POUR SERVICE RENDU A LA « NATION »… Toute la France décorée dans la discrétion, voici la liste…

Publié le par thruthway

http://news.abidjan.net/photos/photos/ADO_Decoration%20(2).jpg

 Personnalité française décorée en janvier 2012 par le camp Ouattara

 

 

 

 

C’est injuste. Les journaux pro-Rhdp plus la grande Rti qui ont accompagné notre immense et hyper-héros en visite officielle en France ont privé, on se demande bien pourquoi, le peuple ivoirien d’un grand moment d’émotion. C’est que pendant cette mémorable visite officielle, la Grande Chancelière de l’Ordre national nommée par Ouattara, Henriette Diabaté, qui a effectué le voyage sur Paris dans un objectif précis, a épinglé, le 27 janvier de 18h30 à tard dans la nuit, à l’Ambassade de Côte d’Ivoire en France, près de cent médailles et pas dans n’importe quel ordre hein, dans l’ordre national, sur la poitrine de personnalités françaises et/ou amis de Ouattara ou du couple présidentiel Ouattara. Le journal en ligne « La Lettre du Contient », dans son édition du 2 février 2012, avait déjà parlé de « pluie de médailles ».


 

Henriette-decore-carla-bruni.PNG


 

Mais ce que les Ivoiriens ne savaient pas, c’est l’identité des récipiendaires, leurs titres ou leur qualité. Et bien l’impertinent « Eléphant » répare aujourd’hui cette injustice en publiant la liste des heureux récipiendaires (Voir image ci-dessous). Attention, pas d’interrogations déplacées après lecture. Et surtout n’allez pas imaginer qu’on humilie la Côte d’Ivoire en décorant à tout va des gens pour la plupart inconnus du peuple de Côte d’Ivoire. Et surtout ne vous demandez pas pourquoi on ne décore pas aussi pendant qu’on y est, si c’est comme ça que les choses fonctionnent à présent, Henriette Bédié avec les services qu’elle rend avec son Ong «Servir » et pour avoir été aussi 1ère Dame de Côte d’Ivoire. 


 

personnamites-francaises-decorees-Ouattara.PNG

personnamites-francaises-decorees-Ouattara.2.PNG

personnamites-francaises-decorees-Ouattara.3.PNG

personnamites-francaises-decorees-Ouattara.4.PNG

personnamites-francaises-decorees-Ouattara.5.PNG


 

 

Et Thérèse Houphouët-Boigny ? Ne mérite-telle pas aussi une petite médaille au passage ?

 

Henriette Diabaté, le 6 décembre 2011, a élevée Dominique Ouattara, au Grade de Commandeur de l’Ordre national. C’était à Abidjan. Le 27 janvier à Paris, elle a élevé Carla Bruni Sarkozy au même Grade. Au nom du peuple de Côte d’Ivoire. La femme de l’ancien directeur général du Fmi, Brigitte Camdessus a obtenu la même médaille, de même que la femme du patron de « Jeune Afrique », Danielle Ben Yahmed. Nul ne sait les hauts faits qu’elles ont posés au bénéfice du peuple de Côte d’Ivoire ou de la Côte d’Ivoire. Tant qu’à décorer tout le monde, pourquoi ne pas décorer aussi les anciennes premières Dames de Côte d’Ivoire, Henriette Bédié (qui tient une Ong qui œuvre au bonheur de certaines catégories d’Ivoiriens depuis des années), et Thérèse Houphouët-Boigny ? Ce serait logique, non ?

 

 

Henriette-decore-francais.PNG

 

 

 

 

Qu’est-Ce Que L’ordre National ?


Parce que c’est dans cet ordre que toutes les 91 personnes ont été décorées par Henriette Diabaté. En Côte d’Ivoire, l’Ordre national est la distinction la plus honorifique de l’Etat qui a son organisation, sa discipline et sa hiérarchie. Créé par la loi n°60-403 du 10 décembre 1960 puis modifié par la loi n°61-207 du 12 juin 1961, il récompense le mérite personnel et les services éminents rendus à la nation ivoirienne. Il comprend trois grades (Chevalier, Officier, Commandeur) et deux dignités (Grand Officier et Grand-Croix). Le président Alassane ne faisant pas dans la dentelle, c’est donc dans cet Ordre que les 91 personnes, dont 18 absentes et quatre à titre posthume, l’ont été dans l’Ordre national. C’est dire qu’elles ont rendu d’énormes services à la Côte d’Ivoire.


 

Henriette-decore-francais.2.PNG

 

 

 

 

NICOLAS SARKOZY ET CARLA BRUNI

 


La Rti ne l’a pas dit (elle ne le savait pas peut-être) mais le couple présidentiel français a été décoré à l’Elysée par le couple Ouattara. Ainsi, le président Sarkozy a été élevé à la dignité de Grand-Croix de l’ordre national pour « services rendus à la Côte d’Ivoire » à la faveur de la crise post électorale et sans doute pour l’amitié sans nuages qui existe entre lui et Ouattara. Son épouse, Carla Bruni Sarkozy (1ère Dame de France) a été élevée quant à elle, au Grade de Commandeur de l’ordre national, pour être la première Dame de France comme Dominique Ouattara, élevée au même Grade récemment par Henriette Diabaté? Si elle a été décorée, c’est d’après ce que disait la grande Chancelière, pour les services rendus à la Côte d’Ivoire avec son Ong « Children of Africa ». C’est sans doute pour une raison similaire que Carla Bruni a été aussi décorée…

 

 

 

GRANDS OFFICIERS DE L’ORDRE NATIONAL

 


Sept personnes ont été décorées dans ce Grade. Il s’agit de  

 

Claude Gueant (Ministre de l’Intérieur, de l’Outremer, des collectivités territoriales et de l’Immigration), il était présent.

