LOGEMENT : le tout sauf les ivoiriens a-t-il déjà commencé à Abidjan ?

Publié le par thruthway

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQUAzSIvuTZM0JTf4jYU25kBWTugAGUuJlJWJDgrvWoPC-D1KOc

Il existe désormais à Abidjan, des propriétaires immobiliers qui n’acceptent de louer leurs maisons qu’à des non-ivoiriens.

Une enquête nous a permis de nous en rendre compte. Ce qu’il nous a été donné de vivre ce jour dans la commune de Port-Bouët, dépasse tout entendement (...).

Parti de Yopougon, du fait de la guerre qui y a fait rage, M. O. E, cadre commercial dans une grande entreprise de la place, a trouvé refuge chez un parent à Port-Bouët. Après 2 mois de galère et l’argent expédié par certains parents dans l’hexagone aidant, O. E veut se prendre un studio. Il s’adresse alors à un démarcheur qui lui trouve aussitôt un somptueux studio partie prenante d’un duplex de 4 pièces sis en face de la ‘Pharmacie Baltique’. Les exigeances du propriétaire sont d’ailleurs abordables. 35 000 FCFA le loyer, eau et courant compris, assorti de 2 mois de caution et 2 mois d’avance.

Tout de suite, O. E et le démarcheur pointent chez le responsable de l’opération immobilière pour finaliser le contrat de location. C’est là que tout se gâte pour O.E. «J’espère que votre démarcheur vous a tout dit cher monsieur. Cette maison est habitée uniquement par des jeunes congolais. Pour la seule pièce restante, je suis désolé de vous dire que je ne suis pas disposé à accepter un ivoirien dans cette maison ; c’est la consigne stricte que nous avons reçue du propriétaire», M O. E. s’entend-il dire.

Stupeur dans le salon qui tient de rencontre. Profondément déçu, O. E. plie ses billets de banque et les remet dans la poche. Non sans prendre poliment congé de son hôte. Avec le cœur gros comme ça, il se retrouve du côté de Marcory où il ne peut s’empêcher de raconter sa mésaventure. Un correspondant de rue225.com ou ael225.net s’en saisit alors pour la porter à votre connaissance. Le tout sauf les ivoiriens a-t-il déjà commencé ? Le temps des regrets aussi ? A nos commentaires.

Publié dans Droit de l'homme

Commenter cet article

A

Espérons vraiment que çà soit un cas isolé. Mais soyons vigilant car les petites choses cachent souvent des problèmes graves. Quand Allasane disait, je rendrai ce pays ingouvernable si je ne suis
pas Président,personne n'a fait cas de cela. La triste réalité est là aujourd'hui. quand il a dit du gouvernement de Bédié, je frapperait ce Gournement et il tombera. Il l'a fait. C'était pourtant
des petites paroles isolées. Alors vigilance!!!


Répondre
E

C'est des choses qui arrivent partout dans le monde entier.Il ne faut pas s'appuyer sur des faits isolés pour juger. Je suis ivoirien et j'ai été victime d'une propriétaire ivoirienne qui
n'appréciait pas la consonance de mon nom de famille malgré la preuve de mon revenu considérable et stable.


Répondre
C

Bon il ne s'agit que d'un seul cas pour le moment isolé pour tirer des conclusions aussi graves . Attendons si dans les jours a venir ce genre de choses se reproduit vous pourriez alors ramener
votre grande interrogation . Bien a vous


Répondre