OUATTARA NE VEUT PLUS DE LA CPI, LES RAISONS…

Publié le par thruthway

http://img.over-blog.com/300x143/4/15/81/00/Le-nouveau-courrier/Ouattara-Cpi.PNG

 

 

 

Selon la lettre du continent, Alassane Ouattara s'est résolu à demander à la Cour pénale internationale (CPI) de ne pas poursuivre Simone Gbagbo dans le cadre de la crise postélectorale. Elle ne serait pas seule. Les autres détenus jugés très proches du Président Laurent Gbagbo seraient aussi concernés par ce revirement de situation. On peut citer entre autres, Séka Séka Anselme, Charles Blé Goudé, le général Brunot Dogbo Gblé.

 

Pourquoi ce changement soudain ?

 

On le comprend aisément, Ouattara ne veut pas livrer ses chefs de guerre malgré l’insistance de ses soutiens internationaux parmi lesquels on peut citer les Etats unis d’Amérique. En évitant le chemin de la Haye aux cadres jugés proches du président Gbagbo, Alassane Ouattara cherche à justifier son refus de livrer ses chefs de guerre dans les jours à venir. Un risque qu’il ne tient pas à prendre pour ne pas perdre son pouvoir.

 

Lors de son passage sur la chaîne française « France24 » il a manifesté ouvertement cette intention : « Je préfère que la justice soit rendue en Côte d’ivoire » a-t-il dit en réponse à la question du journaliste français qui lui demandait si les hommes de son propre camp, qui sont soupçonnés de crimes de guerre et de crime contre l’humanité, seront livrés à a la Cpi.

 

Ce revirement s’explique aussi par le fait que Alassane Ouattara se rend compte aujourd’hui que ce fut une grosse erreur politique que de livrer le président Laurent Gbagbo à la Cpi. Une erreur qui met aujourd’hui en difficulté son propre régime. Le président Gbagbo même à la Haye continue de troubler le sommeil au camp Ouattara. Sa côte de popularité ne fait que grimper. Il reste plus que jamais dans le cœur dans la grand majorité des ivoiriens.

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article