LE SCANDALE DE LA DERNIERE VISITE DE OUATTARA A SON PARRAIN LIVRE SES SECRETS ...

Publié le par thruthway

http://www.lepoint.fr/images/2012/01/26/489230-262415-jpg_333400_434x276.jpg

 

 

PAR MELANIE DEBREST

 

 

Il faut bien le savoir, au cours de la campagne présidentielle française, les recettes mensuelles du Trésor ivoirien ont atterri en totalité à la Présidence ivoirienne. Tandis que les caisses étaient vidées en CI, Dramane et sa « photocopie » ont partagé cette cagnotte en trois parties. Une pour la Clan Ouattara comme d’habitude, une pour Sarkozy et une pour les socialistes. C’est pour éviter toute fuite, que la gestion très opaque des fonds a été confié à son petit frère BIRAHIMA Téné Ouattara allias « photocopie ».


Autant le clan Sarkozy a accepté l’argent sale de Ouattara , autant le camp Hollande a catégoriquement rejeté et les émissaires de Mossi Dramane et leurs propositions alléchantes de financement occulte. Les socialistes ont opposé une fin de non- recevoir, refusant toute compromission avec le pouvoir d’Abidjan. A deux reprises ils ont dit niet à Ouattara et à ses envoyés.


Les larmes de Mossi Dramane qui était accueilli sur le perron de l’Elysée par un has been et un pouvoir moribond s’explique à partir de là par deux raisons essentielles. Face à la tentative avortée de corruption du nouveau pouvoir français Dramane, a demandé à son parrain qui faisait ses valises pour la prison de lui assurer au moins deux choses auprès des socialistes :

 

le maintien de la Licorne pour assurer sa garde rapprochée

 

2- le succès au PPTE sur lequel Sarko n’avait pu réussir aucune anticipation.


Sarko a promis de faire au mieux et d’en tenir compte dans la transmission des dossiers dits sensibles sans rien garantir en retour. 


Il a en revanche sommé son filleul de relâcher toutes les formes de pression autour de l’opposition en Côte d’Ivoire et très clairement autour des proches de Laurent GBAGBO car cette exigence du parti socialiste au pouvoir ne serait pas négociable. Sarko a également avoué son impuissance à protéger les chefs de guerre, notamment Soro et Cherif Ousmane qui ne pourront désormais plus éviter la CPI.

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article

jo de jo 09/05/2012 20:08


Hum! çà cest quel site çà? lol! mèm "le temps" est mieux! pouaaaaahhhhh!


N'importe quoi!

KONE MAIMOUNA 08/05/2012 18:56


Il y a un adage qui dit que toute chose a une fin.Mille jours pour le voleur et un jour pour le propriétaire. Ce n'est que le début. Wait and see. Très bientôt, dramane n'aura que ses yeux pour
pleurer. Adieu sarcozy! vive François HOLLANDE! vive son Excellence le Président Laurent Koudou GBAGBO! il y a vraiment rien en face.