Les USA mettent la Côte d’ivoire sur la liste rouge : Une destination désormais déconseillée aux investisseurs.

Publié le par thruthway

http://www.lexpress.fr/pictures/276/141592_le-president-americain-barack-obama-prononce-un-discours-a-la-maison-blanche-le-5-juillet-2011.jpg

 

 

Insécurité, atteintes aux droits de l’homme, Les USA déconseillent formellement la destination Côte d’ivoire

 

Le Secrétariat d’Etat américain dirigé par Mme Hillary Rodham Clinton a dressé une liste rouge des pays à risques dont les destinations sont formellement déconseillées aux ressortissants américains. Disponible sur le site (www.state.gov), cette liste rouge comprend 31 pays dont la Côte d’Ivoire. Selon le gouvernement américain, l’insécurité galopante et l’instabilité socio-politique dans ces pays en font des territoires qu’il faut éviter.

 

Concernant la Côte d’Ivoire, le message des Etats-Unis est sans appel : «l’ambassade américaine à Abidjan et le département d’Etat continuent de suivre de très près, la situation en Côte d’Ivoire. L’ambassade des Etats-Unis conseille aux citoyens américains voulant se rendre en Côte d’Ivoire, d’être très vigilants car des risques de troubles sociaux, d’instabilité politique, de violence et de violations des droits de l’homme sont présents dans le pays. Les citoyens américains demeurant en Côte d’Ivoire sont invités à rester informés à travers les médias, des événements locaux, et demeurer attentifs à leur environnement. L’incertitude politique et l’imprévisibilité du conflit recommandent une extrême prudence aux citoyens américains en Côte d’Ivoire». 


Par ailleurs, le secrétariat d’Etat américain précise que «les capacités de l’ambassade des Etats-Unis à offrir les services consulaires et assister les ressortissants américains au-delà d’Abidjan sont très limitées. De nombreuses zones de la Côte d’Ivoire sont difficiles d’accès et se rendre dans ces zones est hasardeux. En dehors des principales villes, les infrastructures sont pauvres, l’assistance médicale limitée et il existe peu d’opportunités pour les touristes».

 

Venant des Etats-Unis qui ont été très actifs au côté de la France pour qu’Alassane Dramane Ouattara parvienne au pouvoir en avril 2011 dans les conditions calamiteuses que l’on sait, ces recommandations sonnent comme un coup de poignard dans le dos du nouveau pouvoir ivoirien. D’autant que Washington et l’ambassade des Etats-Unis à Abidjan dressent un tableau négatif de la Côte d’Ivoire sous Ouattara. Un tableau qui n’est certes pas faux mais qui plombe le tourisme et l’arrivée d’investisseurs en direction de la Côte d’Ivoire.




Didier Depry didierdepri@yahoo.fr

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article