et l'issue incertaine. Un pseudo sacrifice  est, par contre, une combinaison dans laquelle du matériel est initialement concédé, mais récupéré ensuite de façon forcée".

 

  Comme on le voit donc,  aux échecs, un joueur peut faire semblant de concéder un avantage à son adversaire en livrant certains de ses pions, en réalité ce sacrifice est calculé, et a pour but de mettre plus tard l'adversaire en difficulté.

 

  En politique qu'est ce que cela peut donner de façon concrète ? Des puissances occidentales attaquent 2 pays africains riches et stratégiquement influents, dans ce cas la Côte d'Ivoire et la Libye gouvernés par des patriotes  . A  la veille d'élections dans ces pays occidentaux , les dirigeants , Sarkozy et Obama  se retrouvent en difficulté, car les électeurs  commencent à comprendre que les guerres livrées contre la Côte d'Ivoire et la Libye étaient des guerres pour s'accaparer les richesses de ces pays et non pour installer la démocratie.

 

Alors  ces dirigeants  décident  de sacrifier un vrai dictateur qui fait partie de leur système. Afin que le sacrifice ne porte pas préjudice au système le dictateur sera choisi de façon scientifique. Dans ce cas, un vieillard de plus de 80 ans, haï dans son pays pour avoir fait de la corruption et du népotisme des institutions, haï à l'étranger pour avoir participé à tous les coups bas  de ces derniers mois contre  ses collègues Kadafi et Gbagbo. Oui, en sacrifiant Wade, les occidentaux réussissent à satisfaire soit les supporters de Gbagbo et Kadafi, que les supporters de Ouattara qui peuvent ainsi dire que leurs sponsors occidentaux ne combattent que les dictateurs.

 

Cette tactique porte déjà ses fruits, car chose impensable il y' a peu, certains patriotes euphoriques commencent à célébrer chaque communiqué des gouvernement occidentaux contre la candidature de Wade, et les sénégalais (oui pauvres sénégalais )  réussissent à comparer Wade au Président Gbagbo.

 

Voilà comment le sacrifice d'un vieux dictateur peut permettre à l'oligarchie qui commande le monde de redorer son blason. Oui chers patriotes, au casino, c'est toujours le croupier qui gagne, ou mieux, le croupier ne perd jamais

 

Le Groupe ACC (ACTION CONCRETE COMMUNICATION)

Publié dans contribution

Commenter cet article