Mali: échanges de tirs entendus cette nuit près du palais présidentiel à Bamako

Publié le par thruthway

http://www.lepoint.fr/images/2012/03/21/534552-283964-jpg_366455_434x276.jpg

 

 

Des dizaines de militaires maliens se disant excédés par le manque de moyens pour combattre la rébellion touareg et les groupes armés dans le nord de leur pays, ont manifesté mercredi en tirant en l'air à Bamako où ils ont investi le siège de la radio-télévision publique.

 

Des tirs étaient échangés mercredi soir entre des soldats mutins et ceux de la garde présidentielle près du palais du chef de l'Etat à Bamako, où des mutins occupaient toujours les locaux de la radio-TV nationale investie plusieurs heures auparavant, ont rapporté des témoins à l'AFP.

"Nous contrôlons le palais présidentiel, des gens tirent vers le palais et nous ripostons", a déclaré un membre de la garde interrogé par téléphone.

"Nous sommes en train de tout faire pour que nos revendications aboutissent", a pour sa part affirmé un soldat mutin, également interrogé au téléphone. Le journaliste de l'AFP a entendu les coups de feu pendant la conversation.

Ces échanges de tirs ont été confirmés par d'autres témoins, dont un fonctionnaire du secrétariat général du gouvernement qui jouxte le palais.

Selon un témoin a Hamdallaye  Des flammes seraient apercues du cote du Palais de la presidence - Koulouba.

La garde présidentielle est composée de soldats parachutistes connus sous le nom de "Bérets rouges", une unité d'élite fidèle au chef de l'Etat Amadou Toumani Touré, lui-même un ancien militaire.

Le palais présidentiel de Koulouba est situé sur une des collines surplombant la ville de Bamako.

Les échanges de coups de feu entre soldats mutins et de la garde présidentielle qui avaient débuté mercredi soir vers 20H30 (GMT et locales) près de la présidence, étaient de plus en plus intenses deux heures plus tard, a appris l'AFP auprès de témoins.


22h 30 GMT : On entend des coups de feu de plus en plus nourris autour du palais, il y a même des balles traçantes, a déclaré l'un de ces témoins, un autre affirmant avoir vu des flammes côté sud du palais.

Publié dans International

Commenter cet article

KONE MAIMOUNA 22/03/2012 11:44


Dieu ne dort pas. ça n'arrive pas qu'aux autres. A chacun son tour chez le coiffeur. Ce n'est que le début du film tant attendu par les Ivoiriens. Les maliens résidant en Côte d'Ivoire, ferront
mieux de rentrer chez eux pour défendre leur pays au lieu de fourer leur nez dans la politique ivoirienne et tuer innoceamment les ivoiriens leur bienfaiteurs. Il reste maintenant le cas dramane
ouattara. très très très bientôt on va finir avac ça.