Les femmes patriotes demande à Gbagbo de ne pas se rendre à Addis-Abeba

Publié le par thruthway

http://aip.ci/AipAdmin/ImageGF/thumbnails/patrote_250x0.png

Abidjan, 07 mars (AIP)-Les femmes patriotes ont demandé dimanche, au terme de leur sit-in devant le camp jordanien de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI), au président Laurent Gbagbo de ne pas se rendre à Addis-Abeba, siège de l’Union africaine (UA) où se tiendra jeudi une réunion du groupe de haut niveau pour le règlement de la crise ivoirienne.

Le président de la commission de l’UA, Jean Ping, a remis samedi des messages d’invitation à MM. Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara à participer à une réunion du panel des cinq chefs d’Etat africains mandatés par l’UA à trouver une "solution politique d’ensemble" à la crise postélectorale en Côte d’Ivoire, rappelle-t-on.

Pour les femmes proches du camp présidentiel, c’est un guet-apens que la communauté internationale qui soutient ouvertement l’autre protagoniste de la crise postélectorale en Côte d’Ivoire, Dr Alassane Ouattara, veut tendre à leur leader, Laurent Gbagbo, pour l’éliminer "physiquement" après plusieurs échecs cumulés depuis près d’une dizaine d’années.

Toutefois, selon le quotidien Fraternité Matin citant des sources proches du palais présidentiel, le président du Conseil économique et social (CES), Augustin Laurent Dona Fologo, pourrait représenter le président Laurent Gbagbo à cette rencontre de haut niveau dans la capitale éthiopienne.

"Un problème sécuritaire qui ne garantit guère un long déplacement (…) Il ne faut pas l’oublier, les Forces de défense et de sécurité font face depuis deux mois à une guérilla urbaine dans la capitale économique, Abidjan et à de nombreuses attaques militaires…), explique le quotidien progouvernemental, précisant que le président du CES "saura défendre crânement les intérêts de Laurent Gbagbo".

De son côté, le président du Rassemblement des républicains (RDR), Alassane Ouattara, a dit avoir donné son accord pour participer à cette réunion du panel. "Bien entendu, j’ai accepté cette invitation. Et toutes les dispositions seront prises pour que je puisse m’y rendre", a déclaré Alassane Ouattara, au terme d’une audience qu’il a accordée à l’émissaire de l’UA au bord de la lagune Ebrié.

Le président du Conseil constitutionnel, Pr Paul Yao N’Dré, est également convié à cette réunion, note-t-on.

Réunis vendredi à Nouakchott, les présidents mauritanien, tanzanien, burkinabé, sud-africain et tchadien ont décidé de tenir une réunion dans les meilleurs délais, aux fins de parachever l’accomplissement du mandat qui leur a été confié par le Conseil de paix et de sécurité (CPS, évoque le communiqué émanant de cette rencontre.

(AIP)

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article