PAROLES FORTES N°6 GLANEES SUR LE NET

Publié le par thruthway

Sécurité en Côte d’Ivoire : Les Faits quotidiens qui contredisent Ouattara

 

Ainsi parle Ouattara à Accra :

 

"Chers compatriotes, je suis venu vous dire: +rentrez au pays+. Parce que la Côte d'Ivoire est en paix, la sécurité est revenue et se renforce de jour en jour", a-t-il assuré à quelque 1.500 Ivoiriens rassemblés dans une salle de conférence.

"Venez apporter votre contribution au développement de notre pays car c'est ce développement qui va accélérer la réconciliation et le pardon (...) N'ayez pas peur (...) la Côte d'Ivoire est maintenant un Etat de droit", a poursuivi le président Ouattara.( AFP)

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSLRI13jDjDSHb06tTrEVOlwoqe76mBBTb3REHQCB6IN3TeO_DlVMFZbCLe

 

VOICI SEULEMENT QUELQUES JOURS AVANT LA PROFESSION DE FOI DE OUATTARA  A ACCRA CE QUE LES HABITANTS DE LAKOTA PENSENT DE LEUR SECURITE SOUS SON REGIME AVEC LES FRCI.

 

« …Ce sont les FRCI qui occupent actuellement la résidence du préfet de Lakota. Ils lui ont juste cédé une chambre dans sa propre maison. Et le pauvre, bien qu’affecté par Ouattara, n’a aucun pouvoir. Ce sont les Frci qui font tout et décident tout. …Ils ont une prison à Lakota. Il y a des innocents pris dans des rapts qui sont là-bas sans que personne ne le sache. Pour rien, on vous prend et on vous dépose là-bas. Pour que vous soyez libéré, vous devez payer une forte somme d’argent. A Bogoutouko, ils ont abattu 2 jeunes du village sans raison.. Et toujours dans ce village, quand ils ont besoin d’argent, ils font des prisonniers. Pour qu’on vous libère, vous payez la somme de 50 000 Fcfa. Dans les villages de Kouassililié et Dougbrouyie, ils ont incendié des maisons.. A Akridou-Ladde, La cohabitation avec l’armée de Ouattara devient de plus en plus insupportable. Chaque jour, nous devons payer 200 francs pour aller dans nos champs. .. Je vous avoue que ça commence par  devenir insupportable. Parce que c’est du jamais vu en Côte d’Ivoire.»

 

 

Alain jupé le « gendarme international »


 http://www.lefigaro.fr/medias/2010/12/26/eef8827c-1180-11e0-9313-6fb530b5ef5b.jpg


« Les temps et les mœurs ont changé, aujourd’hui la politique de la France en Afrique est très claire. Nous soutenons les régimes qui respectent les règles du jeu démocratique. Nous l’avons fait en Côte d’Ivoire pour que prévale la décision des électeurs. Les électeurs avaient choisi un candidat, nous avons tout fait pour que celui-ci accède au pouvoir. Nous le faisons aujourd’hui dans les différentes élections qui se succèdent en Afrique et nous allons continuer sur cette ligne-là. (...) »
Dixit Alain jupé


Bravo! Monsieur le porte parole du "gendarme international’’…Mais dites nous, Monsieur Juppé, pourquoi n’allez vous pas intervenir militairement en Chine, Russie, Arabie Saoudite et en Iran pour ne citer que ceux la…


Surement que ces pays sont d’une démocratie ultra exemplaire…Disons le tout net…Le "gendarme international’’ se plait bien à s’attaquer qu’aux économiquement et militairement plus faible pour mieux assoir leur intentions purement impérialistes

Un internaute

 

 

Les armes n’ont jamais conféré la légitimité

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQr-s_WmqPlGzeY_NwFzZX5M50DAMCZqCd9CAy_8jlO1j_i9dsorA

'Les armes n’ont jamais conféré la légitimité, la clameur publique de la communauté internationale non plus. Quand les clameurs se sont tues, la vérité est têtue,il faut bien qu’elle sorte."

Justin Katinan Koné, porte-parole du Président Laurent GBAGBO

 

Que Ouattara accompagne Gbagbo à La Haye et partage la même cellule.

