Lybie: L'Europe refuse de suivre Sarkozy dans sa folie d'armer les rebelles!

Publié le par thruthway

http://www.rfi.fr/sites/filesrfi/imagecache/rfi_43_large/sites/images.rfi.fr/files/aef_image/2011-03-30T124756Z_1835764649_GM1E73U1LXK01_RTRMADP_3_LIBYA_0.JPGFaut-il ou non armer la rébellion libyenne pour la soutenir dans sa lutte contre le colonel Kadhafi ? La communauté internationale est loin d'être unanime sur le sujet. En Europe, des voix se lèvent pour mettre en garde contre cette ingérence extérieure visant à chasser Le Guide Mouammar Kadhafi.

La France se dit prête à en discuter et la Grande-Bretagne n'exclut pas non plus de fournir des armes aux rebelles, même si aucune décision n’a été prise à ce sujet, comme l'a dit le Premier ministre David Cameron devant le Parlement ce mercredi 30 mars 2011.

Mais face à ce duo franco-britannique, très actif depuis le début de la crise libyenne, des divisions persistent. Les plus virulentes critiques viennent de Moscou, dès le départ hostile à toute intervention militaire. La Russie estime en effet qu'aucun pays n'a le droit d'armer les rebelles en Libye puisque la résolution de l'ONU ne le permet pas.

Des divisions dans la coalition

Même à l'intérieur de la coalition qui mène les raids aériens contre le régime à Tripoli, de nombreuses voix se lèvent pour freiner Paris et Londres dans leur élan. Pour Rome, armer les rebelles serait une « mesure extrême » qui risque de diviser la communauté internationale.

La Norvège, elle, estime que la question « n'est pas d'actualité » et irait à l'encontre de la résolution 1 973 de l'ONU, adoptée pour protéger les populations civiles en Libye.

La Belgique a clairement exclu la fourniture d'armes aux insurgés, tout comme les Danois, qui ne veulent pas non plus franchir ce pas supplémentaire.

Source: RFI

Publié dans International

Commenter cet article