Marche de soutien des jeunes du RJDP à l’UA et au panel de chefs d’Etat

Publié le par thruthway

http://www.aip.ci/AipAdmin/ImageGF/thumbnails/Les%20marcheurs%20Rjd_250x0.JPGYamoussoukro, 06 fév (AIP)-  Des jeunes du Rassemblement des jeunes démocrates pour la paix (RJDP, coalition des jeunes du Pdci, Rdr, Mfa et de l’Udpci) ont organisé, samedi, à Yamoussoukro, centre, région des Lacs,  une marche de soutien à l’Union africaine (UA) et au panel des cinq chefs d’Etat engagés dans la résolution de la crise postélectorale ivoirienne.

Dans l’ordre et la discipline, ces marcheurs sont partis du quartier général du Rhdp, sis aux 220 logements, à la préfecture où ils ont remis une motion au préfet de Yamoussoukro, Nassa Dakouri.

A travers cette motion, les jeunes du RJDP condamnent "fermement la confiscation du pouvoir par le président Laurent Gbagbo" et prennent "acte des conclusions de la rencontre de l’Union africaine (UA) notamment la confirmation de la reconnaissance de M. Alassane Ouattara comme président démocratiquement élu de la République de Côte d’Ivoire" et "de la mise en place du panel des chefs d’Etat".

Les jeunes du RHDP mettent à cet effet en garde "toutes personnes qui tenteront d’entraver la bonne marche de la mission de paix du panel des cinq chefs d’Etat".

En réponse, le préfet les a félicités pour l’ordre et la discipline qui ont caractérisé leur marche et promis transmettre cette motion à qui de droit.

"Dans cette région et comme partout en Côte d’Ivoire, conformément aux lois et règlements en vigueur, et selon l’institution légale en charge du règlement du contentieux électoral qu’est le Conseil constitutionnel, c’est le président Laurent Gbagbo qui est vainqueur de l’élection du 28 novembre 2010. Je suis le représentant du président légalement et constitutionnellement établi. C’est en son nom que je vous reçois et il ne peut en être autrement", a expliqué le préfet Nassa Dakouri qui s’est félicité du climat apaisé dans lequel la marche a eu lieu.

Enfin, Nassa Dakouri a insisté « Vous avez vos opinions, je les respecte. Le Conseil constitutionnel a proclamé le président Laurent Gbagbo, je m’en tiens à cela… Aidez-nous à aider les chefs d’Etat qui arrivent au sein du panel pour résoudre notre crise", a conclu le préfet Nassa

(AIP)

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article