 

Martin Bouygues, directeur général du groupe Bouygues. Il était présent.

 

Vincent Bolloré, directeur général du groupe Bolloré. Il était présent.

 

Gérard Longuet, ministre de la Défense et des Anciens Combattants, il était absent.

 

Alain Jupé, Ministre d’Etat, ministre des Affaires Etrangères et Européennes. Il était absent, mais beaucoup de ses collaborateurs étaient présents et ont reçu leur part de médailles (voir notre document).

 

Pierre Castel, président du groupe Castel. Il était là.

 

Michel Camdessus, ancien directeur du Fmi. Il était présent. Sa femme qui était à ses côtés (Brigitte Camdessus) a eu aussi droit à sa petite médaille (pour ne pas créer de problèmes inutiles). Elle a été élevée au Grade de Commandeur de l’ordre national. Pourquoi vous souriez ? Elle n’est pas 1ère Dame, mais c’est comme ça !

 

Enfin, Eugène Haidara, ancien ambassadeur. Il était présent. Selon « Le Patriote », devant l’accueil réservé à l’aéroport de Paris à Ouattara, cet ancien ambassadeur se serait exclamé : «c’est extraordinaire!». En effet !

 

 

Henriette-decore-francais.3.PNG

 

 

 

 

COMMANDEURS DE L’ORDRE NATIONAL


23 personnes ont été élevées dans ce grade (voir notre document) dont quatre absentes, le ministre de l’Economie, des Finances et de l’Industrie, François Baroin, le ministre de la Coopération, Henri de Raincourt, le directeur général du MEDEF International, Philipe Gauthier. Deux personnes décédées ont été décorées dans ce Grade à titre posthume : feu l’ancien Ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Renaud Vignal et feu Dominique Pin, 1er conseiller à l’ambassade de France en Côte d’Ivoire. Deux femmes figurent parmi les récipiendaires de ce Grade: Brigitte Camdessus, épouse de l’ancien directeur général du Fmi et Danielle Ben Yahmed, directrice générale du groupe Difcom et surtout épouse du fondateur de « Jeune Afrique » Béchir Ben Yahmed. Une explication du dossier spécial de ce mois de Jeune Afrique consacré aux « 12 travaux d’Ado » ? Signalons aussi la décoration dans ce Grade du préfet de police de Paris, Michel Gaudin. Pour quelles raisons ?

 

OFFICIERS DE L’ORDRE NATIONNAL

 

51 personnes dont deux à titre posthume, ont été décorées dans ce Grade. Trois professeurs d’université et de Grandes écoles, absents à la cérémonie, ont été décorés. Etaient-ils informés au moins ? Il s’agit de Claude Hélène Perrot (Université de Paris I), Marc Auge (Ecole des Hautes Etudes en Science Sociale), et Elikia Mbokolo (même Ecole). Ont-il rendu des services à la Côte d’Ivoire, ou sont-ils des amis, comme la plupart des récipiendaires, du couple présidentiel ivoirien ?

 

C’est peut-être cela. Signalons également la décoration dans ce grade, du directeur général de la police française, Jacques Quastana, le directeur général de la gendarmerie, général Jacques Mignaux et le directeur de cabinet du préfet de police de Paris, Jean-Louis Fiaminghi. Signalons enfin la présence de trois femmes, Mme Paule Kodjo (professeur de philosophie, sans autre précision), Mme Michael Pierre (Assistante principale, de quoi, de qui, non précisé), et Elisabeth Gandon (assistante de Mme Ouattara, notre 1ère Dame, pourquoi pas ?)

 

CHEVALIERS DE L’ORDRE NATIONAL

 

Dix personnes ont été décorées dans ce Grade. Signalons les médailles ici de Mlle Eole Sury, (Rédactrice Côte d’Ivoire, Burkina et Ghana au ministère des Affaires Etrangères et Européennes français), de Georges Henon et Guillaume Aby (Agents techniques, sans autres précisions), de Josiane Denis (une autre collaboratrice de notre 1ère Dame, Dominique Ouattara), de Damien Wallaert et Jean Laurentin (tous deux Aides de Camp de Nicolas Sarkozy, pourquoi pas ?). Félicitation messieurs et mesdames pour vos médailles. On dit merci qui ? Au peuple de Côte d’Ivoire au nom de qui tout ça a été fait et à qui personne n’a encore trouvé le temps d’expliquer les raisons qui ont motivé toutes ces décorations.

 

L’a-t-on au moins prévenu qu’on se rendait à Paris avec la mallette de notre Grande Chancelière bourrée de médailles à distribuer à des amis et connaissances de notre couple présidentiel ? Assurément, ceux qui pensent qu’en agissant ainsi, c’est une institution comme la Grande Chancellerie qui est humiliée et dévalorisée ont tort. Ceux qui pensent aussi que c’est le peuple de Côte d’Ivoire qui est humilié, ont tort. La « décoratite » a gravement infectée

 

 

Henriette-decore-francais.4.PNG

 

 

Source: "Eléphant déchaîné"

Commenter cet article