Présidentielle, sondage exclusif Yahoo! : Sarkozy stagne, Hollande reste en tête

Publié le par thruthway

presidentielle-France-2012.3.PNG

 

 

 

LH2 en partenariat avec Yahoo! a réalisé une nouvelle mesure des intentions de vote des Français à 50 jours du premier tour. Il s’agit de la onzième vague de ce dispositif qui permet de suivre la campagne jusqu’à l’issue du scrutin, le 6 mai 2012. Cette enquête a été réalisée du 2 au 3 mars au sortir d’une semaine plutôt difficile pour Nicolas Sarkozy, marquée par le rejet de ses propositions sur l’éducation et un déplacement perturbé à Bayonne notamment.

 

Alors que les intentions de vote à son égard chutent de 3 points à 23%, la campagne de Nicolas Sarkozy semble s’enliser, les intentions de vote le concernant revenant à leur niveau de la mi-janvier (23,5% le 15 janvier). Si les bénéfices de l’entrée en campagne de Nicolas Sarkozy avaient été assez positifs (+0,5pt de 25,5% à 26% au premier tour entre le 5 et le 19 février et +2pts à 45% au second tour) et que le Président restait sur une tendance satisfaisante depuis janvier, il voit aujourd’hui son score fléchir sérieusement.

 

presidentielle-France-2012.PNG

 

Si cette baisse de Nicolas Sarkozy peut être liée à la retombée de l’accueil plutôt favorable de son passage au statut de candidat, elle est aussi due à une séquence difficile pour l’UMP. Deux événements apparaissent emblématiques de la semaine écoulée où les complications se sont accumulées : les nombreuses critiques de la proposition émise par le candidat visant à augmenter les salaires des enseignants en contrepartie d’un allongement de leur temps de travail et une polémique autour du rôle supposé de sympathisants du Parti socialiste dans les débordements ayant émaillé son déplacement à Bayonne le 1er mars.

 

Signe de la difficulté de Nicolas Sarkozy à installer une tendance positive, les intentions de vote à son égard baissent de 3 points chez les retraités à 33%, de 8 points chez les 65 ans et plus à 31% et régressent de 6 points auprès d’une autre population composant sa base électorale, les sympathisants de l’UMP (à 82%).

 

François Hollande se maintient au delà de 30% d’intentions de vote (30,5%, -1,5pts) et connaît un léger tassement. Moins exposé médiatiquement au cours des deux dernières semaines et ayant fait preuve de retenue dans ses échanges avec l’UMP, François Hollande voit les intentions de vote à son égard s’éroder légèrement mais creuse néanmoins l’écart avec Nicolas Sarkozy (+7,5 pts contre +6 pts le 19 février).

 

Une baisse des soutiens à Nicolas Sarkozy qui se répercute au deuxième tour

 

presidentielle-France-2012.2.PNG

 

Au deuxième tour, François Hollande l’emporterait avec 58% des voix (+3 pts) si le second tour de l’élection présidentielle avait lieu ce dimanche. De même qu’au premier tour, l’écart se creuse nettement entre le candidat du PS et celui de l’UMP qui avait atteint pour la première fois la barre des 45% à ce tour de l’élection le 19 février. Le rebond qu’avait connu Nicolas Sarkozy après son entrée en campagne aura donc été assez éphémère alors que la dynamique de second tour redevient favorable à François Hollande.

 

Un contexte favorable à François Bayrou et aux candidats de gauche

 

Si Nicolas Sarkozy recule, deux semaines après son entrée en campagne, François Bayrou progresse de 2 points à 15% d’intentions de vote. Le candidat du MoDem se positionne au niveau de Marine Le Pen, une première dans la campagne. François Bayrou paraît aujourd’hui bénéficier de l’essoufflement des « finalistes présumés » et notamment de celui de Nicolas Sarkozy.

 

Alors que son exposition médiatique a été importante et que l’incertitude demeure sur sa capacité à réunir 500 parrainages d’élus pour le 16 mars, Marine Le Pen obtient 15% d’intentions de vote (+1pt). Si elle voit l’écart avec Nicolas Sarkozy se réduire (de -12pts à -8pts), elle doit désormais prendre en compte la progression de François Bayrou.

 

Une bonne progression des différents candidats de gauche est à souligner, de Jean-Luc Mélenchon (+0,5pt à 8,5%) à Philippe Poutou (+1pt à 1%) en passant par Eva Joly (+1,5pts à 4,5%) alors que Nathalie Arthaud reste à 1%.

 

A droite, Dominique de Villepin ne bénéficie pas du recul de Nicolas Sarkozy (-0,5pt à 1%) et recueille des scores d’intentions de vote limités tout comme Corinne Lepage (<0,5%, -0,5pt) et Nicolas Dupont-Aignan (0,5%, stable)

 

Alors que François Hollande accroît son écart avec Nicolas Sarkozy au premier et au second tours, l’annonce du programme du Président sortant le 11 mars à Villepinte devra lui permettre d’enrayer la spirale négative qu’il connaît actuellement et d’instiller une dynamique de campagne solide…alors qu’à partir du 19 mars les candidatures seront officielles et tous les candidats soumis à l’équité de temps de parole.

 

Téléchargez l'intégralité de l'enquête ici [PDF]

 

Enquête réalisée les 2 et 3 mars 2012 par téléphone sur un échantillon de 971 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Publié dans International

Commenter cet article