Pour installer sa milice, Ouattara dissout: CRS, BAE, CECOS et DEMIR

Publié le par thruthway

http://t0.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQVs4hI3ta6UIBQcHFvVeIEeXlCdfCwxrYiIqUXLZn5aYRJB-f4

Pour mieux installer sa milicie, ouattara vient de dissoudre les unités spéciales des forces de sécuirté nationales chargées de la sécurité intérieure du pays. Il s'agit de:

-La Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS)

-La Brigade Anti-Emeute (BAE)

-Centre de Commandement des Opérations de Sécurité (CECOS)

-Détachement Mobile d' Intervention Rapide (DEMIR)

L’information qui circulait dans le milieu de la police depuis près d’un mois, a été confirmée par des éléments du Centre de commandement des opérations de sécurité (Cecos). Qui soutiennent qu’un message affiché à l’école de gendarmerie fait état de la dissolution du Cecos de Guiai Bi Poin.

D’autres sources policières rapportent qu’il en est de même pour la Compagnie républicaine de sécurité (Crs), la Brigade anti-émeute (Bae) et le Détachement mobile d’intervention rapide(Demir) de l’ex-comthéâtre, Boniface Konan.


Selon ces sources, Ouattara reprocheraient à ces unités d’avoir d'être trop proches du président Gbagbo. Surtout qu'on connaît leur fidélité à la légalité constitutionnelle et à la souveraineté de la Côte d'Ivoire.

Le nouveau régime installé par la France, compte plutôt travailler avec sa milice dont les membres sont pratiquement tous originaires du grand nord de la Côte d'Ivoire acquise à la cause de Ouattara. Aussi les camps de la Bae et de la Crs serviront désormais à leur encasernement.

Les policiers et les gendarmes qui composent ces unités devraient être redéployés dans le Nord, pour la plupart et dans les services civiques, comme la police secours et la police de salubrité. tandis que les autres iront à la police de salubrité. Une façon de les désarmer, pour que sa milice puisse travailler sans être inquiétée. 


C'est elle qui va constituer sa nouvelle force spéciale dirigée par un nordiste, le colonel-major Doumbia Lacina, ancien commandant du 1er bataillon.

Publié dans Actualité militaire

Commenter cet article