Peuple Wê : Devons-nous assister à ce massacre les bras croisés?

Publié le par thruthway

don-sihi

 

 

Chères filles, chers fils Wôbé de Facobly,

 

Depuis 2002, le peuple Wê est continuellement confronté à un problème de survie provoqué par des personnes malintentionnées fragilisant ainsi l´harmonie entre nous et nos frères venus de la sous- région avec qui nous avions toujours vécu en parfaite intelligence.

 

La crise poste- électoral a permis à ces individus sans foi ni loi, tapis dans l´ombre, de mettre en œuvre leur plan macabre qui est la mise sous tutelle des terres de nos ancêtres à leur profit. C’est dans cet objectif qu’ils participent en association au meurtre du peuple Wê, notre peuple.

 

Les assassinats et crimes odieux perpétrés dans la nuit du 21 au 22 Juillet à Nahibly / Duékoué de nos Parents Guéré sont l’expression patante de ce plan. Devons-nous assister les bras croisés parce que ce qui vient de se passer n’a pas touché directement les parents de Facobly?

 

Nous disons Non! Non! Non! et Non! Duékoué c’est la case du voisin d’à côté. Les âmes qui y brûlent ressemblent aux nôtres.

 

C’est pourquoi nous demandons ici et maintenant à toutes les associations des Wôbé de Facobly de la Diaspora soucieux du rétablissement de la sécurité sur les Terres Wê, et soucieux du retour de tout nos parents de manière progressive et paisible sur les Terres Wê de réactiver lesdites associations partout en Europe et en Amérique dans les jours et semaines à venir pour que nous puissions parler de la même voix avec nos cousins Guéré dans l´intérêt supérieur du groupe Wê dont nous faisons partie.

 

Force est de reconnaître que, la discipline fait souvent défaut au sein du groupe Wê ! C’est pourquoi, pour que cela se passe dans la confiance, dans l’amour et dans la concentration sur l’objectif commun qui est d’assurer la survie du peuple Wê, notre peuple, nous en appelons à:

1. L´oubli des égos !

2. L´abandon de l’envie de faire de la récupération inutile à des fins de positionnement personnel, car cette région, qui est la notre, devient de jour en jour dangereusement fragilisée.

 

Notre bien être individuel n´étant pas supérieur au bien être de la majorité du peuple Wê

 

Notre bien être individuel n´étant pas supérieur au bien être de la majorité du peuple de Côte d´Ivoire !

Nous vous prions de taire les problèmes de village !

Nous vous prions de taire les problèmes de soi-disant cadres.

 

Que notre intelligence nous permette de comprendre que sans la discipline nous ne pourrions jamais aller à l´essentiel qui est de retrouver la stabilité dans notre région et de protéger les terres de nos ancêtres.

 

Nous prônons la solidarité et l’entente afin d’éviter les distractions : aucun Wôbé de Facobly n´est obligé de nous suivre dans cette recherche de la stabilité de notre régions. Cependant nous refusons de suivre ceux qui serons tentés de nous distraire avec des discours creux et vaseux pour ralentir notre élan.

 

Avec insistance, nous demandons dès aujourd’hui à chacun des membres de la diaspora Wôbé de Facobly de faire une cotisation exceptionnelle de 50 euro chacun dont le but principal est de faire un premier geste social en direction des rescapés de la barbarie du 21 au 22 Juillet à Nahibly.

 

Pour tous renseignements complémentaires vous êtes priés de contacter:

 

Luc Olivier Don Sihi

don.sihi@yahoo.fr

Tél:0049/176- 35 79 34 51

ou

Mr France Panye

 

Tél: 0049/ 151 45 33 00 33

Publié dans contribution

Commenter cet article