LES AMERICAINS TRES DEÇUS DE SARKOZY… LA PRESSE TIRE A BOULETS ROUGES !

Publié le par thruthway

http://www.pourquivoteren2012.fr/public/images/sarko1.jpg

 

Ça y est, la presse américaine s'intéresse enfin à la campagne de Nicolas Sarkozy. Et ca tire à boulets rouges ! Après des semaines d'indifférence limite vexante, la campagne ne donnant lieu, au mieux, qu'à quelques brèves factuelles reléguées dans les dernières pages des journaux, les éditorialistes s'en donnent à cœur joie.

Ce matin, c'est le "New-York Times" qui s'y colle : "Nicolas Sarkozy sur la mauvaise pente". "Mr Sarkozy pense peut-être qu'il est intelligent d'encourager le racisme et la xénophobie. Malheureusement, cela lui a donné un coup de pouce dans les sondages. Mais cela nuit à la société française" (...) "Sarkozy mène une campagne désespérée et pas qu'un peu dégoutante".

"Les temps sont durs en France, mais Mr Sarkozy aurait pu choisir d'élever le niveau de la campagne. (…) Au lieu de cela, il a choisi la pente descendante."

"Dans une manœuvre particulièrement vile de la part d'un homme qui se vante déjà d'avoir banni la burqa dans les lieux publics et les prières dans la rue, Mr Sarkozy veut maintenant protéger les consommateurs français contre la viande halal (…) préparée selon les rites musulmans. (...). Proposé à l'origine par Marine Le Pen, (…), Nicolas Sarkozy l'a repris à son compte après avoir critiqué cette initiative".

"Sarkozy est parti à la pêche des électeurs d'extrême droite", insiste l'éditorialiste "en s'attaquant aux immigrés, aux importations étrangères et même aux coutumes alimentaires des musulmans français".

Le quotidien n'épargne pas François Hollande dont il juge les idées "vagues" et les propositions économiques "irréalistes".

Il y a deux jours, c'était le "Wall Street journal", qui avait ouvert le feu sur les dérives de "Nicolas Le Pen" qui joue sur "de vilaines pensées, non seulement parce qu'elles jouent sur de vilains sentiments, mais aussi parce qu'elles reposent sur de l'incompétence en matière économique ".

 

Le Wall Street journal avait déjà violemment critiqué le président-candidat. Le célèbre quotidien américain cible à son tour la droitisation de la campagne de Nicolas Sarkozy. 

 

Après le Wall Street Journal, Le New York Times condamne à son tour la "pêche aux voix d'extrême droite" de Nicolas Sarkozy. 

 

La campagne "pour sa réélection devient légèrement désespérée et plus que légèrement nauséabonde", écrit le quotidien new-yorkais dans un éditorial. Jugeant que le candidat de l'UMP tentait de rattraper son retard sur François Hollande "en s'en prenant aux immigrés, aux importations étrangères et même au régime alimentaire des musulmans français", le quotidien souligne que "M. Sarkozy pense peut-être qu'il est de bonne politique de céder aux exigences du racisme et de la xénophobie".  

 

"Il l'a déjà fait. Et malheureusement, son nouveau ton violent lui a déjà donné un coup de fouet dans les sondages. Mais cela nuit à la société française", poursuit le New York Times. "Les temps sont durs en France, mais Nicolas Sarkozy aurait pu mener une campagne plus glorieuse. Il a à son actif des succès de politique intérieure (la réforme des retraites) ou de politique étrangère (la Libye). Son principal opposant, François Hollande, a des idées vagues et des propositions économiques pas réalistes du tout", ajoute le quotidien: "A la place, M. Sarkozy a choisi de viser bas". 

 

"Sarkozy n'a aucun problème à être léger et cruel"

 

Soulignant que l'idée d'étiqueter la viande halal comme telle venait à l'origine de Marine Le Pen, le quotidien rappelle que Nicolas Sarkozy l'avait d'abord critiquée avant de la reprendre à son compte. "Il est cruel et destructeur de soumettre aux railleries la religion" musulmane, poursuit le journal. "De manière regrettable, M. Sarkozy n'a aucun problème à être léger et cruel si cela lui permet de récupérer quelques-uns des électeurs" de Marine Le Pen, conclut-il. 

 

Mardi déjà, en effet, le Wall Street Journal avait dénoncé la volonté du président sortant de durcir les accords de Schengen pour mieux protéger l'Europe de l'immigration clandestine en jugeant que sa "rhétorique anti-immigration" était "parfaitement cynique" et en le qualifiant de "Nicolas Le Pen"

Publié dans International

Commenter cet article

clovis simard 18/03/2012 12:13


Blog(fermaton.over-blog.com).No-22, THÉORÈME DU GUERRIER. - LA  JUSTICE ?