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcT2Mz6IldymXYpspzEBj5Eia2VZbEvWm0FmMGdeWzZlA_Vety2KTw

En 1945 quand la France a été libérée, le général de Gaulle a fait faire le procès des dignitaires de Vichy à Paris. Il estimait que le peuple français était majeur. il n’a pas demandé qu’ils soient jugés par l’onu. En ce qui concerne les dirigeants nazis, le procès a eu lieu à Nuremberg en Allemagne et les avocats étaient allemands. Là, le mépris à l’endroit du peuple ivoirien est clairement affiché. Le peuple ivoirien est-il un peuple infantile ? D’autre part si le procès à lieu devant la cour pénale internationale, il faut que les autorités actuelles sachent que nous avons déjà saisi la justice française pour des crimes contre l’humanité commis par les forces de monsieur Ouattara : 700 personnes tuées à la machette, hommes, femmes et enfants. Alors si la Cour pénale internationale doit être compétente, il faut que Monsieur Ouattara accompagne Monsieur Gbagbo à La Haye et partage la même cellule.
Jacques Verges, Avocat
 

Pauvre Bédié

 

http://www.voyagesphotosmanu.com/Complet/images/konan_bedie.jpg

Aujourd’hui, tartufferie de l’histoire, c’est Henri Konan Bédié en personne qui est aux avant-postes de la déferlante Ouattara, défendant ce qu’il a combattu de sa propre signature, au nom d’une machine à broyer du Gbagbo et à maintenir la Côte d’Ivoire dans ses habits de colonie française…

 

Par Fabien D’Almeida

 

Gbagbo le mauvais ???

 

boga-tagro.PNG

 

Gbagbo, tu es le responsable de tous nos malheurs en Côte d’Ivoire. C'est toi qui a massacré les Guebiés et les sanwis. C'est encore toi qui a réprimé les marches de l'opposition et affirmé avoir vu Dramane en personne , gourdin en mains casser  et bruler tout Abidjan-Plateau. Ensuite tu as rédigé « la charte du sud»  avant de faire sortir un livre pour traiter tes amis » d’étrangers en lançant contre eux, comme aujourd’hui des mandats d’arrêt internationaux . Non content de cela tu as organisé le coup d'Etat de 99 avant de faire un auto coup encore en 2002!Tu as égorgé à Bouaké   85 gendarmes. Les tueries surtout à Duekoué  n’en parlons pas. Vraiment tu es mauvais! Je m'arrête la car tes crimes sont nombreux  .Pour le reste on en parlera à la CPI. Emile Boga Doudou et Désiré Tagro, tes propre frères que tu as tué …parlerons ce jour là .VRAIMENT TU ES MAUVAIS !!!

Un internaute

 

 

Le  journaliste Brou Amessan Pierre, Général d'armée selon Human Rights Watch

 

brou-amessan.PNG

 

Que valent encore les rapports partisans des pseudo organisations des défense de droits de l'homme. Human Rights Watch dans sa volonté de salir le président Laurent GBAGBO lui attribue personnellement la responsabilité de certains crimes commis en Côte-d'Ivoire. Bizarrement le putschiste Ouattara n'est responsable d'aucun crime. Plus grave encore, cette ONG dans son désir de nuire au président GBAGBO a attribué dans son rapport le grade de général d'armée au journaliste Brou Amessan Pierre et l'accuse d'être responsable de crimes. Est ce que ce monde est sérieux?

Un internaute

 

 

Le refus poli du Président John Evans Atta Mills

 

http://www.menasassociates.net/images/site/menas_news/photo/Ghana_JohnAttaMills1.jpg

 

«Ouattara a demandé au Ghana d’envisager la mise en oeuvre du mandat (prévoyant) le gel des comptes et l’application des mandats d’arrêt émis contre des personnes présumées coupables d’actes criminels commis durant la crise », lit-on dans le communiqué.

En réponse au chef de l’Etat ivoirien qui a effectué une visite pour cette requête, dans un langage diplomatique, le Ghana a «accepté d’étudier» ladite requête. Tout simplement pour traduire un refus poli des autorités ghanéennes adressé à l’endroit du pouvoir ivoirien. Le Ghana qui maitrise mieux le dossier ivoirien ne pense pas jouer les pièces maitresse pour l’instauration d’une justice sous-régionale des vainqueurs.

 

Au-delà de l’hospitalité généreuse du peuple ghanéen, il est à souligner que la constitution ghanéenne interdit l’extradition de réfugiés politiques quelles que soient les motivations.

 

 

 

Pour le retour des refugiés, il faut être clair avec Ouattara

 

Nouveau courrier :

Ne pensez-vous pas que les conditions sont plus ou moins réunies pour un retour des réfugiés en Côte d’Ivoire ?

 

Ministre Koffi Koffi lazare :

 

http://www.blueteamci.com/images/membres-du-gouvernement-Gbagbo-Laurent/Ministre-de-l-Environnement-et-des-Eaux-et-Forets-Mr-Koffi-Koffi-Lazare.png

Sur ce point, il faut être clair avec Ouattara. On n’a jamais vu de par le monde des milliers de gens fuir leur pays, s’ils ne se sentent pas en insécurité. Personne ici parmi les vrais réfugiés qui ont fui la mort réelle dans leur pays ne retournera au pays sans des garanties fermes sur leur sécurité et sur leur avenir social. On les a contraints à sortir du pays par les exactions quotidiennes du camp  Ouattara. Mais Ouattara ne peut pas les contraindre à retourner au pays pour une mort certaine. La propension d’éléments FRCI et des Dozo à commettre chaque jour des meurtres et autres exactions impunis ne rassurent guère sur un éventuel retour

 

Perception d’une «justice des vainqueurs»

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSRiFyMGLKYBGRQMAiiXXHjgWXRSanDNr66Y6Aora620VGOwBuCnA

 

«Nous encourageons le président Ouattara à démontrer à son peuple et à la communauté internationale que le processus  judiciaire qu’il a initié est à la fois juste et totalement impartial. Comme nous l'avons  souligné lors de notre visite en mai, nous sommes convaincus que si la perception d’une «justice des vainqueurs» prévaut, c’est l’ensemble du processus de réconciliation qui est menacé».

Archevêque Desmond Tutu et les Elders.

 

 

Avènement de l’infraction dénommée «pro- Gbagbo»

 

http://www.ladepechedabidjan.net/photo/art/default/3187183-4558537.jpg?v=1312871035

 

Non ! Quand les droits fondamentaux et les libertés sont allégrement violés et qu’un ministre chargé des droits de l’homme s’en délecte dans les médias ; continuer à jouer les colonnes d’un édifice en ruine serait un crime contre l’humanité ; dans pareille situation, l’avocat a le devoir de trouver des alternatives sans se détourner du respect des règles professionnelles. C’est pourquoi, après les vaines sollicitations aux fins de débats dans l’arène qui est la leur ; devant les infamies qui ont cours avec l’avènement de l’infraction dénommée «pro- Gbagbo» et enfin, pour ne pas que la répétition du mensonge ne le transforme en vérité, même de polichinelle; Il est fait recours à la presse et aux médias pour  énoncer et informer les populations de Côte d’Ivoire et celles du monde entier.

 

 AVOCATS DE GBAGBO

 

 

L’arrogance de Soro Guillaume

 

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTBCHlO6rbsWSg_Mr0im5Zj7AQaWMejoSINUbA63wuBkED37asH

 

« La guerre qui a eu lieu en Côte d'Ivoire est finie. Ceux qui doivent répondre devant la justice répondront devant la justice. Je lis des choses dans les journaux : il faut libérer  Gbagbo pour qu'il y ait la réconciliation. Mais arrêtons, faites la repentance et dites aux Ivoiriens ce que vous avez fait contre eux. Si c'est nous qui avions perdu, on ne serait même pas là pour parler de réconciliation. Nos têtes seraient brandies devant le palais comme des trophées de guerre « 

 

 

Ocampo qu’avez-vous fait depuis 2003 pour enquêter sur les crimes graves commis en Côte d’Ivoire ?

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRjqqcu4PZ8iVWTGALK1azKv76MZjpzafgP80CRdwcwSEwCSsw0zg

23-29 septembre 2009 bulletin n°6 d’information diplomatique

du bureau du procureur : «La Cour a compétence à l’égard de la situation en Côte d’Ivoire en vertu d’une déclaration que le gouvernement ivoirien a déposée le 1er octobre 2003 au titre de l’article 12-3 et par laquelle il accepte la compétence de la Cour à compter du 19 septembre 2002. Les crimes les plus graves, y compris des cas  présumés de violences sexuelles à grande échelle, ont été commis entre 2002 et 2005. Les 17 et 18 juillet, des représentants de haut rang du bureau du procureur se sont rendus à Abidjan». Dites nous donc, monsieur Luis Moreno-Ocampo qu’avez-vous fait depuis 2003 pendant toutes ces années pour enquêter sur les crimes graves commis en Côte d’Ivoire ?

 

Collectif de juristes pour la vérité en Côte d’Ivoire

 

 

Gbagbo à la CPI c’est hypothéquer définitivement la paix en Côte d’Ivoire.

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcRcrsBiV1EaXtzvw99iPIVoL9CK-wKR0L9mJbozTVnGW6iH3XagQw

 

« …Pour nous, la vraie solution à la crise ivoirienne, celle qui ramènera la paix définitive ne peut être qu’une solution politique. Cette solution commence par la libération immédiate du Président Laurent Gbagbo et de tous les prisonniers politiques, civils et militaires en vue d’un dialogue inclusif au sommet de l’Etat et entre les Ivoiriens. Le Président Laurent Gbagbo qui représente plus de 50% de la population, n’est pas, comme nous l’avons entendu dire, l’obstacle à la paix mais au contraire l’élément clé pour la paix en Côte d’Ivoire. C’est pourquoi, pour nous, détenir le Président Laurent Gbagbo et ne pas le libérer c’est faire obstacle à la paix. Transférer le Président Laurent Gbagbo à la CPI alors que les criminels notoires sont en liberté et ne sont pas inquiétés, c’est hypothéquer définitivement la paix en Côte d’Ivoire. »

 

ASSOA Adou, Porte-parole de la coordination Fpi en exil et porte parole de la délégation LMP devant parler à Ouattara

Publié dans Actualités politiques

Commenter cet article